Chronique

METALLICA - THE VIDEOS 1989 2004 / Vertigo 2006

Cela faisait longtemps que je l’attendais : un DVD regroupant tous les clips vidéos de Metallica !
Et voici qu’en cette fin d’année, période faste en sorties diverses, que voici mon vœu exaucé !
Sans plus attendre lecture please !!!
Une chose que j’aime aussi c’est que le groupe nous présente ses 21 titres dans l’ordre chronologique, ce qui permet de voir l’évolution au fil du temps.
 
On commence par « One » magnifique premier clip réalisé à partir d’images du film ‘Johnny got his gun’ de Dalton Trumbo. On y voit aussi le groupe interpréter cette monumentale chanson avec les tripes dans un entrepôt vide. Ce clip permettra à Metallica d’être reconnu et ainsi de pouvoir interpréter ce titre à la télé. « Enter Sadman » premier single de l’album Metallica donne droit à un clip très perturbé, une multitude d’images diverses qui peut donner mal à la tête à force. Perso, ce clip ne m’emballe pas terrible.
« The unforgiven » voit l’arrivée du clip à histoire. J’avoue avoir pas tout compris à celui-ci mais forcé de constater qu’il est fort réussit. De plus le fait qu’il soit en noir et blanc accentue le côté artistique. Voici l’un des plus connu : « Nothing else matter »  fait à partir d’images en studio qui ont servit à l’édifice de la double K7 Vidéo ‘Un an et demi dans la vie de Metallica’ qui retrace bien évidemment l’enregistrement du célèbre ‘Black album’ ainsi que la première partie de la tournée. Ah la la ça nous rajeunit pas de les revoir avec leur cheveux longs !   
On continue dans les images tournées lors de cette même séquence, mais cette fois-ci en live, avec « Wherever I may roam » bien sympa et « Sad but true » que je trouve trop fouillis, pas assez développé, du style on te fait un clip en 2 minutes. 
Place maintenant aux gros moyens, ainsi qu’au début de la polémique avec « Until it sleeps ». Personnellement j’adore ce clip, même s’ils ont les cheveux courts, du maquillage et qu’il est très tourné religions (quand on connaît l’histoire de Metallica on peut comprendre). N’empêche qu’artistiquement parlant c’est une petite merveille. Par contre « Hero of the day » me laisse de marbre, tout comme « Mama said » pas très développée et à des millénaires des clips métal (certains diront que Metallica était à des millénaires du métal à cette époque mais bon…).
Une déception vite rattrapée par un excellent « King Nothing » qui tourné dans la neige me fait toujours un petit quelque chose (ils ont dû se les peler !!). Un clip que j’apprécie grandement tout comme « The memory remains » avec en invité spécial, la grande Marianne Faithfull (oui c’est celle de la chanson). Travaillé est très agréable à regarder, ce clip fera le bonheur des fans. 
« The unforgiven II » reprend logiquement l’histoire du premier volet, petit détail c’est l’unique fois où l’on voit James Hetfield armé d’une Fender Telecaster, ce clip très bien réalisé est une vrai réussite, par contre ils se sont pas trop foulés pour « Fuel » : des images de Run, le groupe qui joue et encore on ne les voit pas tous, bref là encore un clip pour faire un clip.
Place aux extraits de garage INC avec « Turn the page » qui me fend le cœur à chaque fois. Petit détail : les versions du DVD sont les censurées (détail qui a son importance pour les petits pervers ah ah !). Quel frisson de voir la vie de cette pauvre mère strip-teaseuse le jour et pute la nuit pour pouvoir (sur)vivre avec sa fille. 
Bon après la déprime on se régale du super « Whsikey in the jar ». Ah ! Que de belles filles dans ce clip, qui en plus se dépoilent (non elles ne s’épilent pas) au fur et à mesure : j’aurai aimé être présent ce jour là !!
C’est le regard tout émerveillé que nous visionnons « No leaf clover » avec les images de l’énorme S&M qui permet de revoir Michael Kamen (RIP), puis un petit « I disappear ». Un bon gros clip à la manière d’un film d’action (à la base c’est le titre de la BO de Mission impossible 2) qui met en scène chaque protagoniste dans une situation peu commode.
« St anger » et ses images de la prison de St Quentin : il fallait en avoir de sacrées grosses paires de couilles pour aller tourner son nouveau clip là-bas !! En tous cas l’idée est réussie et le résultat très bon. Petit détail aussi pour dire que le groupe a aussi fait un concert gratuit pour tous les prisonniers de St Quentin et après on dira que se sont des Rock Star cupides !!  
« Frantic » lui se veut plus speed et même s’il ne casse pas des briques niveau réalisation est quand même intéressant.    
Place à l’énorme « The unnamed feeling » qui reprend les clips perturbés, un moment que j’aime beaucoup là aussi. Fort bien réalisé, un vrai clip à la Metallica. On finit avec « Some kind of monster » qui est la bande annonce du film du même nom. Donc des images prises du film et d’autres du DVD vendu avec l’album qui montre le groupe la jouer en studio.
 
En bonus nous avons droit à une jolie introduction du clip « One » avec Lars Ulrich en beau parleur (non sous-titrée et encore moins traduite) puis le clip One en version courte. Une version théâtrale de « The unforgiven » assez bizarre. On peut se demander où le groupe voulait en venir, et des extraits de la bande annonce de « Some kind of monster »
 
Conclusion : un DVD à avoir même si vous n’êtes pas fans (de toute manières les fans l’ont déjà). Une très belle galerie d’images du plus grand groupe de métal du monde.  Un très beau cadeau de Noël !
 
Critique : Guillaume
Note : 8.5/10
Site du groupe : site officiel de Metallica
Vues : 1199 fois