Chronique

CIRCLE II CIRCLE - DELUSION OF GRANDEUR / Afm records 2008

Décidément dire que Zak se plaignait du train d’enfer de Savatage, le voici de retour 2 ans après un troisième album en demi teinte. Donc c’est avec une petite appréhension que je vais écouter cette quatrième galette décisive (j’y vais un peu fort mais c’est presque ça) dans l’avenir de Circle II Circle.

C’est le cœur un peu tendu (j’en rajoute pour faire du suspens) que j’appuie sur le bouton play de ma chaîne en attendant que les premières notes de « Fatal warning » ne débutent. Un riff simple puis ça part comme une balle. Une entrée assez power métal surprenante mais plaisante et efficace. Zak sans forcément se mettre en danger propose un chant plus agressif (comme la musique d’ailleurs) ce qui fait plaisir. Un bon morceau pour bien mettre dans l’ambiance, bien suivit par la lourde « Dead of dawn ». La suite plus mélodique permet à Mr Stevens d’éblouir son monde de sa superbe voix. Le refrain quant à lui tout en accélération est bien trouvé et donne des airs de Speed à l’Allemande. Bonne nouvelle Circle II Circle a évolué dans un bon sens, et propose une musique plus personnelle et bien accrocheuse (je suis un peu rassuré).
Nouveau gros riff heavy pour « Forever » qui envoie du lourd. Un titre beaucoup plus proche de ce que le groupe a pour habitude de nous proposer. Un heavy puissant et mélodique qui bien mieux composé fait grandement plaisir. A noter aussi les très bons solos de guitare proposés du gros travail fait là aussi. Place à la ballade, un toujours très grand moment. « Echoes » débute sur quelques notes de piano, puis la voix entre en jeu et on se laisse bercer. Un doux moment agréable qui sans être des plus révélateur reste bon. A noter un passage accéléré pour le solo qui donne une bonne intensité.
Avec « Waiting » on r’accélère le rythme pour un titre conventionnel pour le groupe où malheureusement certains passages rappellent « Revelations » du dernier album. Un petit moins bien. Heureusement que « Soul braker » rattrape le coup avec un gros mid tempo pas des plus novateur mais foutrement efficace sur lequel Zak est énorme (comme souvent !!).
Un arpège calme débute « Seclusion » avec cette voix magnifique et enchanteresse. La suite se fait dans un heavy mélodique de très, très grande classe sublimé par un Zak en forme qui réalise un super travail. Sûrement le meilleur titre de l’album.
« So many reason » se veut plus rythmé et efficace. Un essai concluant, qui fait bien taper du pied. Le solo est vraiment super cool limite bluesy au départ puis véritablement virtuose sur la fin, un modèle du genre. « Chase the lies » retrouve le métal Us des débuts. Assez moderne, un titre qui peut surprendre au départ mais qui n’est pas si mal que ça.
Pour finir une master pièce : « Every Last Thing » qui passe mais alors super bien. Une douce intro comme Zak c’est nous les faire vivre. Puis l’armada heavy se met en route. Une construction progressive, fait de hauts moments intenses, et d’autres plus doux. La classe à l ‘état pur ! Un très, très grand titre de Circle II Circle qui embouche un coin,, ça c’est de la fin !

Conclusion : après un ‘Burden of truth’ qui m’avait un peu déçu, Zak et sa bande se remettent sur les bons rails, avec cet album qui est une vraie réussite. Un très bon quatrième album qui prouve que le line up actuel c’est se démerder seul, pour moi un immense soulagement !!
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Vues : 1068 fois