Live Report

AMORPHIS - SOILWORK - JINJER - NAILED TO OBSCURITY - Transbordeur (Lyon) - 10/2/2019

 
Bonsoir chers amis! Nous voici enfin dans le dernier épisode de "SBM se tape des allers-retours à Lyon parce que quand même y'a des putains d'affiches". Dans un froid pas forcément de canard, disons plutôt un froid de caille parce qu'il faisait juste frais, je me retrouve donc à Lyon (of course c’est dans le titre), au Transbordeur plus exactement, pour une grosse affiche.
SOILWORK accompagne AMORPHIS lors de cette tournée partagée avec JINJER et NAILED TO OBSCURITY.

Comme le veut la tradition, et vous savez que les traditions ça se respecte, je me prend la même pinte de bière pour bien commencer la soirée… Bon ok il est 17h30 mais ça compte pas dans un concert…
Étant affairé en back stage pour une interview avec Tomi Joutsen (à suivre chez Les Seigneurs du Metal) je louperai la prestation de NAILED TO OBSCURITY et arrive juste à temps pour JINJER !
La prestation des ukrainiens de l’an passé m’avait bien plu et là, avec 45 minutes de set, ils vont pouvoir enfoncer leur clou.
Avec un nouvel EP en poche (« Micro »), ils ont de quoi mettre le feu ! Et ça sera chose faite !
Le set est varié, assez lourd sur les rythmiques, alternant entre le jazz, le djent, le hardore. Musicalement très technique et puissant, le public répond présent ! Très présent même ! Mais ce qui m’aura le plus subjugué ça sera la prestation vocale de Tatiana. Un petit gabarit avec une telle voix c’est presque surnaturel… La prestation de « I Speak Astronomy » me bluffe toujours autant ! En clair elle est très bonne, mais en growl… PUTAIN ! Elle descend dans les graves comme personne ! Le classique « Sit, Stay, Roll Over » a pété les cervicales ce soir ! Un rouleau compresseur ! Même certains chanteurs font pas ça ! Je n’ai rien contre Alissa (Arch Enemy), loin de là, mais niveau technique elle n’arrive pas à la cheville de l’ukrainienne !
Un bonne grosse claque qui aura chauffé le public, nombreux, du Transbordeur ! Respect !

Trente longues minutes nous séparent maintenant de la première tête d’affiche : SOILWORK. Les suédois sont là ce soir pour défendre leur tout nouvel album, paru le 11 janvier 2019 chez Nuclear Blast. Je sens que ça va envoyer du lourd !
Je m’attendais à ce qu’ils nous livrent beaucoup de titres du dernier méfait « Verkligheten » et c’est effectivement 33 % du set ! On aura découvert ce soir en live : « Arrival », « Full Moon Shoals », « The Nurturing Glance », « Witain » et « Stalfagel ». Et force est de constater que le groupe tient là un très bon album ! La prestation est très énergique ! Ça speede, ça court, Sylvain prouve que la France a son lot de trésors car il maîtrise la 6 cordes à la perfection ! Ce soir il nous a balancé un nombre incalculable de soli qui m’ont littéralement dégoûté de retoucher ma gratte.
Je ne parle plus du charisme du grand (littéralement) Björn Strid qui en impose ! Il lance des circle pit gigantesques avec un doigt ! Et le public assure le pit ! Ça fait plaisir à voir : pogo à gogo sans accrochages ! Bravo Lyon ! Et pour prouver que le groupe va marteler du lourd ce soir c’est que la moitié des lights sont des stroboscopes ! Ça colle bien aux blasts mais pas aux photographes !
Nos suédois énervés distillent ainsi pendant une heure quinze un bon échantillonnage de leur discographie : de « Stabbing The Drama » tiré de l’album du même nom ou encore « As we Speak » tiré du vieux et excellent « Natural Born Chaos ».
J’ai personnellement adoré « Death In General » parce que cet album (« The Ride Majestic ») est juste énorme. David Andersson ne sera pas sur la tournée mais son remplaçant fait carrément un super boulot sur le set !
A ce stade de la soirée on est déjà presque sur les rotules mais ne lâchons rien car le plus beau (pour moi) reste à venir !

AMORPHIS, avec une décoration scénique à l’image du dernier opus, initie les hostilités avec « The Bee ». Ça pose !! Et malgré sa grippe je dois dire que Tomi assure vocalement ! Et oui c’est pas mon chanteur préféré pour rien ! Le chant clair est beau et les growl ultra caverneux comme seul le maître sais faire ! Les lights seront très souvent orientés vers les tons jaunes et oranges ce qui donne un côté très chaleureux et chaud au set. Bon pour la photo c’est moins bon mais je m’adapte !
Évidemment le groupe privilégiera le dernier album avec des titres comme « Wrong Direction », « Golden Elk » ou « Daughter of Hate » qui rend très bien en live avec la narration de Pekka et le saxophone.
Alors je suis bien évidemment fan des derniers AMORPHIS donc avec « Bad Blood » ou « Death of A King » ou le rarement écouté « Hopeless Days » je me régale comme un gamin à Noël !
Le groupe se régale, il y a une excellente alchimie sur scène, et je passe un pur moment de détente avec ma chère Marie. La bière et la compagnie sont bonnes. Je veux rester là, dans ce moment précis de mon histoire… Mais le temps passe et je dois suivre. Le set étant court (le même que Soilwork), le groupe a privilégié des titres qui marquent. Je regrette un bon vieux « Silent Waters » ou « Sampo » (mais j’ai eu « Silver Bride » et « The Sky Is Mine ») ou encore « The Smoke », mais je préfère voir le verre à moitié plein !
Le set n’avait rien à jeter ! Rien vous dis-je ! Et le final « House of Sleep » prouvera que le groupe a des titres percutants, que tout un public connaît et peut chanter ! Un moment de complicité entre les artistes et son public comme on les aime ! Merci d’ailleurs au Transbordeur pour ce moment !

Je vais vous la faire courte, vous commencez à connaître mon rituel : Je me rentre, je me bois une mousse et je coupe un sifflard ! La vie a des bonheurs simples : musiques, des gens qu’on aime des bière et tous vous soucis disparaissent !
Donc euh… ben Amen et à la prochaine !?



SETLIST AMORPHIS :

1. The Bee
2. The Golden Elk
3. The Sky Is Mine
4. Sacrifice
5. Message In The Amber
6. Silver Bride
7. Bad Blood
8. Wrong Direction
9. Daughter of Hate
10. Heart of The Giant
11. Hopeless Days
12. Black Winter Day

Rappel :

13. Death Of A King
14. House Of Sleep


SETLIST SOILWORK :

Verkligheten (Intro)
1. Arrival
2. The Crestfallen
3. Nerve
4. Full Moon Shoals
5. Death In General
6. Like The Average Stalker
7. The Akuma Afterglow
8. Drowning With Silence
9. The Phantom
10. The Nurturing Glance
11. Bastard Chain
12. As We Speak
13. The Living Infinite II
14. Witan
15. Stabbing The Drama
16. Stalfagel


SETLIST JINJER :

1. Words of Wisdom
2. Ape
3. I Speak Astronomy
4. Dreadful Moments
5. Teacher, Teacher
6. Who’s Gonna Be The One
7. Pisces
8. Perennial
9. Sit Stay Roll Over
Beggar’s Dance (Outro)



 
Critique : SBM
Date : 10/2/2019
Vues : 38 fois