Live Report

PLEYMO - ULTRA VOMIT - DAGOBA - SMASH HIT COMBO - Festival des Nuits Carrées - 29/6/2018

 
Totalement inconnu pour moi il y a quelques mois, je me suis récemment intéressé au Festival des Nuits Carrées, à Antibes.
Et pour cause ? Un lieu magique, une affiche de folie. Organisée autour du retour du leader de la Team Nowhere, Pleymo, le festival nous présente une affiche 100 % française. Dagoba, Ultra Vomit et les Smash Hit Combo se succéderont, annonçant une soirée d’anthologie.

Arrivé sur les lieux, j’en fait un rapide tour, et c’est beau, bien organisé et avec des membres de staff tous aussi gentils les uns que les autres. Je m’en envoie une derrière la cravate (que je ne porte pas) et je me prépare pour ceux que j’attendais : SMASH HIT COMBO, les gamers vénères sont de retour avec un nouveau line-up et le public, malgré l’heure est venu en masse dans la fosse pour mettre le feu.
On aura ainsi droit à beaucoup d’extraits de « Playmore » et « L33T » et j’en suis ravi ! Et c’est toujours bon de re-écouter « Baka » (même si je suis pas d’accord avec le résultat du titre du meilleur super héros mais bon…)
Et bien sûr le public sera au taquet sur « Hardcore Gamer » et « In Game » avec ses punchline de geek !!
En un mot comme en cent : Les SHC ont mis le feu et vont continuer à faire parler d’eux. La relève est assuré !! Un grand bravo et un grand merci !

Les furieux de DAGOBA sont aussi attendu de pied ferme, et oui le 13 représente !! Et Shawter sait y faire pour bouger le cul du public ! A coup de circle pit et wall of death je crois que le fort carré a failli s’écrouler ! Les monstres sacrés que sont « I Reptile », et « When Winter » passe toujours aussi bien. Mais le groupe orientera son set principalement sur son dernier opus « Black Nova ».
Les titres s’enchaînent bien et le groupe n’en oublie aucun : « Inner Sun », « Stone Ocean », tout y est.
Après une bonne heure de set et un bordel pas possible, le groupe nous quitte sous un tonnerre d’applaudissement. Marseille représente !

Encore une petite bière à l’espace VIP (oui je me la pète) et on retourne à la marave ! Bon euh… ULTRA VOMIT, ça fait la cinquième fois en un an. Je connais tellement les blagues par cœur que je pourrais jouer dans le groupe.
Mais là ils ont changé un peu le show, apportant pour moi un vent de nouveauté. Le public est hyper nombreux, des connaisseurs, des novices mais qui ont tous, je dis bien TOUS passé un bon moment. Ça a ris, chanté, sauté. De « Boulangerie Pâtisserie » à « Evier Metal » le groupe balance du lourd et du fun !
On aura eu droit à une wall of chiasse toujours aussi drôle et efficace, et surtout Matthieu a pris du galon étant donné qu’il était responsable de la team pipi !
Tout le monde est d’accord après le set : les ULTRA VOMIT savent y faire, et je sens qu’on va les revoir un bon moment sur les routes ! Et encore merci à Manard pour son interprétation de « Keken ».

Petite pause bière et rencontre avec les SHC en attendant la déferlante PLEYMO, qui après avoir mis le feu au Hellfest est prêt à remettre le couvert. L’entrée sur « United Nowhere » est toujours aussi dévastatrice. Il en sera de même pour « Tout Le Monde se Lève » ou « New Wave ». Mon dieu cet album est toujours aussi ouf ! Le public est bouillant mais on notera que certains quittent l’enceinte étant donné qu’il commence à se faire tard et que l’on est en semaine. Je trouve ça dommage parce que le show est top mais bon…
« Blohm » et « Nawak » font toujours autant d’effet et montrent que non Pleymo ne s’est pas calmé, la flamme de la Team Nowhere est toujours là !

Après une soirée comme ça, à chanter, jumper, headbanger, je suis convaincu que la France a ce qu’il faut pour une scène metal digne de ce nom. Ces quatre groupes, différents ont tous ce qu’il faut : de l’énergie et surtout la volonté de la transmettre. La beauté du cadre ajoute encore une petite touche de magie à une soirée qui en possédait déjà beaucoup.
Merci aux groupes, merci à l’organisation du festival ! Vous me reverrez !

 
Critique : SBM
Date : 29/6/2018
Vues : 129 fois