Chronique

DIAMANTE - COMING IN HOT / Eleven Seven Music 2018

A la vue de la pochette de cet album on aurait pu croire à un album solo d’ Alissa White Gluz, front woman d’Arc Enemy. Chevelure bleue et visage angélique ont été trompeurs du moins pour l’artiste. Coté musique, la mise en bouche a été faite bien longtemps avant la sortie de l’album.
En effet, le premier single et titre éponyme de l’album a été dévoilé quasiment un an avant la sortie de l’album. Le pourquoi du comment on ne le sait pas, mais ce qui est sur, c’est que ce COMING IN HOT présente un titre rock qui sonne bien mais qui ne casse pas trois pattes à un canard non plus. Par contre niveau voix, le timbre de Diamante est intéressant; puissant et intense à la fois.

N’ayant pas l’habitude de reste sur une première impression, et ce d’avant plus via un single, je me lance dans l’écoute de ce premier opus d’ ‘Azzura’ aux origines italo hispanico brésilienno
américaines (oui tout est et marqué dans la bio, ndlr). Et là c’est le dilemme.
Après plusieurs écoutes, deux options / approches s’offrent à moi.

Première approche: la motivation, l’investissement et la puissance vocale de la chanteuse pour ce disque. Il ne faut pas le cacher la voix est certainement l’atout majeur de cet album. Cette sensation d’accroche que l’on a à l’écoute des morceaux de part cette énergie vocale dégagée est impressionnante et fait passer cet album avec aisance.

Seconde approche: l’approche musicale. Pourquoi l’approche musicale ? Alors ce n’est pas parce que les compositions sont nulles mais plutôt parce qu’on ne comprend pas quand et où s’arrêtent débutent les morceaux dans l’ensemble. On les prend par tranche de trois ou quatre et on à l’impression de n’avoir qu’une seule base / structure à la fois. Assez perturbant car le travail vocal est vraiment marquant.

Difficile au final de choisir un titre plus efficace que l’autre du fait de ce problème de base. Seule la ballade I’M SORRY se démarque logiquement; titre que l’on retrouvera à la fin chantée en espagnol. Pas forcément utile, mais c’est un clin d’oeil aux origines de la belle.
Un album qui selon l’approche choisit sera des plus sympathiques ou dans l’autre cas correct.
La note finale n’est donc qu’une moyenne des deux, même si personnellement parlant, je pencherais plus vers la seconde approche.
 
Critique : Lionel
Note : 7/10
Site du groupe : Site du groupe
Vues : 81 fois