Live Report

RHAPSODY REUNION (Farewell Tour) - Le Brise Glace - Annecy - 26/4/2017

 
C'est le 26 avril 2017 que Rhapsody a entamé sa tournée d'anniversaire. On a pas tous les jours 20 ans! C'est effectivement en 1997 que Rhapsody se fait connaître avec « Legendary tales ». Depuis le groupe a connu quelques aléas, entre changement de nom, changement de line-up et split entre Rhapsody of Fire et Luca Turilli's Rhapsody. Alors que Fabio Lione (chant) et Alex Holzwarth (batterie) quittent finalement Rhapsody of fire, le groupe décide d'entamer une dernière tournée d'adieu, afin que les fans, pris au dépourvu par le split de 2011, aient l'occasion de réentendre les tubes du groupe Italien, au complet... Ou presque puisque qu'Alex Staropoli (clavier et composition) déclinera l'invitation, préparant la sortie de son album « Lengendary Years » (reprises de Rhapsody avec son nouveau Line-up).

La tournée débute dans la salle du Brise-glace à Annecy, d'où Dominique Leurquin (guitare) est originaire. Les fans sont au rendez-vous et le spectacle est annoncé complet. La salle est très accueillante, offre une fosse et un petit gradin, tout le public a donc une assez bonne vue sur la scène, qui est assez grande. L'acoustique est très bonne, mais la rumeur dit que Luca Turilli (guitare et composition) est assez exigeant à ce sujet. Pour la déco c'est plutôt sobre avec le logo de « Rhapsody reunion 20th anniversary Farewell tour » en fond, avec un dragon, emblème récurrente sur les pochettes d’albums du groupe.

Comme il n'y a pas de première partie le public est encore plus impatient de retrouver ses "mighty warriors" avec quelques interrogations: Vont-ils jouer "Symphony of enchanted lands" album le plus connu de la formation, dans l'ordre? L'absence de clavier va-t-elle se faire ressentir? Et quels morceaux inédits vont être joués? Car outre l’évènement de jouer l’album mythique en entier, des morceaux jamais joués en live sont annoncé !

Sans grande surprise Epicus Furor ouvre le bal et résonne dans la salle, puis le groupe arrive sur scène sur "Emerald sword", un de leur titre phare. Le public est en transe et une bonne énergie est partagée par le public et le groupe. L'album "SOEL" sera donc joué dans l'ordre, avec toutefois quelques arrangements, surtout lors des parties instrumentales et quelques narrations qui disparaissent, probablement à cause de l'absence de clavier. Mais les titres s'enchainent bien et un "Knightrider of doom" s'intercale parfaitement entre "Beyond the gates of infinity " et "Wings of Destiny", créant ainsi un peu de surprise. Puis Emilie Ragni, soprano de la région d'Annecy également et qui travaille régulièrement avec Luca Turilli, montera sur scène pour la partie féminine du titre "Symphony of enchanted lands". C'est un beau duo qui s'opère avec Fabio. Les fans acclament le dernier morceau tout en s'interrogeant déjà sur la suite du programme. Alex holzwarth maintient donc le suspens avec son solo vigoureux sur fond de "Dies Irae" de Verdi. Ensuite "Land of Immortal" et "Wizard's last rhyme" continuent d'ambiancer les fans! Puis viens le solo du talentueux bassiste Patrice Guers, avec son jeu puissant, cette fois sur fond de "Queen of the dark Horizons". Les vieux albums sont donc biens dépoussiérés et mis à l'honneur! Et on enchaîne avec "Dawn of victory" qui transcende la foule comme toujours. Fabio annonce la fin du concert, mais ils rempileront rapidement avec les rappels, et là c'est "Rain of a thousand flames" qui met le feu à la salle, les pogos se font ressentir et on verra même un slammer passer! "Lamento Eroico" amène un peu de douceur dans ce monde de brutes avec un Fabio Lione toujours aussi impressionnant quand il part dans le lyrique. Et c'est finalement Holy Thunderforce qui viendra clore le show.

Niveau ambiance, ce qui ressortait le plus c'était le bonheur! Il y avait cette sorte de joie des retrouvailles, tant au niveau des fans que sur scène. Nous ne saurons jamais la véritable cause du split mais les revoir tous ensemble laissait planer quelques doute sur l'entente des performers entre eux. En tout cas, tous sont souriants et ça semble sincère. Il y a une réelle cohésion, et une joie de partager ce moment. Luca qui est déjà énergique en temps normal saute même par dessus les retours et manque de bousculer Dominique plusieurs fois. Fabio à son habitude fera beaucoup participer le public, qui ne demandait que ça, puis tombera à sa plus grande surprise sur un chanteur d'opéra, qui fera quelques vocalises avec lui, et partagera aussi quelques mots avec les fans au premier rang. Il proposera même à un fan de chanter la prochaine chanson avec lui. J'ajouterai l'immense joie de retrouver Dominique Leurquin qui a fait une belle frayeur à tout le monde en se blessant la main en 2012 avec une scie circulaire. Le charisme de Patrice et le jeu d'Alex viennent parfaire le groupe, on en oublierait presque qu'il n'y a pas de clavier.

La bande jouera environ 1h45 avec 21morceaux avant de saluer ses fans. Le lendemain Rhapsody Reunion s'envolera pour le Brésil pour une tournée en Amérique Latine, avant de revenir en Europe en juin pour des festivals uniquement. Les fans, eux, espèrent une vraie tournée européenne. En attendant c'est un retour réussi pour cette tournée anniversaire et pour la réunion de Rhapsodie.

Set list

1 Epicus Furor
2 Emerald sword
3 Widom of the kings
4 Eternal glory
5 Beyond the gates of infinity
6 Knightrider of doom
7 Wings of destiny
8 The dark tower of abyss
9 Rinding the winds of eternity
10 Symphony of enchanted lands
11 Drum solo
12 Land of immortals
13 The wizard’s last rhymes
14 Bass solo
15 Dawn of victory + Finale

Encore

16 Intro rain
17 Rain of a thousand flames
18 Lamento eroico
19 Holy thunderforce
20 Finale
21 End credits

(c) Report & Photo : Delphine Neveux
 
Critique : Lionel
Date :
Vues : 87 fois