Live Report

EPICA - XANDRIA - STREAM OF PASSION - Transbordeur - Lyon - 22/4/2012

 
La voilà enfin !!! L’arrivée d’EPICA en territoire français pour nous présenter leur nouvel album « Requiem for the Indifferent ». Le groupe a décidé de prendre la route avec deux invités de marque : XANDRIA et STREAM OF PASSION. (Les chroniques sont disponibles sur le site).
Après l’interview (qui suivra bientôt), je file en VIP avec quelques chanceux pour rencontrer le groupe et faire signer quelques trucs. Installé au premier rang, c’est bon j’ai une bière, et je suis prêt à en prendre plein la tronche !

C’est XANDRIA qui ouvre les festivités. Ils nous présentent ici leur nouvel album, le très bon « Neverworld’s End », et ils ouvrent avec leur single « Valentine ». Le show est carré, assez énergique, mais ce qui plait le plus : la chanteuse… et non c’est pas que la plastique !! Elle a une voix douce et lyrique qui prend au tripes et transporte énormément d’émotions. Après « Blood on my Hands », c’est « Euphoria » et « Forevermore » qui confirment la tendance. On enfonce définitivement le clou avec « The Lost Elysion » et « Ravenheart ». C’était très bon et bon enfant, les musiciens se sont bien régalés, et je trouve ça quand même au dessus du classique AMBERIAN DAWN.

C’est au tour de STREAM OF PASSION de nous faire patienter, moi et mon ami scepticisme. Le dernier album m’a un poil dessus… Niveau show, on va remercier le bassiste qui est une vraie pile électrique et la chanteuse qui joue bien le jeu. On attaque naturellement avec « Lost » avant d’écouter « Passion » puis « Collide » tiré de « Darker Days ». Les morceaux ont du mal, pour certains, à passer le cap du live… Ils tirent parfois trop vers le prog. Mais ça reste sympathique et on passe des bons moments, notamment sur « Darker Days » ou « Street Spirit ». Après de nombreux applaudissements, on attend enfin la venue d’EPICA.

Comme on s’y attend, c’est « Karma » en version très longue qui ouvre la danse, et le groupe débarque sur « Monopoly on Truth ». Ca c’est fait, on continu d’accélérer avec le très bon « Sensorium » tiré de « The Phantom Agony ». ça pogote, ça headbang, ça gueule, bref ça acclame un groupe qui le mérite.
Fait notable et non négligeable : pas de bassiste sur scène, un ordi fait son taf… Plus d’infos dans l’interview à suivre.
Retour au dernier album avec la très bonne « Deter the Tyrant » et la fameuse « Serenade of Self Destruction » qui a beaucoup fait parler d’elle et qui vous mettra sur le cul, joli cadeau. Le moins qu’on puisse dire c’est que le groupe se régale… Mark sourit toujours autant, Isaac également, et il headbang comme un fou, pendant qu’Arjen maltraite sauvagement sa batterie.
Simone joliment habillée, toujours aussi diva et magnifique prouve qu’elle est bien la chanteuse numéro un… Rien de plus plaisant à voir qu’un groupe qui s’amuse !
Moment inédit : « Sancta Terra », encore jamais jouée, et qui passe nickel ! Après l’intime et reposant « Delirium », on a droit (OUIIIIII !!!!) à « Blank Infinity », la perfection tirée de « Consign to Oblivion ».
Petit panaché de la discographie avant le rappel : Le violent « The Obsessive Devotion », où Mark s’en donne à cœur joie, le nouveau single « Storm the Sorrow » (Attention info donné par le groupe : le clip devrait pas tarder, et y’a des loups). Le classique « The Phantom Agony » clos la première partie du set, le temps de boire à peine une gorgée de bière.
On amorce « Cry for the Moon », qui après les années passe toujours aussi bien ! Unique chanson de « Design your Universe » jouée ce soir : le single « Unleashed » et on termine en fanfare, l’apothéose même : « Consign to Oblivion ».

Show magistral, un groupe motivé, souriant, chargé à bloc ! Un régal. Bien que complexe, « Requiem for the Indifferents » passe très bien le cap du live, et les fans semblent conquis.
Un grand merci au groupe pour ce moment. Vite allons boire quelques bières avant de passer un after show en backstage ! Thanks "R" :p
A tous ceux qui hésitent ou ne connaissent pas : Allez voir EPICA !!!!

SETLIST XANDRIA :

1. Valentine
2. Blood on my Hands
3. Euphoria
4. Forevermore
5. The Lost Elysion
6. Ravenheart


SETLIST STREAM OF PASSION:

1. Lost
2. Passion
3. Collide
4. Piano Intermezzo
5. Darker Days
6. Haunted
7. In the End
8. Street Spirit
9. This Endless Night


SETLIST EPICA:

1. Karma
2. Monopoly on Truth
3. Sensorium
4. Deter the Tyrant
5. Serenade of Self Destruction
6. Sancta Terra
7. Delirium
8. Blank Infinity
9. The Obsessive Devotion
10. Storm the Sorrow
11. The Phantom Agony

Rappel:

12. Cry for the Moon
13. Unleashed
14. Consign to Oblivion.
 
Critique : SBM
Date :
Vues : 643 fois