Interview

TOUCHSTONE (2011) - Adam - Guitare

Le dernier album de TOUCHSTONE est rentré dans les charts anglais et se situe à la 36° place. Et pour en savoir un petit peu plus, Adam a accepté de répondre à ma question pour nous en dire davantage sur cet opus.


Peux-tu nous parler de l’histoire du groupe ? Quel est son line-up actuel ? Au seins de Touchstone, avez-vous des side project ?

Salut à vous. Nous sommes cinq ppièces d’un groupe de rock avec des influences prok/alternative. Le groupe a été formé en 2003 par Rob Cottingham & Adam J Hodgson. Paul Moorghen, nous a rejoints en 2006, et Kim Seviour s’est ajouté aux vocals en avril 2007. Henry Rogers est arrive en juin 2010, il a d’ailleurs participé à d’autres projets et est batteur actuellement pour le groupe, Dexpuss


Peux-tu nous expliquer, pourquoi avoir choisi TOUCHSTONE comme nom de groupe ?
C'est Rob qui en est à l'originie. Il a fait un album solo appelé Behind The Orchard Tree et dans les paroles se trouvaient le mot TOUCHSTONE puis il a formé le groupe avec ce nom.


Est-ce un rêve d’enfant de vouloir devenir musicien ? Comment vos parents ont réagi lorsque que tu leur as parlé de ton intégration dans un groupe de metal ?

J’ai commencé à jouer de la guitare aux alentours de mes 17 ans, j’ai eus ma première guitare électrique bon marché et j’ai commencé à travailler sur des chansons en apprenant sur des cordes puissantes…J’ai toujours aimé les groupes de rock et de metal, j’ai commencé mon premeir groupe à l’école et depuis j’ai toujours fais partis de groupe musicaux. Mes goûts ont changés pour le prog-rock après avoir entendu Yes 90125 bien que j’adore le Metal autant que le prog. Mes parents m’ont toujours supporté et m’ont malgré tout encouragé à poursuivre à l’école d’art afin d’obtenir mon diplôme.


Que penses-tu de la scène metal actuelle ?

Je suis davantage exposé sur la scène prog rock…cependant je pense que c’est l’un des meilleurs moments d’être dans un groupe.
Avec l’avancée d’internet et le pouvoir des labels pour tout contrôler cela devient beaucoup plus facile de répandre ta musique à travers le monde. Nous avons, en tant que groupe, tout réalisé de la construction d’une fanbase, l’utilisation d’internet, répandant notre propre musique – ceci a couté beaucoup de notre argent personnel pour s’assurer que nous enregistrons une musique de qualité pour des labels qui investissent sur des groupes… c’est dur mais avec une charge de travail suffisante, tu peux sortir de là avec ta musique – seulement maintenant nous avons un deal avec un label pour cet album. Cela nous a aidés pour une large diffusion… SPV a été formidable et d’un grand soutien, ils nous ont permis de faire ce que nous voulions.
La scène metal dans son ensemble est vraiment passionnante… beaucoup de nouveaux concerts et de festivals se produisent tout le temps.


Après quelques recherches sur TOUCHSTONE, j’ai lu cette phrase : un groupe qui combine les sensibilités du prog de YES avec une aptitude de hard rock de Van Halen. Est-ce que cette description est toujours correct pour définir votre musique ?

Ce que l'on a toujours voulu faire c'était un groupe qui vous bottait le cul, un truc qui serait vraiment lourd mais qui serait à la fois capable d'incorporer de beaux refrains et d'avoir des sections progressives. On apprécie l'aspect commercial des chansons rock et l'on veux que notre truc soit accessible tout en conservant des passages déments et épiques. Cela à la musique de rester intéressante et l'on fait vraiment ce que l'on veut, ce qui est génial.


Quelle est l’évolution de la musique de TOUCHSTONE depuis votre permier EP, Mad Hatters et maintenant avec The City Sleeps?

Mad Hatters a une chanteuse différente et un batteur pour le début. Généralement, je pense que nous avons grandi comme le fait un groupe et notre son est devenu plus solide. Nous pouvons sortir et obtenir ce que nous voulons plus rapidement et mieux comme nous sommes tous ensemble depuis plus de 4 ans dans le lineup (excepté Henry). City Sleeps a été un album difficile à faire avec le peu de temps que nous avions en studio et l’échéance du label. Malgré tout cette pression a été une bonne car elle nous pousse à nous surpasser et à donner un maximum d’énergie sur les titres.


Pour votre second album, Wintercoast, vous avez travaillé avec Jérémy Irons.

Avec Jeremy Irons, c’était incroyable et de croire en nous et d’avoir cette personne talentueuse sur notre disque, c’est trop beau pour être vrai. J’ai été à Newx York poutr lui rendre visite et enregistrer la partie narrative, c’était une expérience inoubliable. Il a admirablement récité le script que j’avais écris.
Nous avions espéré qu’il soit présent sur The City Sleeps mais pour cause de tournage cela ne s’est pas produit. Nous prévoyons pour Jérémy d’être sur le prochain album, on croise les doigts.


En 2009, vous jouez avec IT BITER et KARMAKANIC, quels ont été tes impressions d’avoir partagé la scène avec eux ? Et que penses-tu de leurs musiques ?

Nous avons fais une tournée pendant quelques années avec IT BITES, c’était notre premier tournée et ce fut genial. Nous avons tous bu et avons passé du bon temps. John Mitchell d’ IT BITES a enregistré notre musique dans son studio qui s’appelle The Outhouse à Reading (ville du Berkshire, en Angleterre), il a vraiment soutenu notre musique et nous a aidé à obtenir un son incroyable… KARMAKANIC, nous avons joué avec eux, une seule fois, je pense qu’ils nous aiment… je ne suis pas sur. ;-) Ils sotn géniaux et j’aime leur musique…


Quel est le meilleur concert que tu as fais ?

2 concerts gigs stick out:

1 – High Voltage, nous étions le premier groupe à jouer et ouvrir le festival. A la fin de notre set, nous étions devant 6 000 personnes qui nous regardaient. C’était une scène massive et nous avons vraiment aimé et joué du mieux que nous pouvions… puis durant tout le week end, nous avions un pass AAA alors, nous avons rencontré de nombreuses rock stars. C’était un rêve devenu réalité. J’ai rencontré Zakk Wylde et Tony Iommi et encore Jimmy Page…c’était incroyable…

2 – On nous a demandé de supporter Joe Elliotts Down et Outz à un concert d’échauffement. C’était à Londres au Borderline, la scène était petite alors moi et Kim avons présenté un set en acoustique. Nous avons fais des concerts et joués devant quelques personnes célèbres… les gars d’Iron Maiden étaient là et Def Leppord. De l’autre côté de la scène, il y avait Ian Hunter…nous étions nerveux mais avons passé un très bon moment. Joe Elliott est venu nous voir après notre prestation et nous a dit qu’il avait aimé, c’était incroyable.


Comment s’est passé le Progressive Nation Tour ?

La tournée était chouette et le show à Londres a bien marché, quelques autres dates étaient moins bonnes. Le promoteur n’a pas vraiment fait son travail et nous avons fait quelques autres grands spectacles de la ville. Le public qui est venu a pu voir 3 groupes vraiment bons… il y avait de nombreux groupes, maintenant en raison des ventes de CD qui ne sont pas aussi bonnes, les ventes se raréfient.


A quoi peut s’attendre votre public ave cce nouvel album, The City Sleeps?

Bien, … nous avons écris quelques morceaux très différents, nous avons quelques pistes courtes de rock comme These Walls et Corridors…et d’autres compositions qui sont épiques comme When Shadows Falls et The City Sleeps et d’autres qui sont différents comme Good Boy Psycho… nous avons aussi des morceaux calmes comme Half Moon Meadow et Horizons – Cependant, cela se fait sentir plus tard...
Il y a un bon mix de diférentes styles et nous avons été très enthousiastes de voir l’album entré à la 36° place dans les charts Anglais. Nous sommes heureux.


Etes-vous complètement satisfait de cet album ?

Jamais…:-) Nous sommes heureux de l’avoir et l’aimons cependant il y a toujours des choses que vous vouliez faire mais vous manquiez de temps. J’ai voulu apporter plus d’harmonies dans l’enregistrement des guitares et plus d’acoustiques mais nous avons manqué de temps… nous avions planifié 21 jours en studio et à la fin, nous l’avons étendu à 38 jours. Cela nous a couté plus d’argent, mais ça en valait la peine. Nous avons fermé la porte, au bout de la date limite de la maison de disque.


Quand tu as une idée sur une chanson, ça se passe comment ?

J'improvise des riffs et ensuite je les enregistre numériquement à la maison. Je les essaie et j'obtiens le format basique de la chanson, ensuite je la présente au reste du groupe et l'on développe cela dans la salle de répétition. Rob a également tendance à enregistrer ses idées chez lui, et comme il écrit une partie des paroles, ses idées ressemblent déjà plus à une chanson achevée. Cependant, c'est le groupe qui fait la composition finale and qui donne empreinte de Touchstone aux morceaux.


Quand vous écrivez votre album, l’écrivez-vous ensemble ou avec seulement quelques membres qui sont chargés de l’écriture ?

Moi et Rob arrivons avec un concept et composons les premières idées sous la forme d’une démo approximative… Nous l’amenons aux gars et développons les titres à partir de là. C’est un bon processus qui permet d’être créatif et ensuite, on amène le groupe à ajouter des idées pour améliorer les pistes.


Peux-tu me parler de la cover ? Quel est l’artiste qui l’a réalisée ?

J’ai fais tout l’artwork, j’adore ça… j’avais une idée avec le concept pour The City Sleeps et celles pour le fond de la cover. J’aime les images épique et prend plaisir à les créer.


Quels sont les thème sabordés à travers les chansons de ce nouvel album ?

"Corridors" parle en gros d'une bataille intérieure avec ses propres démons, mais la fin est positive, elle donne de l'espoir, avec la musique d'Adam et les mots de Kim et Rob.
"When Shadows Fall" est la suite du titre "Shadow" qui figure sur le premier album du groupe intitulé "Disordant Dreams". Quelque 20 années plus tard on reprend l'histoire de la petite fille de la chanson originale. Dans une sorte de souk elle repère l'assassin de la première chanson, celui qu'elle croit être responsable de la mort de son père (et qui s'était enfuit), elle cherche à se venger. Est-ce qu'elle y parvient? Eh bien vous devez écouter la chanson !
La musique et les paroles de cette chanson ont été écrit par Rob, il a déjà prévu de poursuivre cette histoire dans le prochain album puisqu'il y a un rebondissement.
"These Walls" parle d'un monde glamour et de l'impact de fausses images sur la vie des gens, ce qui peut être une sorte de "cage". La musique a été composée par Adam et le texte est de Kim.
"Throw Them To The Sky" aborde le sujet des différentes pressions que nous subissons lorsque nous travaillons pour quelqu'un d'autre. là où le profit est roi on rappelle aux gens de prendre du recul et d'éviter que "l'arbre ne leur cache la forêt". Aussi, il faut se rendre compte de la valeur de ce qui est si souvent prit pour acquis. La musique est d'Adam et Rob et les textes sont de Rob.
"Sleeping Giants" est une chanson parle des différentes questions que nous avons dans le monde, si souvent auto-imposées, et de l'espoir que l'on devrait toujours avoir en nos enfants . La musique et les textes sont de Rob.
"Good Boy Psycho" est à résoudre par l'auditeur et est un petit peu glaçant... Adam adore les films d'horreur. La musique a été composée par Adam et les textes sont de Kim et Rob.
"Horizons" parle de, eh bien, d'explorer de nouveaux horizons ! Un chanson pour tous les âges?! La musique et les textes sont de Rob.
"Half Moon Meadow" parle des gens qui veulent aider les autres sans réaliser qu'il sont les premiers à avoir besoin d'aide. Ils en ont besoin pour faire bon usage de leur voix et transmettre leur message. La musique est d'Adam et les paroles ont été écrites par Kim et Rob.
"The City Sleeps" fait partie de la trilogie Wintercoast. Alors que dans Wintercoast l'histoire était la fuite d'un endroit infernal et le voyage jusqu'à un lieu paisible en passant par la cité en ruine de Archangel, "The City Sleeps" en raconte le retour à cette cité en ruine pour trouver une vie perdue. Dans cette troisième partie l'enfer sera encore plus présent... Faites attention à cet endroit... La musique est d'Adam et Rob, les textes sont de Rob, le récit est d'Adam.


Avec du recul sur ce The City Sleeps, es-tu satisfais des chansons simples de l’album ?

C'est génial de faire des chanson plus simple puisque en live on peu sauter un peu plus sur celles-ci et baisser à nouveau la tête pour se concentrer sur les morceaux plus complexes. Avoir un mélange des deux rend la chose plus intéressante. J'aime bien les passages épiques avec beaucoup de changement.


Où a été enregistré The City Sleeps et comment se sont passées ces sessions d’enregistrement ?

On a enregistré l'album au Outhouse studio à Reading aux USA. Depuis "Mad Hatters" nous avons enregistré là-bas, nous connaissons les lieux et les ingénieurs.. L'album était bon mais le temps est un facteur important et devions être rapides. On s'est marrés et on a vraiment passé un bon moment.
La partie narrative dans "The City Sleeps" a été réalisée par Anna-Marie Wayne, la fille de Jeff Wayne (La Guerre des Mondes) et nous avons pu enregistré tout ça au studio de Jeff à Hertfordshire.


Quelles est ta chanson favorite ?

Je n'ai pas vraiment de chanson favorite. Je les aime plus ou moins, cela dépend des jours. Maintenant, sur l'ensemble je pense que je choisirais "The City Sleeps" et "Horizon".


T’arrives-t-il d’écouter ton album chez toi ?

Oui, très souvent, c’est agr éable d’entendre quelque chose que tu as fais et quand les titres apparaissent sur iTunes, c’est énorme.


Quelles sont tes influences ? Et quels sont les albums que tu écoutes en ce moment ?

Je suis très influencé par Yes et Van Halen, Fleetwood Mac ou à l’extrême Ramstien. J’aime un large éventail de musique, principalement des groupes de guitars viriles.
Mon album du moment Chickenfoot III


Que va-t-il se passer maintenant pour Touchstone ? Des concerts de prévus ?

Nous venons de faire une petite tournée au Royaume-Uni pour promouvoir la sortie de l'album. Nous avons un concert avec Arena en novembre et nous allons faire une tournée en Allemagne en Février 2012. Une tournée aux USA sera pour plus tard avec, on l'espère, beaucoup de festivals.


Je te laisse le mot de la fin…

La touche finale, achetez notre CD, ahah ! Non vraiment ce serait génial si vous pouviez jeter une oreille à ce que l'on fait sur Spotify par exemple. On essaye de faire des morceaux intéressants et cela se ressent sur scène. Soutenir les groupes montants est une chose vitale pour faire progresser la musique, et nous sommes honorés de pouvoir présenter notre musique au public...

On espère que vous apprécierez...

Adam
Xx

Traduction Manus
 
Critique : Alisia
Vues : 1163 fois