Interview

SEYMINHOL - Nicolas Pelissier (Guitare)

Bonjour et merci de répondre comme de coutume maintenant à nos questions !

Merci à toi pour ton soutien durant toutes ces années :)

Tout d'abord, doit on considérer ce nouvel opus comme une extension de son prédécesseur ?? Tu me disais d'ailleurs lors de notre dernier entretient travailler sur 5 titres sur le personnage d’Ophélie.

Effectivement, cet album est exclusivement centré sur le personnage d'Ophélie. C'est pour cela que la trame du disque est différente car elle n'apparaît pas durant toute la pièce. A l'origine, en effet, nous avions prévu quelques titres afin d'agrémenter l'album précédent, en donnant plus de précisions sur l'histoire d'amour entre Hamlet et Ophélie, puis l'on s'est pris au jeu de la composition et les morceaux se sont rapidement enchaînés.

Qu'est ce qui vous attire tant chez ce personnage ?

Son côté ambivalent : d'un côté la femme prude et pure dans la grande tradition Catholique, et de l'autre côté une femme plus fatale, plus aimante très extrème dans ses sentiments.

Il m'a semblé que musicalement c'est encore plus complexe, n'as tu pas peur d'aller trop loin et de perdre un peu les gens ?

C'est vrai que l'on a légèrement monté le curseur sur cet album, mais je trouve que cela sert toujours nos idées, notre retranscription de la pièce. L'enchaînement au sein d'un même morceau de passages jazz, déjantés voire black metal symphonique met bien en exergue toute la complexité du personnage central et de ses émotions. Je pense sincèrement qu'en fermant les yeux, sans rien connaître de la pièce tu te dis que c'est le chaos dans sa tête ^^

C'est d'ailleurs étrange de constater de l'opus ne fait que 35 minutes malgré le coté très théâtral et progressif de vos titres.

L'album ne fait que 35 minutes car nous avons épuisé tous les textes qui font référence au personnage dans la pièce. Nous ne souhaitions absolument pas être redondants et proposer des passages déjà cités.

Est ce que des concepts sur la littérature est votre nouveau dada comme l'était l'histoire à vos débuts ?

Je pense surtout que ce qui nous caractérise est le mélange entre les musiques électriques et la culture au sens large. Le challenge de placer des mélodies et des structures plus ou moins complexes sur de belles œuvres. Le plaisir d'écouter associé au plaisir de lire ou de contempler.

Vous avez 'enfin' délaissé l'écurie Brennus pour les Finlandais de Lions Music, qu'est ce que cette signature vous apporte t'elle ?

Cette signature nous apporte une visibilité accrue sur le plan international. C'est un renouveau pour nous qui étions considéré comme un « espoir bien Français »...

Qui a réalisé cette sublime pochette qui fourmille de détail ?

Il s'agit de Tullius Heuer, un fantastique artiste Brésilien qui a su saisir au plus haut point notre vision du personnage d'Ophélie.

J'ai l'impression qu'avec votre précédant album vous avez franchi un cap niveau 'popularité', le ressens tu comme cela aussi ?

C'est difficile à dire car actuellement la popularité a tendance à s'acheter par le biais de like sur Facebook, de publicités rémunérées dans les magazines ou de concerts « achetés » . Je dirais plutôt que les gens qui nous suivent se rendent de plus en plus compte de notre intégrité , de notre parcours et de notre démarche musicale.

Désolé pour cette question, mais qu'est ce qui explique votre longévité dans un milieu si dur surtout dans ce pays où les groupes Français ne sont pas soutenus à leur juste valeur ?

Tu n'as pas à t'excuser, on nous pose souvent la question...;) On a connu pas mal d'embûches, de changements de musicos car il est très difficile de conjuguer une vie personnelle et professionnelle dense avec une longue carrière musicale. Par exemple, Kévin, notre chanteur est conservateur de musée, il a un emploi du temps très chargé et il est parfois compliqué de tout concilier. Il en est de même pour nous 4. Si tu ajoutes à cela, tu l'as dit, un manque de soutien aux groupes Français de mélodique (la scène extrême marche plutôt très bien je trouve) , il est normal que beaucoup baissent les bras. On essaie toujours de prendre du recul et surtout de garder autant de plaisir à ce que l'on fait.

Question plus perso, d'où te vient cette guitare qui te suit depuis quelques années maintenant et qu'on aperçoit bien dans votre clip « The Dueslist » ?

Il s'agit d'une guitare 7 cordes que m'a réalisé Thibault Lecherf, un talentueux luthier de Reims.

En parlant de clip vous vous êtes investie dans le tournage de réalisation hyper cinématographique, comment avez réussit cette aventure et qu'en gardes tu ?

Nous avons la chance d'avoir pour ami Christian Brémont qui suit et soutien le groupe depuis ses débuts. C'est lui qui réalise de main de maître tous nos clips en s'investissant toujours corps et âme. De ce fait, nous avons pu prendre le temps de tourner dans des lieux splendides avec des costumes magnifiques. Le résultat dépasse toujours nos attentes !!

Est ce qu'une tournée est en négociation ? Ça serait une bonne chose maintenant que vous avez suffisamment d'album et d'expérience !

Une tournée, c'est toujours compliqué compte tenu de nos emplois du temps respectifs... par contre on sera amenés à pas mal visiter la France à l'Automne !!

Je sais que tu es prof dans un collège, est ce tu croises des élèves fans de métal qui connaisse ton groupe ? Et si oui est ce qu'ils ont progressé en histoire et littérature ?

Certains élèves connaissent le groupe, qui est quand même à contre courant des modes (à la fois télévisuelles, mais également dans le metal) apprécient les clips et la musique, mais de là à dire qu'ils ont lu Shakespeare.... il est déjà bien difficile de leur faire lire des œuvres accessibles... ;)

Comme d'habitude je te laisse le soin de conclure cette interview

Et bien comme d'habitude je vais te remercier Guillaume !! Pour ton soutien durant toutes ces années, pour ce regard critique dont tu nous gratifies à chaque album. Nous allons rapidement nous atteler à l'écriture d'un nouvel album (qui durera plus de 35 minutes, promis !! ) à partir d'une nouvelle que Kévin est en train de finaliser. On y verra sûrement de nouveaux horizons musicaux, de nouvelles influences et de belles expérimentations...
 
Critique : Guillaume
Vues : 56 fois