Live Report

ARCH ENEMY - WINTERSUN - TRIBULATION - JINJER - Transbordeur - Lyon - 18/1/2018

 
En ce soir de janvier, le 18 pour être précis, la terre lyonnaise va trembler. Mais fort… très fort. En plus de nous réchauffer et nous abriter d’une fraîche bruine, le Transbordeur accueille, pour une soirée puissante et éclectique, ARCH ENEMY, WINTERSUN, TRIBULATION et JINJER ! Rien que ça !
Il y en aura pour tous les goûts, même si Arch Enemy semble, bien sûr être favori. Une fois au chaud, pass en poche, je suis prêt à jouer des coudes dans le pit photo !

Pit photo qui sera bien plus calme que la fosse où le peu de fans déjà arrivé auront la chance d’écouter JINJER. Oui le premier groupe a commencé 30 minutes après l’ouverture, dommage je dis. Parce que les Ukrainiens ont mis tout le monde d’accord avec leur djentcore lourd et direct! Tatiana a une voix dantesque, une maîtrise parfaite de son organe et un charisme impressionnant pour une formation assez jeune. Leur dernier album « King of Everything » est mis à l’honneur, et à en croire le public en fin de concert, ils ont conquis un peu plus le territoire français ! Ils reviendront c’est indéniable !

Quelques minutes pour boire une bière (une grosse!) et je me mets en position pour ma découverte du mois : TRIBULATION. Les suédois nous font l’honneur de nous présenter leur nouvel album « Down Below » qui sortira dans quelques jours. Une avant première de bonne aloi !
Le style particulier du groupe, mixant glam, peinture corporelle, hard rock et death métal (oui je sais je me suis dis pareil!) mettra un peu de temps à conquérir le public français qui s’attendait sûrement à un nouveau déluge de violence!
Les deux guitaristes (que j’ai surnommé gentiment « Dancing Queen » pour Jonathan [on en a parlé il est d’accord] et « Skeleton » pour Adam) assurent le show en dansant à la glam rock pendant que Johannes et son chant caverneux met tout le monde d’accord ! Le son des guitares était un peu trop bas, dommage, mais les nouveaux morceaux passent très bien le cap du live ! Le groupe termine sur « The Lament » qui aura conquis une bonne partie du public !
Hâte de réécouter l’album tient !

Re bière (oui il fait chaud) et je repars pour WINTERSUN pour très peu de temps. Avec leur dernier album, « The Forest Seasons », aux morceaux de 14 minutes je me dis que c’est un pari risqué quand on a que 40 minutes sur scène. Et bien ils parient les gars ! Il attaquent fort avec « Awaken From The Dark Slumber ». Et ça passe crème ! Le public est en transe et je note, nouveauté, que Jari ne fait que le chant ! Il a embauché un guitariste le gars ! Il a envie de pousser sa voix, on le sent ! Quelle énergie ! Du coup le public est encore plus chaud et ça lancera une grosse vague de slamer qui s’intensifiera sur « Winter Madness ». Le son est excellent et je me délecterai de « Sons of Winter and Stars », magnifique pièce, avant de quitter la salle pour les loges où Jonathan de Tribulation m’attend pour une interview (que vous pourrez bientôt lire bien sûr). En résumé : Wintersun est au top en live !

Allez je suis prêt pour la tête d’affiche ! Pit photo archi bondé (j’ai pas pu me déplacer), lights à gogo et son au poil, les suédois d’ARCH ENEMY débarquent bien décidé à en découdre et user nos cervicales !
D’ailleurs avec « The World is Yours » et « Ravenous » y’avait pas de surprises. Du lourd, du lourd et encore du lourd pour le dessert ! La jolie Alissa (parce que oui il faut être sincère) est très en voix et assure un set très pro. En faisant virevolter son micro, en faisant à nombreuses reprises participer le public (vu qu’elle parle bien le français ça aide), et en jumpant tout le temps : une mini Bruce Dickinson féminin ? Why not…
Michael Amott et Jeff Lomis sont en forme mais peu loquaces, c’est dommage je trouve. Le concert se passe dans une bonne ambiance, ça pogote, ça headbang dans la joie et la bonne humeur, la front-woman étant souriante je trouve que ce côté taciturne casse un peu le truc.
On aura droit à pas mal de morceaux des deux derniers album, notamment avec « War Eternal », « The Eagle Flies Alone », « The Race », « War Eternal ».
Après une heure et demi de show (quand même), le groupe termine sur le grand, puissant et excellent « Nemesis ». Toujours magistral celui là !

Et bien mes aïeux quelle soirée ! Quatre groupes, différents ont su prouver que le métal ne connaît aucune limite musicale et que ses horizons sont larges. Et que malgré la violence, malgré les cris, le concert se passe sans accros, juste entre passionnés, paisiblement. Une soirée comme on en aimerait plus souvent, et ça commence à se démocratiser. Une soirée must de ce début d’année !


SETLIST JINJER :

1. Words of Wisdom
2. Sit Stay Roll Over
3. I Speak Astronomy
4. Just Another
5. Pisces
6. Who is Gonna Be The One

SETLIST WINTERSUN :

1. Awaken From The Dark Slumber (Spring)
2. Winter Madness
3. Sons of Winter and Stars
4. Loneliness
5. Battle Against Time (Winter)
6. Time


SETLIST ARCH ENEMY :

1. World is Yours
2. Ravenous
3. Stolen Life
4. War Eternal
5. My Apocalypse
6. Blood in The Water
7. No More Regrets
8. You Will Know
9. Bloodstained Cross
10. The Eagle Flies Alone
11. Reason to Believe
12. As The Pages Burn
13. Guitar solo Intermezzo
14. Dead Bury Their Dead
15. We Will Rise

Rappel :

16. Avalanche
17. Snowbound
18. Nemesis + Outro
 
Critique : SBM
Date : 18/1/2018
Vues : 125 fois