Chronique

OBLIVION - RESILIENCE / Rock of angles records 2018

C'est avec un certain retard que j'ai découvert ce groupe Français, qui a sorti son premier opus en ce début d'année. Il faut dire qu'avec pas moins de 4 ex Nightmare (Jo et David Amore, Yves Campion, Steff Rabilloud) ce groupe ne pouvait que m'attirer. Alors c'est parti pour cette nouvelle aventure ?

Une intro « Spectral Warrior » nous annonce la couleur, avec son ambiance, sombre très cinématographique, puis lance un « Honor And Glory » qui livre ce qu'on attendait de lui : du vrai Heavy metal sophistiqué comme nos Grenoblois le faisaient si bien au début des années 2000. Quel plaisir d'entendre cette voix si exceptionnelle surtout sur une musique si caractéristique et qui la met bien en valeur.
Petite orchestration pour entamer « In The Arms Of A Queen » premier titre présenté pour l'album. Un mid tempo classique, qui une fois de plus rappelle fortement Nightmare. Le refrain accéléré est une vraie réussite qui ne laisse pas indifférent. On poursuit avec la plus rythmée « Bells From Babylon » qui fait largement le taf avec conviction.
Moment plus enjoué avec « Shine In My Galaxy », qui permet de ne pas sombrer dans la mort. On peut dire que les titres sont bien composés ainsi que très bien arrangés. On ralentit avec la lourde « I Thought I Was A King » qui impose une certaine splendeur grâce à ses chœurs en fond et cette voix gorgée de feeling. Une superbe pièce qui ne laisse pas indifférent.
« Evil Spell » reprend plus de pêche et livre une belle prestation énergique qui devrait être efficace sur scène ! « Punished By The Crowd » poursuit quelque peu dans le même style, simple et efficace. Le groupe sait ce qu'il veut faire et le fait très bien.
Un peu de rentre dedans avec « Facing The Enemies », qui se veut plus guerrière et réussit son coup. Ça sent le champ de bataille ! Par contre avec « Race Is On », on va à l’essentiel et ça fonctionne à nouveau. On ressent bien l'expérience de chaque musicien qui ont pondu des titres au poil.
On termine donc cette très bonne première surprise avec « Dreamers, Believers », qui se place comme une ballade, sombre et prenante grâce une fois de plus à cette voix exquise puis qui évolue dans un mid tempo plus ou moins rythmé mais toujours délicieusement mélodique. Un sacré morceaux que voilà, le meilleur pour la fin !!

Conclusion : Si le vrai Nightmare vous manque, voilà la réponse : Oblivion !! Un premier album de très bonne facture qui fera le bonheur des fans de Heavy métal de haute volée ! Une très bonne découverte qui j'espère ira loin.
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 80 fois