Chronique

TRIBUZY - EXECUTION LIVE REUNION / MTM Music 2007

Totalement inconnu en France, Renato Tribuzy chanteur du groupe de prog Thoten (un temps pressenti pour remplacer André Matos au sein d’Angra) nous sort un live découlant de son très album solo Exécution sorti en 2005.
A noter un bon paquet d’invités qui se succèdent sur scène comme sur l’album !

On commence le show par une « Intro » assez guerrière (qui rappelle celle de One de Metallica) puis « Aggressive » déboule. Le son est très bon et Renato débarque avec un cri qu’il faut faire à froid comme ça. Musicalement nous avons droit à un super heavy métal décapant qui fait très plaisir. Les musiciens qui l’accompagnent savent super bien jouer à l’image du grateux qui sort de ces solos super bon.
« Divine disgrace » commence doucement avant que la machine ne se mette en place pour vous mettre une sacrée gifle. En tout cas ce Mr Tribuzy quel formidable chanteur ! J’avoue que ces derniers temps le heavy métal avait tendance à me gonfler mais avec un tel album je retrouve mes sensations d’antan. « The attempt » poursuit avec toujours cette qualité indéniable de composition portée par une interprétation et un son réellement dignes t’intérêt.
Je vous avoue que ce chanteur c’est vraiment de la bombe et qu’il n’a rien à envier aux chanteurs Européens ou Américains, voilà une nouvelle référence du métal Brésilen.
Premier invité le très grand et estimé Kiko Loureiro (Angra) qui vient démontrer son art de la 6 cordes sur « Forgotten time ». Un bien bon titre rythmé qui donne le sourire. Depuis le début c’est la découverte de sacrés bons titres de heavy comme j’aime. « Nature of evil » voit débarqué Mat Sinner (Sinner / Primal Fear) pour un super duo sur fond de heavy mélodique de très grande classe porté par un super refrain !! Pour le solo c’est l’ami Kiko qui nous sort du grand art là aussi.
« Absolution » c’est du pur heavy métal qui voit Ralf Sheepers (Primal Fear) tenir le micro. Petite intro aux sonorités Brésiliennes pour commencer, le calme prend place puis un riff étouffant vous prend à la gorge et c’est partit pour du lourd du très lourd !! Cette fois ci à la guitare un autre grand nom Roland Grapow (Helloween / Masterplan) qui signe un solo dont il a le secret. Avec « Web of life » seul Roland reste sur scène sur ce titre aux relents fort prononcés d’Helloween. en tous cas le plaisir lui est toujours aussi intense.
« Execution » porte bien son nom tant on se prend ce titre dans le face. Le chant de Renato rappelle les plus grands moments de Rob Halford sur aigu et incisif. Une nouvelle fois c’est Kiko qui assure le solo. Voilà l’arrivée d’un très, très grand monsieur du métal, j’ai nommé Mr Bruce Dickison qui vient faire un duo sur un « Beast in the light » qui va faire bouger dans les chaumières. Niveau guitare là aussi un invité prestigieux puisque c’est Roy Z (Halford / Rob Rock / Bruce Dickinson) qui se fend d’un solo métal à souhait
Pour finir un petit bonus (Japonais) « The means » une ballade tout en acoustique très sympa qui termine agréablement cette formidable galette de heavy.

Conclusion : voilà un très, très bon live d’un artiste à découvrir de toute urgence (je me suis acheté l’album depuis). Ah si le heavy métal regorgeait d’artistes aussi doués plus souvent il aurait moins de problèmes.
 
Critique : Guillaume
Note : 8.5/10
Site du groupe :
Vues : 1129 fois