Chronique

NINE SHRINES - RETRIBUTION THERAPY / Mascot Label Group 2019

Le groupe de rock alternatif américain débarque avec son premier album « Retribution Therapy », faisant suite à leur EP « Misery » sorti en 2017.
Un peu déroutant à sa première écoute, l’album paraît insipide et en grand manque d’inspiration de part le fait que ce milieu musical soit saturé, mais aussi que les productions américaines ont l’habitude d’être gonflées à bloc, histoire de mieux marteler nos enceintes.
La première vision des choses est donc assez lisse. Certes les titres envoient comme il faut, mais il manque cette petite étincelle qui donne envie d’aller plus loin et de ce dire « Hey mec, il y en a grave sous le pied ». Car soyons honnête, avoir une musique qui se rapproche musicalement des Parkway Drive, Bullet For My Valentine ou encore System Of A Down - autant le dire il faut être burné.

Nimrod, le premier single, donne une idée globale de l’album mais malheureusement ne donne pas assez d’accroche quand au fait de vouloir approfondir la découverte du disque.
Mais comme le dit le dicton, la curiosité est un vilain défaut. Aussi, autant se replonger dans une nouvelle écoute de ce Retribution Therapy. Et là on y découvre une petite étincelle qui au fur et à mesure des écoutes se transforme en braise puis en flamme.
La première se démarquant se fait avec des titres comme Ringworm (second single) ou encore Pretty Little Pscho qui au delà de leur aspect nerveux donnent une dose d’adrénaline tout en ne pas tombant dans l’excès du genre à vouloir trop en faire et en mettre partout. Direct et efficace c’est ce que l’on demande et on y prend goût.
Ce sera au milieu de cet opus que l’on aura le titre le plus intéressant et le plus percutant « Dead ». Dans ce mid tempo mélodique, Chris Parketny effectue un travail vocal impeccable, appuyé par des choeurs rageurs qui donnent un ensemble porteur même si restant proche de SOAD.

Ce premier album est prometteur, alliant puissance / mélodies et rage. La grosse production aidant, il faut maintenant que le groupe se valorise en proposant un peu plus de morceaux originaux, et à défendre sur scène. Pour ce côté là, aucun doute sur le fait que ça va faire mouche, la musique étant taillée pour. Une bonne découverte au final et surtout une affaire à suivre.

Tracklist:
1. Nimrod
2. Retribution Therapy
3. Chain Reaction
4. Ringworm
5. Happy Happy
6. Dead
7. Hymn
8. Conjure
9. Pretty Little Psycho
10. Ghost
11. Sick Like Me
12. Counterfeit
 
Critique : Lionel
Note : 7.5/10
Site du groupe : Site du groupe
Vues : 106 fois