Chronique

STUCK MOJO - THE GREAT REVIVAL / Napalm Records 2008

Quelques notes de gaîtés dans un monde de brute, qu'en pensez-vous ? Ou comme dirais l'adage hautement publicitaire : "Quelques notes de finesse dans un monde de brute…" Voilà mes dernières impressions concernant le dernier album que voici de nos immortels de STUCK MOJO.

Je ne vous cache pas qu'il a été dur de l'écouter jusqu'à la fin cet album ô combien polymorphe, le style nommé Crossover n'a jamais été aussi parlant. En effet il n'y en aura pour tout le monde. Rap, Métal, FM, Prog, Ballade, Country, etc, seront de rigueur pour créer un mélange des plus étranges voire dérangeant.

Après une intro quelque peu inutile, on passera direct à un gros métal malheureusement entaché par un chant plus que miévreu, et s'en suivi le RapCore fidèle à nos ricains de STUCK MOJO. Déjà pour les premières mesures du premier morceau, j'en suis resté plus que déstabilisé. Pour le second titre "Friends", c'est un peu la BO d'American Pie que STUCK MOJO vous gratifiera, avec voix féminine à l'appui pleine d'émotion légèrement sur faite. Mais quel est donc cet OVNI ?? Pour le morceau suivant "The Flood" c'est carrément Dream Theater qui s'invitera pour terminer le morceau en grande apothéose néo-classique… mais qu'est-ce que c'est que ça??

Et malgré un manque de repères constant, c'est peut-être la curiosité qui m'aura poussé à aller plus loin dans l'exploration hasardeuse de ce skud pour le moins déroutant. A priori vous aurez droit ici à la galette la plus expérimentale de STUCK MOJO, depuis leur début et presque une dizaine d'albums en tout genre plus tard, nos ptits gars auront poussé le trip à fond. La faute peut-être au patron du combo, Rich Ward, de s'engager dans des chemins tortueux testés auparavant dans ces projets solo (The Duke).

Sans oublier que cet album est quand même mixé par l'énorme Andy Sneap (Cradle, Trivium, Arch Enemy, Soulfly,… ), des morceaux comme "The Fear" monstrueux a souhait, agrémenté de riffs plus lourds que la fonte, orné d'une voix féminine à la Biff Naked satisferont les plus metalleux d'entre vous, et grâce à une prod irréprochable et à une setlist bien foutue, feront passer la "chaotique" (dans le mauvais sens oui !) Country "Country Road", ballade énormément "suce-boule" (vous comprendrez si vous l'écouter) comme un morceau totalement recevable.

Cet album, c'est le ying et le yang, le bien et le mal, il y en aura vraiment mais vraiment pour tous les goûts et on pourra trouver cela louable, car ces messieurs ne se contente pas de dormir sur leurs lauriers et essaye de se réveiller en franchissant certains interdits du monde de plus en plus hermétique du métal. Bravo messieurs. Après c'est sur que ce disque ne sera pas pour moi mon nouvel album de chevet (on détrône pas le dernier GOJIRA comme ça les enfants !!!).

Track list : Worshiping a False God / 15 Minutes of Fame / Friends / The Flood / Now That Your`re All Alone / There`s a Doctor in Town / The Fear / There`s a Miracle Comin` / Country Road / Invincible / Superstar Part 1 (The Journey Begins) / Superstar Part 2 (The World of Egos and Thieves)
 
Critique :
Note : 6/10
Site du groupe : Site officiel de Stuck Mojo
Vues : 829 fois