Live Report

ARTWEG - CODE RED - MAID OF ACE - EXPLOITED - La fleche d'or - 23/11/2015

 
Amateur de belle chansonnettes française, de Johnny et de Sardou, je ne vous conseillerai pas ce concert. Access Live nous avait promis une soirée sur le thème de la brutalité, ils nous ont pas menti!
Dès l'entrée en salle, nous entendons un communiqué qui nous attristera pour la plupart. Wattie, chanteur de THE EXPOITED est à l’hôpital ce soir, le concert du groupe est donc annulé en dernière minute.

L’atmosphère est lourde, l'attente longue, quand enfin ARTWEG monte sur scène. On les avait déjà vu au HEADBANG CONTEST 2015, dans mon coeur sortis vainqueurs: je les attends de pied ferme ce soir. Ils vont nous délivrer un ARTCORE, bref un truc qui s'apparente à un HARDCORE, rapide, avec un zeste de punk.
On commence avec un Human Bomb, qui à l'instar de l'album viendra nous déchirer les tympans dès les premières secondes. Les 2 chanteurs viennent contraster sur la scène, par leur voix de genres totalement différents, mais qui se marient totalement bien sur les bandes sonores. Ils nous fileront la chair de poule avec leur nouvelle setlist, qui est juste ...un sacré coup de pied au cul !!

Puis c'est au tour de MAID OF ACE. Ca sent le punk, le whisky... et les soutifs ! Les 4 jeunes punks se donnent à fond, pour le plaisir de nos yeux et de nos oreilles. Le groupe est carré et le style convainc le grand nombre... Pour ma part elles manqueront un peu de ce coté crade et bien sale du punk anglais. Mais la prestation n'en est pas moins réussie et c'est sans hésiter que je reviendrai les voir sur scène!

C'est maintenant au tour de CODE RED de monter sur scène. Ce qu'ils font c'est du gros trash à l'ancienne. LE METAL ! Bon, ils n'inventent rien, mais au moins ils le font bien ! C'est du lourd, du massif, ils se posent sur la scène et nous balance du riffs lourd et bien gras.

Je m’apprête à boire ma bière de consolation car THE EXPLOITED ne viendra pas ce soir. Mais Arno (de Black Bomb A... à retrouver le 6 Décembre à la Machine) monte sur scène. A priori les zicos de THE EXPLOITED ont quand même envie de nous sortir quelques titres. Arno nous explique qu'il connait à peu près les paroles, qu'ils va nous chanter quelques titres, puis meme si c'est pas juste "c'est du punk donc on s'en bat les couilles !". Rien a dire, rien à ajouter, venus en simple spectateurs, Arno et Poun vont nous faire vivre un peu de THE EXPLOITED au cotés des zicos. Jeunes et plus vieux sont en feu, on gueulera les gros titres "fuck the USA", "Sex & Violence", "Beat the bastard", "Fuck The System", bien 5/6 titres ce soir. Ça va monter aussi sur scène, chanter aux côtés de Irish Bob. Les absents auront tords, ce soir aura été l'un des meilleurs concerts de cette année.
Pour clôturer ce report je vais juste ré écrire quelque belles paroles d'un ami: Béranger, qui j'espère ne m'en voudra pas :

"
Quand on va à un concert , selon ma vision des choses, c'est pour en prendre plein la gueule , plein les yeux plein les oreilles... Je l'avais oublié ou mis de côté pendant un temps jusque ce soir [...] The Exploited (resté pour profiter de la soirée malgré tout) annonce , on ne va pas finir comme ça faisons un ou deux morceaux ?? s'en suit la monté D'Arno et de Poune de Black Bomb A sur scène , pour assurer les voix .. et là 20 min de musique, de coeur et d'ambiance de fou ... Vive le punk Vive la musique !! !!
"
 
Critique : Marc
Date : 23/11/2015
Vues : 408 fois