Live Report

HELLFEST 2014 - Day 1 - 20/06/2014 - 30/6/2014

 
S'il y a un événement à ne pas rater dans l'année, et en particulier quand on est français, c'est bien le Hellfest à Clisson, dans la Loire. Ce festival qui rassemble chaque année des adeptes du métal a atteint pour sa neuvième édition une fréquentation record de 152 353 spectateurs(1), rivalisant de près avec les Vieilles Charrues et les Solidays.

Pour beaucoup cette fréquentation tient à la tête d'affiche qui aura réuni Iron Maiden, Aerosmith et Black Sabbath, pour d'autres il s'agit d'un rendez-vous devenu incontournable et dont l'éclectisme permet de réunir 160 groupes, de musique dite mainsteam, comme Status Quo, de rock alternatif pour ado', comme le fût longtemps l'image de Rob Zombie, ou encore métal extrême comme Carcass, Annihilator et autres nom qui font froid dans dos ! Quoiqu'il en soit, les Seigneurs du Métal n'ont pas manqué cet événement ! Retour sur un putain de week-end !

"SCREAM FOR ME HELLFEST, SCREAM FOR ME HELLFEST !" - Bruce Dickinson (Iron Maiden)
Mainstage01 - 21:00/23:00
L'attraction principale de ce vendredi est bien entendu IRON MAIDEN qui après tant d'année d'attente s'est enfin présenté à Hellcity. Dans leur cadre d'un revival de la tournée de 1988 nommée Maiden England, les dieux du heavy metal ont axé leur set list autour de l'album (et le titre!)Seventh son of a seventh son et leurs plus gros tubes. Nous avons vu des flammes, des feux d'artifices, des décors qui changent à chaque chanson, l'incontournable marionnette géante Eddie. Bref, du Maiden dans tout sa splendeur, dans toute sa beauté. Côté public, la foule, plus énorme et plus compacte que jamais aura chanté l'intégralité des morceaux de Moonchild à Sanctuary en passant par le magique Fear of the dark. Un instant gravé au fer rouge dans l'histoire du Hellfest.

"EST-CE QUE VOUS ETES PRÊT A VOUS BOUGER LE CUL ?!" - Stéphane Buriez (Loudblast)
The Altar - 15:10/15:55
Autre événement de cette journée, la saturation complète de la scène Altar et Temple à une heure improbable : 15h10. Nul n'est prophète en son pays, sauf pour les pionniers du Death/Thrash français. La présence de LOUDBLAST a littéralement rendu impénétrable ses deux scènes. Je me demande toujours si le fait que Stéphane Buriez anime avec un grand succès l'émission Une dose de métal sur l'EnormeTV n'y est pas aussi pour quelque chose. En tout cas, le groupe est venu défendre son dernier monstre Burial ground à un public ultra-réceptif. La setlist a bien entendu inclut quelques oldies pour les vieux thrashos et du Frozen Moments Between Life and Death pour les fans de mélodie. Une formule qui arrache. La qualité du son, côté Altar, reste moyenne, mais on s'y fera !

----------------------------------------------------------
ILS ONT MIS LE FEU !
Si nous ne pouvons pas parler de tout dans les détails, il est tout de même inévitable de parler des 4 shows les plus marquants de la journée.

Mainstage01 - 12:15/12:45 "We are CROSSFAITH from fucking japan !" - Kenta Koie
Quand vous n'arrivez pas à réveiller un public avec du Heavy et du Thrash oldschool, faites appel aux japonais, ils savent y faire ! En une demi-heure à peine, le quintet a embrasé le public avec son électro-metal teinté de dubstep. Avec une énergie débordante, comme s'il s'agissait de son dernier concert, le frontman a fait jumper le public et attiré une foule massive que l'on attend pas à cette heure ci de la journée. Ils sont en pleine tournée dans les festoshs de l'été, ne ratez ça sous aucun prétexte !

Mainstage01 - 18:45/19:45 ROB ZOMBIE
Les nippons ne seraient rien sans des anciens comme notre spécialiste du metal mi-glam mi-industriel. Loin de s'être musicalement corrompu comme Marilyn Manson, le vieux roublard envoi toujours du lourd et possède une présence sur scène imposante avec des accessoires bien quitch comme un micro mi-squellette mi-micro et mi-squellette derrière. Quelques mots de Stephan : "Tous les classiques y passent, de Dragula (et Superbeast !, ndr) en ouverture du set à More Human Than Human pour enfin finir sur un medley incluant partiellement Enter Sandman de Metallica et School’s Out façon Alice Cooper (sans oublier une reprise de Am I Evil). Un très grand moment de ce Fest !" et aussi du pain béni pour SEPULTURA qui n'a pas eu besoin de chauffer son public pour aborder un show sans concession ponctué par Roots Bloody Roots.

The Temple - 21:50/22:50 WATAIN
Nous ne sommes plus dans le langage figuré ! En parallèle de Maiden, WATAIN a réellement mis le feu à des tridents sur scène, un élément du décor de rigueur pour une messe noire qui aura aussi eu son lot de croix du Christ renversées, de bougies et de crânes. Après son petit rituel, le leader du groupe suédois a distillé dans le public un black metal nauséabond, malsain, mais très bien inspiré extrait principalement du dernier album The wild hunt. Dommages que l'enregistrement d'ARTE soit de piètre qualité car le show est vraiment énorme.

The Warzone - 22:55/23h55 WALL OF JERICHO
Stephan qui n'a pas pu shooté pour SLAYER s'est rabattu sur WALL OF JERICHO et sa charismatique frontwoman : " Autant vous dire que ça déménage un max, et dans la série « tu t’es vu quand t’as bu ? » je n’aimerai pas me réveiller dans le même plumard que Candace Kucsulain. En effet, à l’image de la chanteuse multi tatouée et limite body buildée, le groupe envoie un métalcore ultra puissant qui bastonne les neurones avec option déboitage de cervicales. Franchement, au niveau énergie je n’ai pas entendu quelque chose d’équivalent aujourd’hui, mis à part Sepultura et peut être Slayer qui jouent en même temps sur la Mainstage. La warzone est en effervescence et il y a une recrudescence de crowdsurfing qui mettent à rude épreuve les gars de Challenger, la sécu ultra efficace du HELLFEST."
----------------------------------------------------------
NOS COUPS DE CŒUR EN VRAC
Nous avons vu beaucoup de groupes de Heavy, de Thrash et de Hardcore et autres Metalcore. Malheureusement cela entre souvent une oreille et sort par une autre. Malgré tout, quelques groupes méritaient vraiment le détour !

The Valley - 10:30/11 MARS RED SKY
Bien que j'apprécie le Doom, le Stoner et le Sludge, j'aurais très peu mis les pieds dans la Valley. Malgré tout je tenais à vous parler à nouveau de ce groupe belge plein de talent. Leur dernier album Stranded in Arcadia et son stoner psychédélique a transcendé un public à peine levé du plumard, un régal !

Mainstage01 - 11:05/11:35 NIGHTMARE
Quelques mots de Stephan : NIGHTMARE et leur power métal bien amené et couillu trouvera un succès bien réel malgré une foule encore clairsemée. La prestation est bonne et la setlist efficace. Le ton est juste. Les vieux briscards qui ont commencés à user les planches au début des 80’s nous ont prouvé qu’ils avaient de l’énergie à revendre.

Mainstage02 - 16:00/16:50 M.O.D
C'est encore Stephan qui en parle le mieux : "Putain de set et de gros son ! Billy Milano nous revient en grosse forme avec un line up tout frais et démontre qu’il est encore un patron d’une scène Thrash qui lui doit beaucoup."

Mainstage02 - 17:50/18:40 TRIVIUM
Si j'ai décroché complètement du Thrashcore du quatuor américain, je dois reconnaître qu'ils mettent le feu en ligne avec des titres qui prennent vie lors des concerts. Je leur ais excusé d'avoir ressorti le morceau de lover "Dying in your arms" quand ils ont fait rugir la foule avec leur hymne : We Are the Fire !

Mainstage02 - 22:55/23:55 DEATH (to all)
Le 13 décembre 2001, le Cancer (et le manque d'argent pour l'opération...) nous privait de Chuck Schuldiner et mettait fin au groupe Death, à qui l'on doit beaucoup. C'est non sans émotion que le groupe se reforme cet été, en sa mémoire. C'est donc presque un coverband qui a restitué ce métal technique et riche qu'est le Death metal... de Death. Le show est quelque peu solennel , mais le son est parfait, une vrai leçon.

Mainstage02 - 00:05/01:00 SABATON
Après IRON MAIDEN et un show de SLAYER académique ponctué par God hates us all, Antichrist et Raining blood, voici arrivé les suédois de SABATON et leur power metal qui mets bien la pèche. La prestation est simple et efficace, renforcée par un Joakim Broden qui gesticule comme un power rangers. Insolite, si ne connaît pas du tout ! D'après notre SBM, fan et spécialiste, paraît-il que c'est normal. Bref, le groupe a présenté son dernier album Heroes avec une set list spéciale pour l'occasion incluant To Hell and Back, Soldier of 3 armies et Resist and bite.

----------------------------------------------------------
L'instant prévention : Après un tel son, il aurait fallut joindre le Temple pour voir Sceptic Flesh, mais il fût trop dur de lutter contre la migraine et ce fût l'heure d'aller au lit ! Le service de prévention ne rappellera jamais assez l'importance de porter des bouchons auditifs sur certains concerts, sinon tous, et de la crème solaire !

(1) Source : le quotidien Presse Océan - édition du Lundi 23 juin 2014. Attention avec ces chiffres car il paraîtrait que les 38000 pass 3 jours comptent triples
 
Critique : Weska
Date :
Vues : 625 fois