Live Report

LUCA TURILLI'S RHAPSODY / FREEDOM CALL - Lyon - Le Transbordeur - 28/11/2012

 
Il pleut des hallebardes, il ne fait pas chaud, bref Lyon en Novembre. Le 26 précisément. Mais malgré tout, la météo ne m’atteint pas, vu qu’aujourd’hui vos serviteurs Lionel et SBM se réunissent pour l’événement de cette fin d’année. Luca Turilli et sa nouvelle clique vont fouler le sol du Transbo avec des invités de marques.
Malgré une affiche alléchante et une salle réputée, le concert aura lieu dans le club. Configuration minimaliste pour un concert intimiste. Peu importe la quantité, seule la qualité compte !

Les italiens de VEXILLUM, qui avait déjà ouvert en 2011 pour Rhapsody Of Fire, nous livrent un set très pêchu et efficace, malgré un petit problème sonore au niveau du lead vocal. Le set est court mais suffisamment bon pour chauffer un public un peu humide. Remercions-les.

C’est au tour d’ORDEN OGAN d’entrer sur scène. Les quelques extraits écoutés me laissaient de bonne impressions, qu’en est-il du live ? Bah une bonne claque !
Les allemands ont toujours su y faire en matière de métal, et là ils le prouvent ! Riffs tranchants, chants entrainants, chœurs puissants, tout y est ! Ainsi le groupe nous sort de belles compos de leur dernier album, comme « Land of The Dead » ou « The Things we Believe In » qui passent très bien le cap du live ! Et le groupe, heureux fait participer le public comme il se doit ! Un bon moment !

Nouveau groupe, et pas des moindres, voici venu les grands gaillards de FREEDOM CALL. Leur renommée n’étant plus à faire, le groupe est serein et ça se sent, le show se déroulera dans un esprit de fraiche camaraderie et de fête.
D’entrée de jeu le groupe nous envoie des titres qui pulsent, notamment « Freedom Call », avant d’attaque des titres de son nouvel album, comme « Rockstars ». Le groupe, et notamment Chris, est très communicatif et se régale avec un public chauffé à bloc, prêt à embraser le Transbo ! Le set se déroule à merveille, et le groupe termine sur deux bonnes notes, avec les fantastiques « Warriors » et « Land of Light ». Pour ma part, un excellent live et une bonne découverte !

Mais voici venu le point culminant de cette soirée ! Le Maestro LUCA TURILLI va nous montrer une fois de plus quel musicien hors pair il est. Les membres et le public sont prêts à en découdre, l’écran est prêt aussi à accueillir les images. Tout le monde est « Cinematic » !
Ainsi c’est avec de magnifiques images et l’intro « Quantum X » que le groupe se montre. La tension monte, et ainsi explose « Riding the Winds of Eternity ». Le groupe a la patate, et ce n’est pas peu dire ! Ale très en voix, Patrice imposant, et Luca comme un électron libéré (traduction pour les non physiciens : incontrôlable), il saute de partout !! On regrette la présence de Dominique, mais on devra faire avec.
Le clic de « Clash of the Titans » nous accompagnera pendant le morceau qui passe bien le cap du live. Voici un instant émotion, puisque Sassy Bernert (vocaliste de talent) monte sur scène le temps de « Tormento E Passione » et le très bon « Demonheart » qui est jouissif en live ! Entre ces deux morceaux, pendant l’intro, Nadia Bellir nous gratifiera d’une danse fort belle avec encore de belles images.
L’alchimie entre les deux vocalistes est palpable et apporte un gros plus au show ! On en oublie la configuration de la salle… D’autant plus que le public chante toutes les chansons ! On lève un peu le pied le temps le temps de « Village of Dwarves », pour mieux attaquer un excellent « Excalibur » qui pulse bien. Pour ceux qui en doutaient : Monsieur Conti est un putain de chanteur !! Et un excellent frontman ! Luca toujours survolté est toujours incontrôlable, pour notre plus grand bonheur !
Alessandro fera venir Dominique sur scène pour un hommage du public. Un tonnerre d’applaudissement qui lui va droit au cœur. Prends bien soin de toi Domi !
Après un solo de batterie dantesque de monsieur Landenburg, on passe au set acoustique, qui nous fera voyager grâce à l’ambiance plantée par les vidéos et nos deux chers vocalistes et leur prestation. Ainsi se passent « Forest of Unicorns » et « Warrior’s Pride ».
On se « réveille » avec un bon enchainement : « Ancient Forest of Elves », le solo de basse de Mossieur Guers qui est trop bon, trop puissant, trop dantesque. C’est grand, c’est bon, ça défrise un troupeau de mouton ! Le groupe jouera une partie de « Of Michael The Archangel & Lucifer’s Fall » avant de nous pondre un « Son of Pain » fantastique et de la neige recouvrira un public émerveillé et conquit ! Luca s’amuse à imiter Philippe Candeloro (enfin je crois). Bref une soirée sous le signe de la pêche et du sourire !! Qui s’achève (ou pas) avec le grand « Dawn of Victory ». La claque ! Dieu que c’est bon !

Deux minutes de break, et voici que Nadia nous offre une jolie danse avant « Dark Fate of Atlantis », très très bon, et pour notre plus grand plaisir : « Emerald Sword » qui achèvera le public une bonne fois pour toute !
Le show se terminera sur « Ira Tenax » et « Warrior of Ice », un bon vieux classique ça ne meurt jamais !

Alors là je dois dire que cette soirée était une grande soirée ! Pas besoin de beaucoup de fan pour foutre le feu ! Les groupes étaient aux anges, on leur a montré qu’on avait un excellent public, et qu’on les aimait. Et je dois dire qu’ils nous l’ont rendu.
Et ce soir pas question de se demander QUI est vraiment Rhapsody… la réponse est déjà écrite. Merci Monsieur Turilli ! Allons boire un verre ! Vous le méritez!!





Set List VEXILLUM :

1. The Wanderer’s Note
2. Dethrone The Tyran
3. Avalon
4. Megiddo

Set List ORDEN OGAN:

1. Rise and Ruin
2. To New Shores of Sadness
3. The Lords of the Flies
4. Farewell
5. This World of Ice
6. The Things we Believe in
7. We Are Pirates
8. Angels War
9. Easton Hope

Set List FREEDOM CALL:

1. Freedom Call
2. The Eyes of The World
3. Rockstars
4. Tears of Babylon
5. The Quest
6. Power & Glory
7. Warriors
8. Land Of Light

Set List LUCA TURILLI’S RHAPSODY:

1. Quantum X
2. Riding The Winds of Eternity
3. Clash of the Titans
4. Tormento E Passione
5. Intro Rage of the Winter + Demonheart
6. Village of Dwarves
7. Excalibur
8. Solo batterie
9. Forest of Unicorn
10. Warrior’s Pride
11. Ancient Forest of Elves
12. Solo de Basse
13. Of Michael The Archangel and Lucifer’s Fall
14. Son of Rain
15. Dawn of Victory

Rappel:

16. Dark Fate of atlantis
17. Emerald Sword
18. Ira Tenax + Warrior of Ice
19. Outro
 
Critique : SBM
Date :
Vues : 807 fois