Interview

LEAVE'S EYES (2018) - Alexander Krull (Chant) & Elina Siirala (Chant)

Tout d’abord, merci de prendre le temps de répondre à nos questions.

Alex: Merci à toi de faire cette interview, c’est un plaisir.

(Alex) La première question n’est certainement pas une surprise voire originale, mais cela fait maintenant deux ans que Liv Kristin n’est plus dans le groupe. Que peux tu nous dire sur ces deux années passées avec votre nouvelle chanteuse Elina Siirala ?


Alex: Nous avons été chanceux de trouver Elina. C’est fantastique d’avoir une personne si talentueuse et si professionnelle dans nos rangs. Elina est une personne agréable, et les fans l’ont aimé lors des concerts que nous avons déjà effectué. Depuis qu’Elina nous a rejoint, nous avons fait des tournées mondiales avec succès et nous avons aussi participé a différents festivals que ce soit aux Etats-Unis , au Canada, en Europe ou en Asie. On apprécié le travail d’Elina dans notre Mastersound Studio, et nous sommes très content du rendu de notre EP « Fires In The North » qui est sortit en 2016, sans parler de notre album « Sign of the dragonhead » ! Nous avons déjà tourné cinq clips vidéo et nous avons que nous jouons avec Elina depuis une éternité .

Et pour toi Elina, quel est ton ressentit ?

Elina: Ces deux années ont été riches en bonnes expériences. Deux tournée nord américaines sans compter tous les autres concerts. J’ai rencontré énormément de fans, sans compter des amis musiciens. Ces deux années sont passées à une vitesse folle.

Avec King of Kings vous avez atteint une nouveau palier, ce pour bien commencer votre accord avec AFM Records. Qu’elles ont été les attentes du label pour votre nouvel album, en dehors des ventes bien entendu.


Alex: C’est fantastique en effet ! Notre label est très satisfait par notre nouvel album « Sign of the dragonhead » et toute l’équipe nous soutient. Que ce soit pour le groupe, les musiciens ou même son concept.

Ne craignez vous pas que la scène metal ne soit saturée par ces groupes duo avec des chanteurs homme/femme, et ne pensez vous pas que ce phénomène risque d’imploser et s’effondrer ?

Elina: Je pense que la scène est saturée en général mais Leaves’ Eyes est en place depuis plusieurs années et a une base de fans loyaux et solide. La qualité de notre musique parle d’elle même et les personnes y seront toujours attachées.

Quelle est pour vous LA CHOSE qui fait que Leave’s Eyes se différencie des autres?

Elina: Le fait d’utiliser des instruments inhabituels nous donne définitivement un son unique qui se distingue facilement, et bien entendu nous sommes très fortement influencés par les histoires viking, la mythologie, la nature etc.

Elina: Nous vivons dans un monde de clichés et d’attente vis à vis des chanteuses avec des choses comme la taille physique, être sexy pour ne pas dire autre chose… Que penses-tu de ça ? Suis-tu ces ‘règles’ ou fais tu ce que tu veux ?

Elina: Je n’ai jamais ressentit ça comme des attentes ou des règles venant de l’extérieur. Je place ma barre haute tout simplement et je peux être parfois perfectionniste. Et ce surtout pour la musique, le chant et la performance. Ce que j’entends sur scène doit me donner de l’énergie et doit me rendre confiante et me sentir bien. Plus important encore, je dois être capable de bouger et de chanteur de la façon que je souhaite, aussi je ne m’habillerai jamais une chose juste pour l’apparence. Tous les éléments extérieurs sont là pour soutenir la musique et le spectacle, et cela ne doit pas être compris par quelque chose de si négligeable que les apparences.

Si je vous dit Blackmore’s Night…

Alex: Ritchie Blackmore ! Deep Purple était mon groupe préféré quand j’étais enfant et quand je suis rentré dans le monde du Hard Rock, à l’âge de six ans. Dans le nouvel album, la harpe est enregistrée par Thomas Roth qui est un ami de Ritchie Blackmore et qui a aussi tourné avec Blackmore’s Night. Thomas Roth vis dans la même petite ville que moi et c’est le maire de la ville qui nous a mis en contact. Ce qui fût une idée brillante! Notre joueuse de harpe est devenue mère et ne pouvait enregistrer pour cet album. Nous utilisons toujours de vrais instruments sur nos disques, et c’est toujours un réel plaisir que de travailler avec des musiciens si talentueux, qui plus est ont des idées spontanées assez cool !

Vous avez appelé votre album « Sign Of The Dragonhead ». Nous parlions de clichés un peu plus tôt. Ne pensez vous pas que les dragons, les guerriers et les épées sont de trop de nos jours ?

Alex: En fait la mythologie nordique a toujours eu une grande place dans le concept de Leave’s Eyes. Nous travaillons avec cette idée depuis quinze ans, et je suis aussi dans le mouvement de réintégration de la culture viking. C’est donc plus qu’un simple cliché pour moi. « Sign of the dragonhead » débute directement avec le titre éponyme qui est directement relié à l’album « King of Kings ». 


Elina: Le titre de l’album ainsi que le titre des chansons doivent soutenir la chanson et sa musique en général, et vu que l’album contient une histoire qui contient tous ces éléments, ça fonctionne.

Que pouvez-vous nous dire sur la chanson « Riders of the wind »? Quelle énergie elle diffuse !


Alex: Merci beaucoup. Cette chanson est certainement le meilleur exemple pour retourner en studio après une tournée et enregistrer une chanson comme celle ci. C’est ce qui nous est arrivée cette fois ci pendant que nous étions en tournée et aussi entre deux sessions studio. Nous avons voulu donner toute l’énergie que l’on avait dans cet album.
 
Critique : Lionel
Vues : 58 fois