Chronique

THRON - ABYSMAL / Listenable records 2018

Troisième sortie de Listenable records en 2018 dans le registre du blackened death metal, après Crescent et Veld. Et quel coup de cœur cela a du être pour signer ce jeune combo allemand un an seulement après leur premier album ! Pourtant, mon adhésion ne fut pas immédiate, conditionné que j'étais à attendre du Behemoth, du Belphegor ou un genre de truc black teuton complètement... voilà, teuton. Mais une fois apprivoisé, Absymal s'avère une excellente surprise et devient à chaque écoute un peu plus un incontournable de l'année.

Voici donc une production très très solide, intéressante en ce qu'elle est diamétralement opposée aux standards du moment dirigés par les pays de l'Est. Les allemands reprennent à leur compte les travaux menés par la scène suédoise des années 90's, Dissection à l'origine alors de la fusion black/death, ainsi que les pionniers du death mélodique de Göteborg, At the gates, In flames, Dark Tranquillity. Et si leurs influences sont clairement palpables, Thron est très loin de fournir une copie de ces genre.

Bien sûr l'ouverture Beyond the gates dévoile des ficèles mélodiques familières. Mais la passion pour la guitare, pour le grand métal est là, et les allemands ne se privent pas pour aller balancer jusqu'à des arpèges en guitare sèche dans Spark of divinity. La trame black n'en demeure pas moins là, froide, dissonante, et ce mélange apporte à l'ensemble une certaine atmosphère mélancolique.

Mélancolique, mais pas seulement car une espèce de romantisme noir plane sur l'album. C'est finalement Dead souls, Hidden in shadows, et l'allusion sexuelle de la pochette de l'album qui permet de mettre le doigt sur l'influence britannique de l'album, pour ne pas citer Cradle of filth. Sauf qu'à aucun moment cette dimension là est explicite, les instruments restent à tout moment au centre de la table. Quoi qu'il en soit, il y a ce côté pêchu et parfois même punk hardcore qui vient régulièrement fracasser le dos de la nuque comme le titre The wrath of the gods

Ce que je retiens par dessus tout, c'est que ce sont d'excellents musiciens à l'œuvre derrière ce projet. Des artistes capables de faire vivre de longues minutes durant une musique pleine de noirceur grâce un gros pouvoir de séduction au travers de la mélodie, sans lésiner pour autant sur la sauvagerie et la technicité. Les solis, souvent à la limite du doom, prennent sens et une réelle place dans les compositions. Pour tenir, encore une fois, la comparaison : là ou At the gates n'est peut-être pas allé assez loin dans le black métal avec son excellent album To drink from the night itself, Thron signe avec Abysmal une grosse pépite 2018 en matière de métal extrême et mélodique.

Line-up
Samca - Chant
PVIII - Guitares
MIII - Guitares
SXIII - Basse
AXIX - Batterie

Tracklist
1)Beyond The Gates
2)Bloodred
3)A Spark of Divinity
4)Dead Souls
5)Hidden In Shadows
6)A Glorious Ride
7)Liturgia
8)Blood of Serpents
9)The Wrath of Gods
10)The Shrine

 
Critique : Weska
Note : 9/10
Site du groupe : Page facebook
Vues : 190 fois