Chronique

BEFORE THE DAWN - 4:17AM / Locomotive music 2004

Cool du bruit ! C’est du lourd du très lourd les guitares sont plus proche d’un marteau pilon que d’une ligne gratte de néo ( on peut bien critiquer de temps à autre) c’est du bon bourrin avec alternance de voix grave et claire les lignes de guitare sont toujours puissantes on descend jamais en dessous du bruit d’un Boeing au décollage mais ça reste toujours musical surtout « heaven » la première qui est vraiment sympa « seed » est un peu plus calme mais reste toujours dans le ton du CD sur ce morceau la voix rappelle un peu Tristania ou bien Serenia pour les passages bruts. L’album reste assez brut de décoffrage on a pas trop cherché les fioritures inutiles. On sent bien que BTD est là pour tenir une boucherie entre nos oreilles et franchement c’est du label rouge on est même gratifié de solos de guitare ( nan c’est pas ringard ….) courts mais très bien fais. Le morceau 3 s’apelle « dreamer » tiens une reprise d’Ozzy ?? heu nan s’cusez moi j’ai rien dit ou alors c’est Zack qui est passé au chant. C’est encore une fois de plus d’une puissance folle il y a quelques passages plus proche d’une voix black goth que de pur heavy ou de speed. Classer ce groupe dans un style serait assez difficile car il mélange pas mal d’influences mais je pense qu’il se rapproche assez de Tristania / Serenia avec des solos de gratte en plus. C’est 10 morceaux de pur fun en plus on a droit a un morceau d’une magnificence terrible le 10 « hidding » où là on est dans l’univers goth à 110 % avec chœurs clairs sur voix bien lourde.
Pour en finir avec cet album c’est 10 morceaux de folie encore un qui peut prétendre au titre d’album de l’année
 
Critique :
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 1024 fois