Chronique

HOLY PAIN - …AMONG RELIGIONS / Thundering 2008

Encore un nouveau venu de la scène Française originaire de Lyon, Holy Pain nous présente son deuxième album (à noter que je ne connais absolument pas le premier). Allons découvrir cela de plus près.

On découvre grâce à « Another day » le style donc de Holy Pain qui nous propose un métal mélodique bien speed. Première constatation, le manque évidant de personnalité, même si on se laisse prendre aux charmes de sa musique énergique. Niveau son et interprétation rien à dire, le groupe assure. Un premier titre correct, qui nous donne envie de découvrir le reste. « Children of war » est donc la suite. Toujours dans le même esprit, le groupe a quand même du mal à se distinguer des autres combos de speed mélo.
Je dois avouer que même s’ils ne révolutionnent absolument rien, leur musique passe bien, en témoigne « Evolution/Revolution », un titre plus mid tempo au refrain plus rythmé. J’arrête pas depuis le début de penser à mes amis de Style Trip, tant par moments les ressemblances sont troublantes. « Let me die » reprend les origines plus speed. Toujours rien de nouveau et toujours ce petit plaisir sympathique mais sans plus.
Vu que tout l’album est du même acabit on se contentera de s’écouter le plus ‘hard rock’ « My desire ». Décidément ce groupe me surprend malgré ses défauts car sa musique reste accrocheuse et agréable, mais bon aussi vite écouté, aussi vite oublié. Un petit « Agony » sans dire que c’est ce qu’on subit, mais il est vrai qu’on tourne en rond. Les titres restent dans un style semblable même, si ici on est dans un mid tempo plus mélodique.
« The ten palgues » commence à me faire dire qu’avec seulement 9 titres pour 39 minutes Holy Pain arrive tout de même à donner une impression de longueur. Encore et toujours la même chose, les même sensations. Alors son esprit plus heavy et ses consonances moins évidentes ne sauvent pas encore assez cette chanson. « …Among religions » débute sur une intro symphonique bien sentie. Suis je obligé de parler de la suite, qui comme on le sait ne change pas. Un titre plus méchant dans l’âme qui se démarque un peu du reste mais pas encore assez.
On termine enfin avec « Monster’s march », un dernier titre pour sauver les meubles, mais bon, malgré de bonnes qualités, et un sentiment pas si mauvais, on a du mal à rester attentif à cette musique trop rabâchée : dommage.

Conclusion : un album au demeurant sympathique qui devrait faire plaisir aux fans de Speed mélodique, mais bon rien de transcendant non plus, juste bon pour passer le temps. Vite découvert vite zappé.
 
Critique : Guillaume
Note : 5/10
Site du groupe :
Vues : 900 fois