Chronique

OUTCAST - SELF-INJECTED REALITY / Manitou Music 2008

Question pour un gros gnon avec Jean-Paul Lepers. Finale du championnat international de la région Franche Comté du pays aixois. Il reste 2 candidats sur les 5 sélectionnés, la tension est à son comble. Une superbe encyclopédie éditée chez Albin Tienslevoilà du Glam rock est à la clef de cette compétition acharnée.

Le présentateur, Jean-Paul Lepers, goutte suintante au front, bave effervescente, il fait 38.5 degrés sur le plateau :

"Je suis un groupe de DEATH POWER METAL issu de Paris, mon premier nom était "Overlander" et mon premier album 4 titres datant de 98 a pour nom "The source of all creations, je suis, je suis ??"

les deux candidats ne bronchèrent pas d'un poil…

"Après un album remarqué signé en 2005 "Last Call First Warning" chez Manitou, j'assure en première partie de groupes comme THERION, ABORTED, DAGOBA, SCARVE, etc. je suis, je SUIS ???"

le candidat de droite esquissa un léger tic nerveux du haut de sa commissure de lèvre gauche…

"En 2007, après l'arrivée de Nicolas Soulat (SYMBIOSIS) à la guitare, j'acquiers un regain d'influences et d'inspirations et prends alors le temps de préparer cette nouvelle bombe "Self-injected Reality" en 2008, je suis, JE SUIS ????"

le candidat de gauche fondit littéralement comme une guimauve au barbecue quand il vit le candidat de droite s'apprêter à écraser son champignon, là, devant lui…

"Je suis le fils spirituel de GOJIRA et de CANNIBAL CORPSE, JE SUIS, JE SUIS ????????"

"MAIS TU VAS REPONDRE TRIPLE BUSE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!"

"OUTCAST !!!! Pardi !!!"

Répondit, tout content d'avoir remporter cette superbe encyclopédie éditée chez Albin Tienslevoilà du Glam rock, le candidat de droite.

Mais bon il faut dire que ce groupe fraîchement promu dans la cour des grands ne fait, pas encore, beaucoup parler de lui. Mais ce ne saurait tarder, tant le talent de ce combo français est grandissant.

Polyrithmies, mesures syncopées et impaires feront le bonheur de tous les batteurs. La production est d'une telle précision que vous pourrez entendre le sustain de chaque cymbale en fin de morceau. On pourra noter aussi la qualité des rythmes du batteur qui maîtrise à la perfection les blasts qui consiste à intervertir les coups de caisses claires en contre temps de la ride exécutés très rapidement, blasts très "Gojiriens". Aux niveaux des guitares, un morceau comme "Feelings Transgression" vous rappellera sans doute les meilleurs passages des derniers Cannibal Corpse et exécutés avec énormément de brio par ce duo de gratteux extrêmement talentueux. Leurs associations sont très complémentaires mais jamais trop pompeuses, lorsqu'un s'applique dans une mélodie très rapide et très saccadée, l'autre nous pondra un riff grave des plus dissemblable afin d'appuyer le coté rythmique du titre. Le seul point "faible", si l'on peut dire, est que la basse en tant qu'instrument, est très discrète voire même absente. Dommage pour un groupe qui comporte que des bons éléments. Au niveau de du chant, le hurleur excelle entre grosse voix gutturale rythmique et cris plutôt aérés et acérés.

L'album commence sur les chapeaux de roues et alterne entre blasts infernaux et mid –tempo géré avec extrêmement de précision. La seule pause arrive aux deux tiers de la galette avec le titre "Materia Prima" simple solo de guitare au son clair agrémenté d'ambiances très planantes. Une pause bien méritée après un tel déluge de notes.

Mon titre phare s'intitule "Collapsed Into Oblivion" * et après une intro très épurée, nous aurons droit à un des meilleurs riffs de métal qui n'a jamais été écrit depuis longtemps. Attachez vos ceintures et détachez vos slips, une déflagration de double grosse caisse vous assénera le cerveau pour se terminer sur une rythmique calquée sur l'énorme hit de GOJIRA "REMENBRANCE".

Gageons pour la suite, et là je parle plus généralement, que la baleine volante de GOJIRA enfantera pleins d'autres petits baleineaux à l'instar de groupe comme ce OUTCAST car il peut faire honneur à notre nouveau métal extrême français. Comme quoi, dans notre hexagone assez fermé à la musique autre que variété (au vu de nos chères plus grandes radios françaises…) on peut aussi avoir des fers de lance, pouvant défendre ardemment nos couleurs partout en Europe et sur la terre de l'oncle SAM et leur montrer qu'ici en France on ne se nourri pas qu'à base de Kyo, Obispo, Bénabar, Delerm, Jeanne Chéral ou autres bobos parisiens. A bon entendeur !

* : je ne sais pas exactement si ce titre fait référence au jeu vidéo The Elder Scroll IV : Oblivion mais j'en profite quand même pour signaler à toute la population que je viens de terminer ce jeu magnifique après quelques 120 heures de jeu. Voilà c'était juste pour dire rien…

tracklist: Autonomy In Progress / Denial Of Elapsed Time / Reversal / Fragmented Memories / Allegiance / Collapsed Into Oblivion / Materia Prima / Hysteria / Feelings Transgression / Deviance
 
Critique :
Note : 9/10
Site du groupe : Site officiel d'Outcast
Vues : 1135 fois