Chronique

MOB RULES - BEAST REBORN / Spv 2018

Deux après ce qui reste à mes yeux leur meilleur album, les Allemands reviennent en force avec cet opus au nom évocateur ! Alors je pense qu'ils ne pourront pas faire mieux mais voyons voir cela de plus près quand même.

Une jolie intro symphonique éponyme nous accueille avant d'envoyer un « Ghost of a chance » qui envoie sévère ! Du pur métal mélodique comme le groupe sait le faire, avec cette délicieuse influence Maiden. Une entrée en matière des plus réussie qui me fait dire que le niveau est déjà bien haut !!
« Shores ahead » arrive à grand coup de mid tempo puissant ! Un titre qui là encore frappe fort et son refrain avec chœurs guerriers et subtiles orchestrations est dantesque !! Vont-ils réussir le pari fou de faire encore mieux !!??
Avec « Sinister light » on trouve un côté festif qui fait du bien. On sent que le groupe a fait évoluer son style pour lui apporter un nouveau souffle très bienvenu. Je reste des plus surpris je m'y attendais pas !! Une intro inquiétante débute « Traveller in time » qui se transforme en un titre rythmé et épique qui fait le taf à fond !! Un grand moment de métal mélodique ! Et on ne lâche rien avec un offensif « Children's crusade » certes moins extraordinaire, il n'en reste pas moins un bien bon moment.
L'ombre de la vierge de fer est de retour lors d'un « War of currents » des plus épiques qui plairait à Steve Harris. Une avalanche de guitares, d'orchestrations et un chant maîtrisé et intense. Du très, très lourd qui laisse sur le cul ! Après tel moment « The explorer » va essayer de ne pas paraître trop faible. Pour ça le groupe opte pour du métal rythmé et gavé de chœurs guerrier qui lui sied à merveille !!
Une jolie guitare acoustique ouvre la puissante « Revenant of the sea ». Un moment intense à nouveau livré avec conviction qui ne peut laisser indifférent ! Là aussi il y a du lourd !!! Pour s'en remettre rien de tel qu'un simple et efficace « Way back home ». Synthé Fm, rythmique soutenue et répétitive et voilà un passage qui entre dans la tête !
Tout se termine avec « My sobriety mind (For whose who left) » la seule ballade de cet opus. Un moment fort en émotion grâce à un duo très réussi. Une manière marquante de finir un album qui l'est tout autant !! Bravo pour ça !!

Conclusion : Je ne sais pas comment mais Mob Rules a réussi un pari fou. Faire mieux (enfin plutôt différent mais tout aussi bien) que son prédécesseur !! Une gageure qui n'en est pas et voilà une nouvelle tuerie de métal mélodique de haut vol !!
 
Critique : Guillaume
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 83 fois