Interview

EQUILIBRIUM (Version française - 2016) - René Berthiaume (Guitare & Composition

Après 15 années à suivre EQUILIBRIUM j'ai enfin l'opportunité de rencontrer le maitre à penser René Berthiaume. Je devais parler du groupe, son évolution, et bien sûr, en savoir un peu plus sur l'homme discret derrière le masque EQUILIBRIUM.

SBM : Bonjour René, merci beaucoup d'accepter de me rencontrer.


René : Oh de rien !

Comment se passe la tournée ?

Très bien je dois dire !

Il semblerait que votre emploi du temps soit très serré ! Vous avez eu juste une journée de libre sur la tournée. Comment vous faites pour garder la forme ?

On fait de notre mieux. En fait le truc c'est que sur la tournée il faisait pas aussi froid, aujourd'hui c'est vraiment froid. Il i a quelques jours on était en Espagne, à Barcelone, à Toulouse, Paris, et il faisait très chaud, même à Londres donc ça va. Bien sûr tout le monde a un rhume mais ça se passe à cause de la clim dans le bus. Jusque là tout va bien.

Et je suis ravi de pouvoir vous voir sur la tournée française, il n'y a pas eu beaucoup de dates sur les tournées passées. J'ai eu la chance de vous voir au Hellfest il y a deux ans et sur cette tournée là on a cinq dates en France. Comment le public français répond-il au dernier album et à EQUILIBRIUM ?

Oh très bien et je suis aussi très surpris parce qu'on a été pour la première fois à Toulouse et c'était plein et vraiment cool ! Maintenant ça a du sens de ne pas faire que Paris mais aussi les autres villes de France.

J’espère que Lyon ne vous décevra pas ! (Rires)

(Rires) Ouais ça sera bien !

Je suis le groupe depuis que j'ai entendu « Met » en 2003. ça fait un bail, alors quand tu penses à tout ce que tu as accomplis avec EQUILIBRIUM à travers ces années comment tu te sens ?

Et bien pour le moment je suis plutôt content ! Je fais ce que j'ai toujours voulu faire : de la musique, et arriver à en vivre. C'est pas toujours parfait bien sûr mais en général c'est sympa et c'est ma passion donc ouais c'est cool !

En parlant d'en vivre, tu gagnes ta vie avec EQUILIBRIUM ou tu as un boulot à côté ?

Quand j'ai commencé EQUILIBRIUM je travaillais déjà dans l'industrie musicale, je travaillais dans un studio, je produisais et enregistrais. Ensuite EQUILIBRIUM a pris plus de temps donc la transition s'est faite doucement. Je passais beaucoup de temps dans le studio mais quand EQUILIBRIUM a commencé à être connu j'ai passé plus de temps sur le groupe et moins au studio.
Pour le moment je suis surtout avec EQUILIBRIUM donc je peux en vivre et c'est cool. Si un jour j'ai besoin de plus d'argent je reprendrai un boulot bien sûr mais pour le moment je vis de ça.

Maintenant je comprend pourquoi la production est super ! Tu es le dernier membre formateur d'EQUILIBRIUM, tu es le Angus Young d'EQUILIBRIUM! (Rires)
Il semble que tu écrives, enregistres, mixes tout. Est-ce un choix ou est-ce parce que les autres membres n'ont pas le temps ?


En fait c'était déjà comme ça quand j'ai commencé le groupe, j'ai toujours commencé à écrire tout seul parce que c'est ma façon de faire de la musique. Je pense que je suis pas le genre de personne qui écrit un morceau et le partage avec les autres. Je sais que ça marche comme ça pour beaucoup de groupes mais moi je suis plutôt dans ma coquille de noix, j'ai une vision de la chanson et j'essaye de l'écrire.
Bien sûr les autres membres apportent leurs idées, disent ce qui est bon ou à chier, mais en général j'essaye vraiment de tout faire seul.

Je m'en plains pas car j'aime vraiment ce qu'EQUILIBRIUM est devenu ! Surtout depuis « Erdentempel », il y a eu un gros changement avec cet album. Qu'est qui s'est passé ?

Et bien je pense que c'est mes goûts personnels. Beaucoup de gens pensent que c'est à cause des musiciens ou du chanteur que la musique change. Mais ça n'affecte pas réellement la musique. Peut-être un peu pour le chanteur parce que maintenant il est un peu plus bas, mais en général ça change pas.
Je ne pense pas trop à ça, j’écris juste de la musique et vois ce que ça donne. Je me dis pas : Mettons plus de folk, plus de guitare etc. J’écris tout simplement.

Ok, et l'autre changement à ce niveau est qu'on a plus de longues plages instrumentales à l’intérieur des chansons, et c'est quelque chose que je dis dans ma chronique : « ça a été écris par quelqu'un qui aime la musique ». Quel est ton bagage musical ?

Assez large je dois dire, j'écoute beaucoup de bandes sons, de musiques de jeux vidéos ou de film, et des musiques culturelles aussi. J'aime vraiment la musique de façon générale, je ne me mets pas trop de barrières. Je peux aller dans la rue et apprécier un groupe qui joue de la musique sud africaine à la flûte.

C'est vrai qu'on a beaucoup de flûtes dans EQUILIBRIUM, flûte de pan si je me trompe pas. Pourquoi t'aimes autant la flûte ?

Oui j'écris beaucoup de mélodies à la flûte… Je sais pas, peut-être parce que je jouais de la flûte quand j'étais petit et ça m'a toujours influencé ! (Rires)
J'aime ce son, c'est un très bon son pour les mélodies, c'est vivant, aérien, j'aime vraiment ça, bien plus que le violon, ça colle vraiment à EQUILIBRIUM.

Bah c'est génial ça j'adore la flûte ! (Rires)
Plus tôt tu parlais de l'influence des jeux vidéos, et ça s’entend vraiment sur « Helden » que j'adore ! C'est puissant et marrant en même temps. Qu'est-ce qui t'inspires dans les jeux vidéos ?


Le côté épique bien sûr, mais général, l'atmosphère. C'est évident que maintenant les jeux vidéos ne sont pas fait uniquement pour s'amuser. C'est un énorme mélange d'art, d'histoire, de musique et ça m'inspire vraiment. Un jeu comme Skyrim par exemple a été repris par EQUILIBRIUM. J'ai commencé les jeux vidéos quand j'avais six ans avec la Nintendo et c'était déjà une influence parce que t'as beaucoup de mélodies, bien sûr c'était des « tut tut tut » mais c'est toujours là !

Et malheureusement je ne peux pas comprendre les paroles que tu écris parce que je parle pas un mot d'allemand ! Mais certaines chansons sont écrites en anglais alors est-ce qu'un jour vous ferai un album entier en anglais ?

Je pense pas… Je suis sûr qu'on continuera à écrire en anglais mais on aura toujours les paroles en allemand c'est quelque chose d'important pour nous, et ça dépend beaucoup de la chanson elle-même aussi et pour les chansons d'  « Armageddon » ça s'est passé comme ça : « Pour cette chanson l'anglais colle mieux, pour celle là l'allemand ». Bien sûr c'est aussi une façon de toucher plus de gens, de façon à ce qu'ils comprennent les paroles.

Sabaton a fait ça : ils ont enregistré l'album en suédois et en anglais. Est-ce quelque chose qui pourrait t’intéresser ?

Non je ne pense pas. J'y ai pensé pour « Armageddon » puis j'ai pensé que je voulais pas deux versions.

Ok c'est compréhensible. Vous avez pensé à écrire les traduction ?

Ouais ça aurait du sens, peut-être qu'on pourrait mettre quelque chose sur le site.

Ça serait super ! Quand je chante en allemand dans ma voiture c'est du chewing-gum ! Affreux ! Bref… retour au choses sérieuses ! (Rires)
Tu sembles aimer les histoires, au travers de jeux vidéos ou films, as-tu déjà pensé à écrire ta propre histoire ? Faire un concept album ?


Hum… peut-être ! On sait jamais. Pour le moment rien n'est prévu parce qu'on vient juste de finir le dernier album, mais j'imagine qu'un jour on fera peut-être un concept album, un truc un peu plus complexe, je dirai pas non !

Super ! J'ai hâte de voir ça !
Pour la première fois Dom participe au chant, et il est bon, as-tu pensé à l'utiliser plus ou préfères-tu te concentrer sur Robse ?


Oui il fait une apparition sur « Armageddon » pour le chant parce qu'il est plus haut, je suis à peu près sûr qu'on l'utilisera dans le futur parce qu'ils vont vraiment bien ensemble, c'est une bonne combinaison.

C'est lui sur « Zum Horizont » ?? Ou « Rise Again » je me souviens plus…

Les deux en fait, mais surtout « Rise Again ».

Ok donc c'était bien lui !

Oui.

Malheureusement on a pas la chance e le voir ce soir avec son groupe Nothgard… Pourquoi ?

Oh c'est juste une question de logistique. Ils ont fait quelques concerts prêt de chez eux et quelques pays autour. Je crois qu'ils seront là demain en Suisse.

Bon ben je crois que je devrai les choper une autre fois !
Comme je disais le groupe existe depuis un moment, quel est ton meilleur souvenir avec EQUILIBRIUM ?


Oh c'est très dur...(Rires) Je dirais quelque chose qui s'est passé il y a un an et demi maintenant mais c'est toujours frais dans ma tête. C'est quand on est allé à Miami pour la croisière des 70,000 tonnes de métal. Beaucoup de nouvelles personnes, de nouvelles influences, un nouveau pays, le voyage en Jamaïque. C'était super et j'adore y penser.

Je peux facilement le comprendre, j’espère pouvoir le faire un jour… Bon question foireuse numéro deux : Pour quel groupe aimerais-tu ouvrir ?

Si je pouvais choisir ça serait DreamTheater, même si les styles sont différents. On a joué avec beaucoup de groupes en festivals mais on passe pas notre temps à dire « Oh regarde c'est machin de tel groupe !! » mais avec Dreamtheater je fais ça ! Il y a toujours cette magie ! (Rires)

(Rires) Fan boy !

Ouais exactement !

Pourquoi spécialement ce groupe ? Pour leur travail musical ?

Tout ! Bien sûr pour le côté technique mais aussi parce que c'est un groupe qui est capable de mélanger la musicalité et la virtuosité, il y a beaucoup d'émotion dans leur musique et j'aime vraiment ça.

C'est quelque chose qui t'influence beaucoup dans EQUILIBRIUM ?

Oui même si c'est pas aussi technique et progressif, mais ça m'a surtout inspiré quand j'ai commencé le groupe, en particulier sur les arrangements tu vois. Dans beaucoup de chansons de notre premier album on avait pas vraiment de chœurs, je pense que ça a été une inspiration, il y a plus de complexité maintenant.

Les chansons d'EQUILIBRIUM ont de bons arrangements il faut dire . Tu utilises des instruments folks, des orchestrations et ça sonne jamais cacophonique… Comment tu gères ça ?

Et bien j'ai pas réellement de recette tu sais ! (Rires) Je commence pas avec toutes les idées déjà là, tu as un morceau de quelque chose et tu ajoutes des détails, tu changes des trucs, c'est un procédé assez long.

Les chansons changent beaucoup entre tes premières idées et le résultat final ?

Oui, parfois ça va assez vite, parfois je travaille une semaine entière sur une partie avant de la finir !

Ah oui là c'est long ! T'as passé combien de temps sur « Armageddon » ?

Et bien l' été dernier je me suis posé et j'ai commencé à écrire semaine après semaine. J'écris pas une chanson, puis je fais une pose pendant une mois et j'en écris une nouvelle. Je fais tout d'une traite, avec bien sûr quelques jours de pause quand j'ai pas d'idées ou besoin d'un break, mais j'aime vraiment me concentrer sur une seule chose à la fois. Donc ça m'a pris un ans, l'écriture jusqu'à février de cette année, et ensuite l'enregistrement et le mixage.

Le fait de travailler à la maison ça te donnes plus de liberté, moins de pression ?

Oui mais y'a toujours cette deadline de Nuclear Blast (Rires). Je devais livrer l'album avant… Mai je crois. Bien sûr c'est bon d’être chez soi, quand tu es en studio tu dois payer tous les jours ou toutes les heures, et je pense que ça bloque la créativité. C'est pour ça que beaucoup de groupes procèdent ainsi : la pré-production est faite à la maison, genre 70-80 % et le reste est fait en studio.
J'étais assez content avec ce que j'avais fait à la maison, ça a été enregistré à la maison, je ne voyais pas l'utilité d'aller encore au studio, sauf pour le mastering qui s'est fait en externe.

Tu as tout enregistrer ou il te reste quelques idées pour l'album suivant ?

Euh...c'est toujours un peu trouble, les idées sont floues, je peux donc pas dire comment ça sera mais je suis déjà motivé pour écrire de nouveaux trucs. Je collecte les idées et ensuite je me pose !

On verra ça !
Dernière question foireuse. Quelle est ta chanson préférée d'EQUILIBRIUM ?


Oh ça c'est dur… Euh… la plus émotive pour moi c'est « Mana » de l'album « Sagas ». je sais pas pourquoi… Il y a beaucoup d'éléments que j'aime, je pense que celle là est définitivement dans le top cinq !

C'est noté !
Comme je disais c'est le 15ème anniversaire du groupe. Tu vas faire quelque chose pour célébrer ça ou attendre le 20ème ?


Cette année ça aurait été une bonne célébration mais on a déjà « Armageddon » et je ne veux pas faire deux choses en même temps. Donc je pense qu'on attendra le 20ème anniversaire…

Et pour cette occasion tu vas enregistrer un truc acoustique, revisiter les chansons ?

Oui on aime cette idée, sur « Rekreatur » on a ajouté quelques versions acoustiques des chansons sur le CD bonus. J'ai vraiment aimé ça et ça serait cool de le refaire… Mais je sais pas quand.

Et pourquoi pas un concert spécial avec des vrais instruments live ?

En fait on a déjà fait ça parfois quand on était à Munich avec des flûtes, accordéons mais c'est difficile quand on est en tournée, c'est beaucoup de logistique, ça coûte cher. Mais de temps en temps on fera des concerts un peu spéciaux. Je sais pas pour le vrai orchestre, ça dépend, mais ça aurait du sens.

J’espère que ça se fera aussi en France ! Je crois que j'en ai fini avec mes questions, je te laisse les derniers mots si tu veux conclure ou passer un message aux fans français.

Je voudrais dire que je suis très content que les fans soient venus sur la tournée, et leur réaction à « Armageddon », on espère vraiment vous revoir !

Ok le message sera passé ! Merci beaucoup René pour cette interview ! Danke Schon !

Bite Schon ! (Rires)

(Rires) Bon concert ! Bye !!
Bye !
 
Critique : SBM
Vues : 58 fois