Chronique

HOUSE OF LORDS – WORLD UPSIDE DOWN / FRONTIERS RECORDS 2006

Deux ans après un The power and the myth qui avait déçu House Of Lords revient avec un tout nouveau brûlot de Hard mélodique de grande classe.
 
Un très jolie intro avec « Mask of eternity » gavé de synthé et de belles guitares, elle vous plonge dans le grand bain d’un hard mélodique de haute volée. « These are the times » nous prouve que la bande à James Chistian n’a rien perdu de son talent, un pur condensé de hard bien FM où la guitare de Jimi bell bien en avant envoie de bon riff. Le refrain est une pure merveille taillée dans de la soie. Une pure bombe qui fait bien plaisir.
Autre bon riff et bonne exploitation des talents de Jimi Bell avec « All the way to heaven ». Le prof des gratteux de Shadows Fall, s’éclate entre solo de Shredder et riff en béton armé. Un bien bon titre sur lequel la superbe voix de James exulte dans un refrain ultra mélodique qui sied à merveille. 
Solo sur guitare sèche digne d’un Yngwie Mamsteen pour « Field of shattered dreams ». Une ballade qui rappelle l’album Odyssey du maître Suédois. Bien sur dans ce genre d’exercice House Of Lords excelle et rend cette exercice merveilleux : vraiment sublime ! On reprend le bon hard FM avec « I am free » et quelques sonorités orientales. Un peu en dessus du reste ce titre demeure quand même bien sympa. Les synthés plus mis en avants donnent des sonorités plus modernes et Jimi s’envole dans vers l’orient dans un joli solo.
Deuxième ballade avec « All the piences falling » toujours bien sympa, mais plus habituel. James est réellement exquis sur ce titre. Un joli moment calme juste avant l’énergique « Rock bottom » qui va en faire bander plus d’un. Du bon gros rock qui envoie grave. Un titre taillé pour le live qui va faire son effet : garantie.
« Million milles » poursuit dans la veine plus mélodique du groupe avec un mid tempo rythmé plaisant. Une fois n’est pas coutume le refrain est un modèl du genre qui ravira les fans de très belles mélodies. Titre entre hard et ballade avec « Your eyes » qui plaira au plus romantique avec un de ces refrain orgasmiques, du pur condensé de bonne mélodie. On continue dans une veine plus rock avec « Ghost of time » toujours bien sympatoche un titre plus énigmatique mais très agréable quand même. « My génération » continue pour notre plus grand plaisir, un titre qui ressemble à du Jeff Scott Soto avec une bonne voix et une bonne guitare qui donne le rythme. Rien à reprocher, et encore moins à celle qui vient. « SOS » est un pure condensé de bonnes chansons. Un bon riff bien hard, un rythme suffisant et un super refrain ultra mélodique qui se retient à la première écoute c’est ce que j’appelle un tube.       
Pour terminer le titre éponyme « World upside down » est une dernière ballade au piano accompagnée d’une voix féminine (peut être en trop). Un moment ultime qui vous confortera dans vos moments à deux.  
 
Conclusion : voici un très bon album de hard FM digne d’un ‘Sahara’ qui ravivera la flamme chez les fans et tous les amateurs de ce style (moi perso je décroche plus depuis). Vivement conseillé !
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 1058 fois