Chronique

ASTRAL DOORS - OF THE SON AND THE FATHER / LOCOMOTIVE MUSIC 2003

Encore un nouveau groupe Suédois!!
Oui mais là attention c’est mortel Astral Doors nous gratifie là d’une véritable bombe à retardement, en nous proposant un hard rock tout droit inspiré des meilleurs albums de Dio, Rainbow, et Black Sabbath (période Dio) car le chanteur qui n’est plus un inconnu maintenant est en autre l’immense Patrick Jonhansson (Wuthering Heights, Space Odyssey) qui de sa voix chaude nous rappelLE le grand maître Ronnie James Dio.
C’est parti , un riff qui ‘tue de la mort’ pour « couldbreaker » et cette voix qui te prend aux tripes ça commence très fort. Le son est très bon tout comme la production, les musicos sont terribles les parties guitares clavier rappellent les grandes heures du pourpre profond (Deep Purple pour ceux qui n’ont pas compris).
La titre tracks « of the son and the father » débute par des bruitages de cris de souffrances pour après nous emmener sur un mid tempo lourd dans un esprit Black Sabbath, la voix de Patrick bien lourde fait presque peur. Mais « hungry people » nous remet sur les bases hard rock à la Dio bien rythmées qui te fait bougé ton cul comme jamais.
Quel pied !!
« slay the dragon » nous replonge bien 30 ans en arrière au début de Rainbow tant la comparaison est frappante mais ne vous inquiétez pas le bonheur procuré est largement supérieur à toutes les copies possibles.
« ocean of sand » ne change pas un poil de route (pour notre plus grand plaisir) toujours bien rythmé le voyage se passerait presque de commentaire (mais bon pour la chronique ça le fait pas). Début space pour « in prison of life » avec une voix aigue mais de suite après le maître retrouve son chant rauque et chaud pour un mid tempo bien couillu.
« the trojan horse » commence doucement sur un orgue très purplelien : une ballade ? non aux vues du riff qui suit on est en plein heavy rock à la Tomi Iommy avec un très joli refrain aérien un superbe morceau.
De la cavalcade « burn down the wheel » est là pour vous, ça déménage, poussez les meubles et éclatez vous c’est ça qu’est bon. « night of the wich » poursuit l’ascension dans ce monde magique.
Un petit « rainbow in your mind » pour la suite c’est toujours aussi bon, mais là, c’est la chanson de l’album pour finir cette galette extraordinaire « man on the rock » que dire de plus un refrain de tueur (oh la la sur scène) un riff terrible un chant ben…parfait, de la balle.
Conclusion : fan de Dio cet album est pour vous, ce groupe est excellent, un opus comme celui là il en sort pas tout les jours une qualité de composition et d’interprétation supérieur à la normale et un chanteur qui me donne le frisson à chaque intervention.
A posséder dans sa collection pour tout fan de hard qui se respecte.
 
Critique : Guillaume
Note : 9/10
Site du groupe : site officiel d'Astral Doors
Vues : 1205 fois