Chronique

DROP O RAMA - THREE AT LAST / Why note 2007

Part on à la découverte de ce groupe Français qui nous présente là son 3eme album. Evoluant dans un rock hard et ne connaissant pas leurs albums précédents c’est avec une oreille toute neuve que je m’y lance.

On débute par « Half Past Drunk », petit morceau qui annonce la couleur de l’album. Sympathique à écouter, on se prend facilement au jeu. « Hero » est d’une autre trempe. Titre très accessible, que l’on pourrait aisément écouter et entendre à longueur de journée sur bande FM, dans des radios spécialisées Pop/Rock (je ne citerais pas le nom).Accrocheur, sans agressivité dans l’interprétation, bref ça passe plutôt très bien.
Du un peu plus lourd (mais pas trop quand même) pour « Bewildered ». Pas grand-chose à dire, on n’est pas sublimé mais ça n’écorche pas non plus les oreilles.
Petit coup de cœur pour « Not That Long Ago », joli grain de voix pour Olivier Campana. Titre très Rock des 80’s, amélioré et mis au goût du jour avec célérité. Passons quelques morceaux, et arrêtons-nous sur « Head Rolls » (attention ça va trancher), qui me laisse réellement dubitative. Bref, on attend plus. Le côté viril reste au niveau d’un enfant de 11 ans (style Tokio Hotel). Soyez un peu plus couillus et on pourra s’entendre. C’est vraiment dommage car le titre pourrait vraiment être prometteur.
« Pink Is For Girl » (et Dieu sait que je ne suis pas d’accord) dispose d’une accroche sincère. Refrain facilement mémorisable, on reste dans pas mal de sonorités 80’s, qui rappellent parfois certains titres noirs de Depeche Mode (non ce n’est pas une insulte).
Petite ballade avec intro au piano pour « Porcelain Girl ». Jolie, lancinante, limite mièvre, mais ça ne me dérange pas du tout. Seulement elle reste très gentille malgré une jolie touche d’amertume.
On termine sur une petite chanson rock enjouée, « Saints », aux faux airs de Rod Stewarts, un titre sympa, malheureusement dans la lignée du reste de l’album. Bien mais déjà entendue.

En conclusion, cet album est très sympathique à écouter, dommage qu’il reste toujours dans la même veine. Sinon c’est propre, accrocheur et agréable.

Melissa
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 840 fois