Live Report

HellFest 2009 - Deuxième acte - 24/7/2009

 
Samedi 20 juin

Et c'est tout frais que le réveil se fit… bizarre… ais-je été trop sage hier soir ?? réponse : assurément oui !!! "Non mais tu sais où tu te trouves ?", Me diriez-vous ? Et bien d'accord ! C'est pour cela que je me dis : "bon, aujourd'hui, je vais me prendre en main !!!"

Alors cette journée, va être entre-coupée de beaucoup de blanc, ne me demandais pas pourquoi, je ne m'en souviendrais sûrement plus… je vais quand meme essayer, pour la liberté d'expression, d'être le plus précis possible…;)

11:00, TREPALLIUM et son Death Technique rappelant énergiquement Gojira, French power !!! Avec son chanteur très sympathique au demeurant mais surtout très efficace scéniquement, les Français de TREPALLIUM auront du mal à débuter, heure oblige, mais arriveront tout de même à s'accaparer une bonne partie des lève-tôt du festival !! Force et honneur à vous !

11:35, les très jeunes GAMA BOMB entre sur la mainstage 01, transportant avec eux leur univers complètement décalé et vidéo ludique. En effet ces grands enfants, fans de jeux vidéo, démarreront sur leur tube "final Fight" avec Cody, Haggar et Guy, véritable tuerie avec en prime le générique de Tétris dans un de leurs solos, grande classe, troisième degré oblige !!! Le public, très jeune et complètement fan (au vu des t-shirts forts en couleurs-comics), furent aux anges de voir une prestation très carrée et très rare en France, des geeks irlandais.

12:10, bon à partir de là, ça se complique… petite escapade au centre commercial tout proche pour le plein d'énergie et d'autres substances joyeuses. Et apéro avec les collègues et d'autres connaissances faites sur le site. Du bonheur en barre. Je retrouve alors par la suite, mon ami Jean-Mi prés de la tente RockHard attendant q'un de ces groupes fétiches débute : SKINLESS. 15:10, le concert entame dans une ambiance super bon enfant, et c'est ici que j'ai la "bonne" idée de m'adresser à mon pote, tel un appel à l'aide: "bon, pogo Jean-Mi ?". Et c'est alors que ce gaillard 1 mètre 93, rugbyman de son état, me pris par le bras et, tel un demi d'ouverture, fendit la foule pour me projeter en plein milieu d'un pogo avec tout mon matériel, appareil photo, lunettes de soleil et verre de bière… Après quelques minutes assez intenses, voyant l'heure de fin du concert approchée, le chanteur de SKINLESS eut la bonne idée de convier tous les motherfuckers sur scène pour le dernier morceau !!! (a voir d'urgence sur YouTube !!) Bon au début, ze voulait pas y aller, mais emporté par la foule et projeté par mon pote, je me retrouvais tant bien que mal comme éjecté sur les planches déjà bien remplies. Professionnalisme oblige, je pus quand meme tirer quelques clichés du seul rescapé musicien sur scène, Chris Mahar, le batteur mort de rire de cette manifestation !! Franchement grand moment !!

15:55, comme dans un grand flou artistique, je me retrouve devant la grosse scène avec DEVIL DRIVER qui harangue la foule avec leur gros métal agrémenté de leur chanteur charismatique, qui a d'ailleurs bien changé depuis Coal Chamber et sa musique de teen-ager… a part un tatouage en partie caché par ces énormes brassards en cuir …

16:40, je me laisse porté par mes potes qui m'entraîne voir un vrai groupe de True Black Métal : AURA NOIR. Ces norvégiens, avec leur chanteur Aggressor, très inquiétant par son attitude et ses mimiques donneront un très bon concert façon année 80. on se serait cru à un concert de Venom à la bonne époque…

17:25, sur la mainstage 01, je me dépêchais vite pour aller voir CRADLE OF FILTH défendre son nouvel album avec ces nouveaux musiciens. Dany toujours aussi antipathique, se fera quand meme un malin plaisir à jouer devant autant de monde, et le reste de l'équipe apparemment aussi content d'être ici, se donnera comme un seul homme. Le show sera bien sur surtout basé sur leur dernier méfait "Godspeed on the Devil's Thunder", véritable re-nouveau pour le groupe. Et c'est mission accomplie, l'épreuve de la scène est passée avec brio.

18:15, c'est de l'heure de l'apéro !!!!

20:50, JOJIRA, euh non, GOGIRA, euh, GODZILLA, non, GOJIRA !!!! J'avoue avoir profiter de ma situation géographique pour profiter de la zique de non des photos… je ne vous apprendrais rien en vous disant que ces mecs assurent putain !!! "Oroborus" pour commencer, et le HellFest fut totalement séduit par les Landais vraisemblablement très contents de jouer ce soir !!

Encore grand soleil sur le site, mais le perpétuel et inquiétant nuage de poussières commença à devenir indubitablement gênant. Et c'est donc après le kebab et quelques boissons pétillantes, que la soirée put continuer. 22:50 et MACHINE HEAD investit la grosse scène pour donner un show des plus intense. Avec leur dernière sortie "The Blackening" taillée pour la scène, Robert Flynn ainsi que ces acolytes nous honoreront d'une prestation quasi parfaite, comme si le groupe jouait pour la tête d'affiche. En tout cas pour moi c'était bien le cas. Après un "Davidian" explosif comme à l'accoutumé en guise de morceau ultime pour le groupe, Machine Head s'en est allé en ayant vraiment embraser le HellFest de tout leur talent.

Bon, je serais clair, mais passé ce concert, j'admets que l'ambiance de fête m'aurait plutôt envahie pour laisser de coté SACRED REICH et MANSON, le seul souvenir lucide est d'avoir été désillusionné par un MANSON vraiment statique, sans surprise et décevant. Bref votre serviteur a préféré quitter les lieux pour faire la fête et laisser un peu de coté la musique pour la fin de soirée et profiter du trip, vous me comprendrez sûrement si vous tachez de vous dé-merder de monter le 18,19 et 20 juin 2010 avec nous !!

Bon, je vous ai prévenue, moins de musique pour plus de fête, vous me faites marrer vous, essayer de raconter votre cuite de la veille, le lendemain matin, vous verrez, c'est pas facile… plus de moments sympas entre potes, mais plus de cotés backgrounds du festival, mais rassurez-vous le lendemain sera gavé de bons moments… plus précis ;-p

A suivre …
 
Critique :
Date :
Vues : 826 fois