Chronique

LAST AUTUMN’S DREAM - HUNTING SHADOWS / Escape music 2008

Et bien on peut dire que le groupe ne chôme pas, cela fait à peine un an qu’est sorti leur dernier album que les voicis de retour avec leur 5ème. (A noter qu’un cd live + bonus est dispo aussi).

Ayant très bien apprécié leur dernière mouture je me lance sans a priori sur « Strange operation » et dès l’entame de l’album on est replongé dans un hard mélodique aux douces effluves FM. La voix de Mikael Erlandsson est toujours un énorme gage de qualité tant elle est douce et délicatement éraillée. Le refrain simple prend toute son ampleur pour un plaisir croissant. « Rainbow sky » débute par un bon riff, et nous envoie dans une atmosphère feutrée FM qui m’enchante. Une chose de sûre, c’est que le groupe poursuit de la meilleure des manières, toujours dans son style avec une classe sans précédent.
Avec « My alibi » on part sur des routes plus rythmées et sauvages. Les quelques montées vocales éraillées de Mikael sont d’une beauté et d’une intensité quasi orgasmique. Avec pareil titre sur scène ça va être le feu. Première ballade avec « I'm Not Supposed to Love You Anymore ». Très dans le style, elle n’en demeure pas moins intéressante. Un mélange de douceur et de hargne typique des ballades rock, encore une fois magnifiée par un chant adéquat.
« Lost in moscou » remet du bon rythme aidé de quelques orchestrations bien senties. Encore une fois, que du bon, le refrain est un pur bijou qu’on retient en un coup. Qu’une seule envie à l’écoute : bouger, taper du pied, prendre du plaisir. « RU Ready to rock » se veut plus groovy tout en gardant les qualités plus qu’indéniables de ce sacré groupe. Rien à jeter, la classe à l’état pur !! Que du bonheur !!
Intro à cappella pour « Serenity » qui là semble un peu en dessous du reste mais ne vous choquez pas, le refrain c’est de la balle qui se laisse chanter sans forcer. Que dire de plus ! c’est grand, c’est très grand. Intro au clavier et « War of your worlds » débarque dans une pêche d’enfer ! Putain ce groupe nous livre rien de plus que leur meilleur opus qui dépasse de la tête et des épaules leur riche discographie. Un single plus que potentiel qui donnera le peps à quiconque l’entendra.
Après une telle tornade on aimerait une ballade histoire de se calmer mais non le groupe décide d’enfoncer encore un peu plus le clou avec « Save our love » certes plus conventionnel mais tout aussi efficace. Rien d’exceptionnel mais le résultat est là : je bande ! Cette fois-ci ça se calme avec un mid tempo mélodique. « Every beat of my heart » qui sans être monstrueuse passe comme une lettre à la poste (au passage bonjour à mes amis postiers amateurs de hard). Un refrain subtil et enivrant qui ne vous lâche plus. Dernier moment « Overnight sensation » est plus que le titre pour finir, rythmé, enjoué, simple, rentre dedans, un cocktail explosif qui vous achève et vous donne qu’une envie : r’appuyer sur play.

Conclusion : Last Autumn’s Dream devient d’album en album une sacrée référence dans le Hard mélodique FM. En voici une nouvelle preuve, un pur condensé de bonheur qui plaira à tous les auditeurs qui aiment la musique avec un grand M. Chapeau bas messieurs voici votre meilleur opus.
 
Critique : Guillaume
Note : 8.5/10
Vues : 1143 fois