Chronique

DEE SNIDER - FOR THE LOVE OF METAL / Napalm Records 2018

Après un premier essai qui n'a pas totalement convaincu, l'ex sœur tordue revient avec un pari lancé par Jamey Jasta, un opus composé pour lui par la jeune scène métal. Alors quel en est le résultat ?

C'est par une batterie effrénée que débute « Lies Are a Business », ici pas de surprise c'est du pur Heavy metal entre moderne et old scholl qui nous est présenté. Oui ici c'est tout pour l'efficacité !! Et « Tomorrow's No Concern » confirme les dires en envoyant tout autant !! Dee est comme un poisson dans l'eau et se fait plaisir avec ces compos taillées sur mesure pour sa voix !
On souffle quelque peu avec le mid tempo puissant qu'est « I Am the Hurricane » qui sent la testostérone à plein nez ! C'est qu’à 63 ans notre homme en a encore sous le pied !! « American Made » poursuit à grand coup de Heavy metal buriné !! Un titre peut être plus simple mais qui fonctionne bien.
Le rythme s'emballe à nouveau pour « Roll over You » qui roule tel un TGV. Toujours pas de subtilité dans cet album qui fonce tête baissée dans le tas ! « I'm Ready » est bien un aveu pour tous ceux qui aurait enterré notre chanteur trop vite ! Oui 'papy' fait plus que de la résistance et semble même rajeunir !
Sans avoir le temps de reprendre son souffle arrive « Running Mazes » qui ne change pas grand chose à la tambouille qu'on reçoit depuis le début. Ça rappelle quelque peu le premier album d'Halford (Résurrection). « Mask » est encore du gros métal des familles ce qui je dois avouer commence à faire beaucoup. Un peu de calme serait bien venu ! A noter un refrain plus mélodique qui fait du bien.
« Become the Storm » se veut plus 80' et fun, ce qui rafraîchit cet opus qui devenait étouffant ! Une sorte d'hymne très Twisted Sister qui se chante tout seul ! Avec « The Hardest Way » pas grand chose de différent à se mettre dans les oreilles. On reste sur le même terrain de chasse, ce qui convient parfaitement à notre Dee qui n'en demandait pas tant !
Enfin du calme avec la mélodique « Dead Hearts (Love Thy Enemy) » en duo avec Alissa White Gluz (Arch Enemy) en voix claire ! Un 'contre emploi' fort réussi ! Puis tout se finit avec un hymne « For the Love of Metal » qui porte très bien son nom, et fédérera une quantité non négligeable de metalhead de tous poils !

Conclusion : Sans concession pourrait être le leitmotiv de cet opus, qui tranche dans le lard !! Du pur et dur Heavy metal efficace et direct mené par un Dee Snider en très grande forme, qui comblera les fans et ce du style !! Perso j'aurai aimé un peu plus de subtilité mais c'est pour la ramener !
 
Critique : Guillaume
Note : 7.5/10
Site du groupe :
Vues : 104 fois