Live Report

THERION - IMPERIAL AGE - NULL POSITIV - MIDNIGHT ETERNAL - Ninkasi Kao (Lyon) - 18/2/2018

 
Mon dernier passage à Lyon c’était pour un carnage orchestré par Arch Enemy. Et bien là je reviens pour un peu de poésie et de lyrisme pour THERION. Alors qu’on vienne pas nous dire que le métal c’est pas riche et varié hein !
L’après midi passe vite, après la rencontre et interview du leader suprême Christofer Johnsson, je m’attelle à mon activité conceristique préférée en attendant : boire une bonne bière, surtout qu’il y en a plein de bonnes au Ninkasi !

La soirée commence tôt évidemment car pas moins de quatre groupes vont fouler les planches du Kao ce soir ! A commencer par MIDNIGHT ETERNAL qui nous vient du New Jersey. De ce que j’ai pu entendre, euh…, ah oui ! Faut vous dire ! Les trois premier groupes je n’ai entendu presque que la batterie, et un petit peu la voix. ! Elle était (la batterie) à un mètre devant moi c’était horrible ! Donc je reprend, le peu que j’ai entendu était sympathique mais pas transcendant. Quelques riffs bateaux, très classique dans le métal symphonique de base, mais par ci par là des refrains mélodieux qui s’écoutent avec plaisir. Le groupe était très souriant et heureux d’être là, donc c’était pas trop mal.

Changement rapide de set (10 minutes!!! Efficaces les gars!) et voici que débarque NULL POSITIV, groupe allemand mené par une chanteuse charismatique qui alterne le clair et le growl de mauvaise qualité. Le son est chaotique, j’entends uniquement la batterie et un peu la basse niveau instru. Mais bon, avec leur maquillage, ça donne quelque chose. Musicalement apparemment ça s’apparentait à un métal indus atmosphérique mais avec uniquement la batterie c’était dur de se faire une idée. Mais j’ai quand même pas aimé !

Bon j’espère que le son va s’arranger pour IMPERIAL AGE, assez attendu visiblement. Et bien non !!! J’ai entendu les voix, mais peu du reste. Enfin si toujours le tambour quoi. Le groupe vient nous présenter son nouvel opéra, « The Legacy of Atlantis » et ils déboulent avec bannières, costumes, trois chanteur/chanteuses, ça a l’air sympa ! Et ça l’est ! Les vocalistes sont tous au top, très opéra effectivement, ils se partagent la scène (si petite soit elle) avec aisance, et le charme des chanteuses ne gâche rien au plaisir.
Bien que le son soit chaotique, je prendrai le temps d’aller au merch acheter l’album car cela m’a positivement intrigué. Et j’ai ainsi pu le faire dédicacer !

Bon alors THERION… Son ou pas son ? SON !!! Le son était bon ! Excellent même. Les voix, les guitares, la basse, les orchestrations, tout était parfaitement réglé, ce qui est jouissif quand le groupe débarque sur « Theme of Antichrist ». Roh putain mais quelle claque orchestrale ce truc !!
Et on continue dans le musclé avec « The Blood of Kingu » et « Din » : ça s’est fait ! Le groupe en veut ! Trop d’absence ! Il faut envoyer ! Il jonglera avec les classiques de sa discographie et insérera dans le set les morceaux plus métal de leur chef d’œuvre « Beloved Antichrist » qui est, je certifie, un opéra ! Ainsi on entendra « Bring Her Home », « Temple of The New Jerusalem » et « Night Reborn ». Les vocalistes jouent le jeu de la mise en scène, et surtout : Thomas Vikström est un chanteur d’exception d’un rare charisme. Il tient le public dans sa main et gère l’ambiance sur scène à la perfection.

Christofer et Christian seront plus discrets, laissant à Nalle et sa basse plus de place. Les morceaux s’enchaînent avec une fluidité délectable et la setlist me ravie ! De « Lemuria » à « Arrows From The Sun », « Typhon », « Der Mitternachtslöwe », tout est bon ! Je me régale.
Le groupe finira en beauté avec bien sûr les deux monstres sacrés que sont « Rise of Sodom and Gomorrah » et « To Mega Therion », toujours excellents !

La soirée se terminera avec une petite bière. Oui petite parce que trois heures de route. Une excellente soirée, heureux d’avoir revu THERION sur scène, même si le son était mauvais pour les premières parties je repars avec la banane !!

Setlist IMPERIAL AGE :

1. The Awekening
2. The Legacy of Atlantis
3. The Escape
4. The Monastery
5. Domini Canes (March of the Holy Inquisition)
6. Death Guard
7. Aryavarta
8. Anthem of Valour
9. And I Shall Find My Home

Setlist THERION :

1. Theme of Antichrist
2. The Blood of Kingu
3. Din
4. Bring Her Home
5. Night Reborn
6. Niefelheim
7. Ginnungagap
8. Typhon
9. Temple of The New Jerusalem
10. An Arrow From The Sun
11. The Wine of Aluqah
12. Lemuria
13.Cults of The Shadow
14 The Khysti Evangelist
15. My Voyage Carries On
16. The Invincible
17. Der Mitternachtslöwe
18. Sons of The Staves of Time
19. The Rise of Sodom and Gomorrah
20. To Mega Therion
 
Critique : SBM
Date :
Vues : 168 fois