Interview

CARCARIASS (2020) - Raphaël (Basse) et Bertrand (Batterie)

Les Bisontins de Carcariass nous reviennent enfin dix ans après leur dernier album, "E-Xtinction". Les années passent, car mine de rien, le groupe a fêté l'an dernier ses vingt cinq ans de carrière. "Planet Chaos" sorti fin 2019 montre un groupe très intéressant, surtout dans ce genre parfois un peu trop technique qu'est le death/melo. Le combo évite cet écueil avec ce nouvel album d'une grande richesse musicale. Rencontre à Paris avec Raph et Bebert.

"Ce nouvel album arrive dix ans après "E-Xtinction". C'est long "


" En 2004, nous avons décidé d'arrêter les tournées. En 2009, nous avons sorti "E-Xtinction" et en 2016 nous avons décidé de donner à nouveau des concerts. On avait arrêté les tournées parce que c'était crevant. L'engouement que l'on a ressenti avec la sortie de la compilation "Hell and Torment" nous a boosté pour faire un nouvel album."

"La moitié de l'album est composé d'instrumentaux. Vous avez toujours fait cela."

"Nous aimons les instrumentaux à la Coroner. Cela nous a toujours plu. Lorsqu'un morceau arrive à maturation, on se rend compte que le chant n'est pas toujours nécessaire."

"Les instrumentaux sonnent plus classique hard-rock et plus technique que les titres chantés."

"Nous sommes techniques mais pas très techniques. Nous ne voulons pas faire un truc technique en soi mais pour trouver de la cohérence dans les morceaux. Nous sommes assez perfectionnistes et en plus nous n'avons pas de contraintes de temps. C'est difficile de définir notre style. A la base, nous étions influencés par Maiden, Coroner et Death. Nous ne nous limitons pas à un style particulier."

"Les influences du groupe restent Maiden, Coroner et Death ?"

"Les racines, oui, mais nous n'écoutons pas ça tous les matins. Nos harmonies de guitare rappellent Maiden. Nous aimons ce groupe jusqu'à l'album "Seventh Son Of A Seventh Son ".

"L'album est long, plus d'une heure."

"Nous avions tous ces morceaux. Du coup, nous les avons gardé. Nous n'avions rien fait depuis dix ans, il fallait marquer le coup. Nous n'avons pas envie de faire un copier/collé de nos albums précédents. Le but premier du groupe est que ça nous plaise. Après, tant mieux si ça plait au plus de monde possible."

"Le côté mélodique est très présent chez vous."

"Cela vient du guitariste et nous n'avons pas envie d'en changer."

"Qu'a apporté le changement de chanteur dans le groupe ?"

"Il a un timbre de voix très agréable à écouter."

"En vingt cinq ans, il n'y a jamais eu de split dans le groupe."

"Jamais, nous avons toujours été tous les trois ensemble. On se voit toutes les trois semaines mais nous ne sommes pas sur la route sans arrêt. Les membres du groupe ne vivent plus tous à Besançon donc on se voit un peu moins qu'autrefois."

"Le master a été réalisé par le fameux Jens Borgren.

"On nous l'a conseillé. Le rendu est bon."

" Que voulez-vous exprimer avec ce titre d'album, " Planet Chaos" ?"

"Une ambiance générale à la "Terminator", "Alien" sauf sur "Letter from the Trenches" qui est inspiré par des lettres de poilus écrites dans les tranchées. Le disque est presque un concept-album autour de la Science-Fiction."

"Letter from The Trenches" est particulièrement mélodique."

"C'est un titre mélancolique. Ce côté triste colle bien à cette thématique du soldat isolé dans les tranchées. On l'a écrite au moment du centenaire de 14-18. C'est notre petite contribution à ne pas oublier ces gars-là."

"Vos morceaux peuvent être très courts ou très longs."

"Oui, parce que nous ne nous imposons aucune limite. On change pas mal nos morceaux entre le moment où nous les composons et celui où nous les enregistrons."

"Qui a réalisé vos clips ?"

"Un réalisateur grec qui a fait plusieurs clips pour Rotting Christ."

"Comment est la scène de Besançon ?"

"Il y a des groupes, de bons groupes même mais il ne se passe pas grand chose. Il manque une salle intermédiaire."

"Le concert au Hellfest en 2017 était le plus grand moment de la carrière du groupe ?"

"Clairement. Nous n'avions jamais joué devant autant de monde. On jouait à la Altar vers midi. Il y avait 10000 personnes. C'était intense. Grâce à cette date, nous en avons eu d'autres sur des Festivals."

"L'album vient de sortir. Il y a des dates à venir ?"

"Nous avons une date en Juin autour de Lyon durant un Festival. Nous ferons d'ailleurs surtout des Festivals cette année."
 
Critique : Pierre Arnaud
Vues : 105 fois