Chronique

RED DRAGON CARTEL - PATINA / Frontiers records 2018

Et bien on l'aura attendu ce deuxième opus du nouveau groupe de Jake E Lee ! C'est que son premier effort était fort convaincant et que naturellement on attendait une suite pour confirmer les espoirs. Aujourd'hui c'est chose faite.

D'entrée la guitare et le groove sont au rendez-vous avec « Speedbag », qui est bien sympa mais un peu trop pataud par moment. Pas la meilleure entrée en matière. On accélère les choses avec « Havana » qui permet de constater que le groupe sonne bien plus 70' que sur son premier album. Une évolution étonnante tant le groupe donnait l'impression de vouloir être dans l'air du temps.
« Crooked man » est un mid tempo plutôt costaud avec quelques percées ambiantes. Un morceau qui aurait plu à Ozzy Osbourne. La guitare entame de manière incisive « The luxery of breathing » qui se rapproche fortement du Stoner. Avec son petit harmonica on ne peut s’empêcher de penser à Black Sabbath, en plus psychédélique.
J'avoue que la nouvelle mue du groupe ne m'emballe pas des masses.
« Bitter » essai de rattraper le truc avec un rythme plus certain et une ambiance plus fun. Ça fonctionne c'est déjà ça. On retrouve un peu de psychédélique avec « Chasing ghosts » qui ne maintient pas mon attention.
Début calme pour le mélodique « A painted heart » qui peine à retranscrire quelque chose d'intéressant. Malgré la bonne volonté ça ne fonctionne pas. Longue intro ennuyeuse pour « Punchclown », qui heureusement après se développe bien. Un rock crasseux qui fait du bien.
« My beautiful mess » vient plutôt achever mes envies avec un titre qui ressemble à pas grand-chose. Une perte de temps, puis « Ink & water » qui se la joue blues essai de sauver ce qui peut l'être mais j'ai abandonné le navire. Dommage car son côté Slash' Snakepit est bien réussi.

Conclusion : Je dois bien avouer que l'évolution apportée par Jake et ses amis, ne me convient guère. Un opus pas très animé qui malgré de bonnes idées n'arrive pas à créer d'envie chez moi. Je vous laisse le soin de faire votre propre opinion.
 
Critique : Guillaume
Note : 5.5/10
Site du groupe :
Vues : 138 fois