Chronique

TIMO TOLKKI\'S AVALON - RETURN TO EDEN / Frontiers Music 2019

Après le fiasco total du second volet de sa trilogie Avalon (album Angels Of The Apocalypse, ndlr), Timo Tolkki à cette fois-ci pris le temps de faire les choses.
C’est quand même avec du recul et une certaine appréhension que je me plonge dans la découverte de cet opus qui est comme ses prédécesseurs agrémenté d’un beau panel d’invités de renom. Tout ne ce fait pas dessus, la preuve en est avec l’album d’avant.

Aussi prenons les pincettes et autant dire que les attentes pour ce « Return To Eden » ne sont pas grandes et ne pèsent pas large sur la balance, mais à y être il fut conclure la dixit trilogie avec la chronique manquante.
Niveau structure de l’album, aucune surprise en soit, on reste dans les standards du genre avec son intro courte et instrumentale, suivi d’un titre rapide histoire de mettre en jambe. C’est d’ailleurs ce premier titre « Promises » sur lequel officie Tod Michael Hall (Riot V) qui met la puce à l’oreille. La production est enfin au rendez-vous ce qui nous permet d’accrocher à cette petite explosion de speed mélodique qui sera en fait une sorte de mise en bouche pour le titre éponyme « Return To Eden » qui il faut le dire nous met une bonne gifle directe, puissante et marquante. Le trio Todd Michael Hall, Mariangela Demurtas (Tristania) et Zach Stevens (ex Savatage) font de cette chanson, qui déjà musicalement est prenante avec ses riffs guitare incisifs, une pépite de cet trilogie Avalonienne.
Rapidement on comprend que les cinq années prises entre les deux albums (au lieu d’une entre les deux premiers - 2013 / 2014) ont été plus que bénéfiques. Timo Tolkki ayant produit d’autres albums pour Frontiers Music pendant cette période a certainement eu le temps de repenser à ses titres, de les affiner et de leur donner leur forme finale tout en s’entourant d’une équipe de base cent pour cent italienne qui se connaît (une grosse partie est issue de la team d’Aldo Lonobile de Secret Sphere qui joue ici les guitares).
L’enchainement des titres aux ambiances variées, et avec des invités aux timbres complètement différents donne aussi cette sensation de fraicheur et de renouveau à chaque nouvelle piste. C’était le cas sur les autres albums, mais la production apocalyptique du second volume avait totalement effacé les performances vocales des invités et ce pour notre plus grand désarroi.

Au final on se retrouve à écouter cet album d’un seul trait avec la sensation, une fois arrivé à la fin de se dire: « déjà? ». Car oui, c’est la grosse surprise, le truc totalement inespéré pour ce disque: on accroche, on adhère et on en redemande encore. Un album que l’on peut écouter plusieurs fois par jour (c’est le cas actuellement pour ma part) et dont on ne se lasse pas.
Coups de coeurs quand même pour les titres avec Trond Michael Hall au chant en générale, qui sont un peu plus catchy, mais des titres comme « Miles Away » avec Zach Stevens en lead vocal, sont tout autant sympathiques même si un peu plus posé, ou « Limits » ultra rapide qui dépote bien comme il faut.
Les fans du genre seront ravis de ce retour en force du maestro italien avec ce nouvel et dernier album de la trilogie Avalon.

Tracklist:
1 Enlighten
2 Promises
3 Return To Eden
4 Hear My Call
5 Now And Forever
6 Miles Away
7 Limits
8 We Are The Ones
9 Godsend
10 Give Me Hope
11 Wasted Dreams
12 Guiding Star


The Cast:

Todd Michael Hall – Vocals (Promises, Now And Forever, Return To Eden )
Anneke Van Giersbergen – Vocal (Hear My Call,   We Are The Ones)
Mariangela Demurtas – Vocals (Godsend, Guiding Star, Return To Eden)
Zachary Stevens – Vocals  (Miles Away, Wasted Dreams , Return To Eden)
Eduard Hovinga – Vocals (Give Me Hope, Limits)

Timo Tolkki – Lead Guitars
Andrea Buratto – Bass
Antonio Agate – Piano and Keyboards
Giulio Capone – Drums , Piano and Keyboards
Aldo Lonobile – Guitars
 
Critique : Lionel
Note : 8.5/10
Site du groupe : Page Facebook du groupe
Vues : 102 fois