Chronique

10 FOLD B LOW - 10 FOLD B LOW / Locomotive music 2004

ho c’est quoi ça ? Bizarre c’est noir rond et y’a un trou au centre !!! Bah on va tester en le mettant dans ma bonne vienne chaîne audio favorite. Ca marche c’est génial bon alors si je comprend tout bien on a droit a un premier morceau « Imput » bon y’a pas grand-chose a dire pendant presque 3 minutes on a des voix digitales qui répètent le nom du groupe. Ne seraient ils pas un peux mégalos les petits ?
Bon place enfin à la musique « Break Your Neck » c’est bien trouver car ça pousse à secouer la tête dans tous les sens, la voix rappelle quelque chose de déjà connu mais là, votre chroniqueur adoré ne serait pas dire quoi (y’a des morceaux comme ça …) bon le morceau a une architecture très classique avec alternance de passage bourrin et partie calme avec voix claire, on tombe pas dans un Sirenia non plus, à noter que ce petit passage musical ne comporte une fois de plus pas de solo hélas.
La suite !!! La suite !!!! « Run » avec toujours notre bonne voie bien lourde, une batterie alternant une sonorité de marteau piqueur et un son classique ( nan le blast c’est pas encore du classique). « Pain in Progress » zone dans un esprit black métal assez sympa avec toujours le même principe : guitare lourde, très lourde, un batteur qui martèle sans peine sa grosse caisse à la double (batteur c’est pas une vie : taper toujours taper erfffff) et cette voie on lui a marché sur les pieds au chanteur ? Ha nan il a reçu sa facture de téléphone !!! Et voila le 5eme titre « Left Alone » simple a l’écoute, avec l’intro je réécoute la BO de sim city 3000 et c’est pas que pour l’intro c’est sur tous les passages calmes parce que pour le reste c’est plus la chevauché de la horde sauvage avec un bon mal de gorge sa relève plus du V8 bi-turbo compressé d’un bon vieux Sesna que d’un morceau calme, on arrive quand même à bien ce rendre compte de la voix du chanteur qui a une voix pas mal, il a une façon de chanter assez proche d’un System of a dawn que d’un Legion (bah si le Panzer c’est du néo alors moi j’écoute du Priscilia tchouk tchouk musique machine a fric….).
« Tarck number seven Burning » avec une intro à la Rammstein : construction musicale Taimton Hammer, et voilàla pas grand chose à dire si ce n’est toujours pareil avec alternance voix claire et voix lourde ( ça se rapproche d’une voix de death plus que de celle de Dio ou de Ozzy). Bein, heuuuu, j’écoute quoi là ??? Du rage against the machine dépoussiéré ? Tom allé sort de ton trou je t’ai vu, c’est perturbé là, j’arrive pas à bien cerner le principe du morceau mais bon il est bien sympa surtout si on aime les chiens qui aboient parce que c’est à cela que va vous faire penser les backing-vocals. « Away »nous laisse bien entendre la basse. Bon de toute façon on reste pour les 11 morceaux et demi de cet album sur le même principe qui est ? Ha ça fait plaisir personne n’a écouté !!! Bon demain interrogation surprise sur la discographie complète de Sacha Distel. Juste pour finir je vois que la piscine vous appelle ou peut être la plage je sais pas vos préférence Bloodshed et Output ne sont qu’un seul et unique morceau de 12 minutes mais voila à cette longueur, il vaut mieux avoir des trucs à dire enfin à composer parce que ça tourne en rond sur ce passage là.

Bon 10 Fold B-Low c’est assez classique tourne même un peu en rond, moi personnellement ça me rappelle un peux trop d’autres groupes qui ne sont pas forcement des références bon je suis pas le genre à massacrer les gens donc je vais rester soft car y’a de bons trucs le son est sympa la prod est bonne aussi donc voila surtout que je dois des excuse a Locomotive music pour avoir traîné sur cette chronique sniff je suis pas digne de ma place de pire chroniqueur du net je mérite pas votre confiance ouinnnn, bon trêve de plaisanterie cet album est réservé a ceux qui connaissent le groupe car il n’est pas un modèle d’accessibilité si votre grand mère veux se mettre au métal ; énervé faut pas commencer par ça, c’est donc pour les initiés. C’etait hatre en direct de son pc à vous les studios.
 
Critique :
Note : 6/10
Site du groupe :
Vues : 1315 fois