Live Report

GOJIRA - HYPNO5E - KRUGER - Transbordeur - Lyon - 07/4/2013

 
Avoir une affiche issue 100% de groupe d'origine francophone, c'est rare j'vous l'dis ! Alors quand c'est Gojira qui est en tête d'affiche, autant vous dire que nous n'avons pas hésité à faire un petit séjour sur Lyon le 7 avril 2013. Au programme du jour, du bourrin planant ! En effet, les béarnais ont été ouverts par Kruger, un combo suisse, et Hypno5e de Montpellier.

C'est Kruger qui s'élance en premier et subit d'entrée un problème technique de taille, impossible d'entendre le chanteur. Et c'est bien dommage car le show est sympa et le public adhère à ce son sludge bordélique. Il faudra attendre le dernier morceau pour que le chanteur, qui gesticule et bouge son micro dans tous les sens, arrive à en sortir un son. Et dire qu'ils ont fait les balances avant l'ouverture des portes et que c'était plutôt OK....

On passe ensuite dans une autre dimension avec Hypno5e qui va littéralement enflammer le Transpordeur. Ils présentent un death metal atmosphérique, orienté doom et progressif. Un metal moderne qui alterne des phases calme avec guitare "clean" et gros riffs bien lourd. Le son est impeccable et le public acclame chaque titre. Les interventions voix de magnétophone, en français, vont apporter une touche exotique ; c'est assez drôle de dire ça tiens. Le chanteur se permet de sortir un genre de ukulélé (somewhere... over the raibow... eeeuh, pardon) pour sortir un morceau incroyable... pendant lequel il perdra d'ailleurs l'attache de sa guitare. Autant vous signaler que voir un guitariste essayer de jouer accroupi, c'est assez fun. Mais toujours est-il que ce groupe est magique et qu'il donne envie de découvrir leur dernier album "Acid Mist Tomorrow".

Après avoir été chauffé à ce niveau, le public est a bloc ce qui fera très rapidement monter le tension pour l'arrivée avec fracas de Gojira. La scène est magnifique, sur le thème de leur dernier album "L'Enfant Sauvage". Leur set sera ouvert par "Explosia" le morceau le plus représentatif certainement de ce bijoux de metal. Le son est niquel, propre et chaque instrument tiens sa place, y compris la voix de Joe Duplantier. Si le morceau plane, c'est quasiment sans transition qu'on sera plongé en plein milieu de "Flying Whales" pour un petit séjour dans les titres phare de l'album "From Mars to Sirius".

Sans oublier de remercier le public à chaque titre et de témoigner sa gratitude, Joe Duplantier annonce "The Heaviest Matter of The Universe", l'exploration d'une nouvelle dimension, puis le titre "L'Enfant Sauvage". Pour ce dernier titre, nous avons même droit à une explication : il s'agit de l'expression de cette part en nous qui doit être satisfaite ; ces besoins qui doivent être satisfait afin de sentir soi, en harmonie. Pour Gojira, c'est le besoin d'envoyer du gros son, et ils feront de ce morceau un des plus magnifique titre de ce live. Le riff du couplet prend une tout autre dimension que sur le CD et chaque membre du groupe commence à se déchainer. Basse, Batterie, Chant, toute la puissance et la hargne est multiplié par 10 par rapport au début du chaud. Ca y est Gojira est lancé !

Pour continuer dans cette série, Joe annonce ensuite "un titre pour les bourrins et les fans de death metal, ou de hardcore". Plus précisément, ce sont "Remembrance" et "Wisdom Comes" de l'album "The Link" que le groupe va interpréter, parmi les plus directs et les plus brutau du groupe. Pour la fantaisie, Mario Duplantier interprétera Wisdom Comes et prendra la guitare, pendant que Joe passe derrière les futs.

Nous n'entendrons plus le groupe pendant quelques morceau ; il se focalise à 100% sur son univers. Une transition amène sur "Oroborus", une autre sur le solo de Mario à la Batterie pour finir sur le morceau qui va faire rugir le public "Vacuity", un des tubes les plus puissant du groupe.

Retour des remerciements et interventions de Joe puis vien le moment du rappel avec "The Gift of Guilt" qui apparaît comme LE tube de Gojira. Pour certainement une des premières fois de leur carrière, ce titre de "L'Enfant Sauvage" leur permet de voir leur public chanter un refrain et partager la délivrance qui y est liée. Un moment de métal inoubliable et d'une puissance extraordinaire.

Il ne nous reste plus qu'à rentrer à la maison. Eux, enchaînent avec un gros show au Bataclan avec séance de dédicace, puis nous les retrouverons d'ici quelques mois au Hellfest. Quand au ressenti, le groupe est fidèle à sa réputation, chaleureux, humain mais également bestial et énergique.

Set List Gojira - Transbordeur 7 avril 2013
Explosia
Flying Whales
Backbone
The Heaviest Matter of the Universe
L'Enfant Sauvage
Liquid Fire
Remembrance
Wisdom Comes
Oroborus
Solo de batterie / Mario DuplantierThe Axe
Vacuity
Rappel :
The Gift of Guilt

 
Critique : Weska
Date :
Vues : 783 fois