Live Report

WASP - 13.06.04 ROCKSTORE (Montpellier)

 
Cela ne sera pas sans dire que ce dimanche 13 juin 2004 aura été fort en émotions. Mais attention, il y aura eu de tout : des bonnes et des mauvaises. Aller, on commence par les bonnes représentées par le nombre de personnes ayant fait le déplacement pour assister à ce show… (que de bonheur !), et aussi à une organisation (Studios 34) aura fait de son mieux pour calmer l’ambiance vu les actions de nos rock stars que sont WASP. Et oui, les messieurs ne se prennent pas pour des m****s ! En effet, un stand de vente de cds, shirts, vinyls, dvds etc. était prévu et déjà installé était présent dans la salle. Puis se pointe un f*****g roadies qui y trouve son bonheur et qui se met à vouloir troquer un DVD (stand) contre un médiator…. Vous voyez le tableau. Logiquement le vendeur refuse la proposition, et le roadies va se plaindre au tour manager qui fera expulsé le vendeur et tout son matos de la salle… Décidément la soirée commence bien. Mais ce n’est tout ! L’un n’allant pas sans l’autre, nous apprenons juste avant de pénétrer dans la salle qu’il n’y aura ni Dragonforce et ni Dyecrest qui se produiront ; leur bus étant tombé en panne en Espagne ! Je ne vous cache pas le mécontentement du public.


Plus d’une heure après l’heure annoncée pour le début du concert, les lumières s’éteignent enfin, ça peut commencer.

« ouverture » passe en fond, elle sert d’intro pour le show : une intro longue qui augmente l’impatience de la foule qui grandit.

Puis petit à petit le groupe monte sur scène et c’est parti, chaque musicos est à sa place Blackie prend part de son impressionnant micro pour le medley avec « on your knees /hellion /murder in the rue morgue » de 17 minutes , après WASP annonce « love machine » le son est puissant et très fort malgré le fait que le groupe n’est pas voulu faire les balances.

Certes le groupe est en grande forme et nous sert « animal (i fuck like the beast) » chanté par un public nombreux et plutôt heureux d’être là.

Maintenant c’est au tour de « wild child » d’être joué mon dieu quel set list qu’ils nous ont préparé que des tubes. Blackie, Jackson en main est d’une impérialité irréprochable mais cela ne l’empêche pas de joué les rock star (dommage bouh !!!!) à noter la ‘petite équipe’ est très bonne avec un gros jeu et une présence excellente (mention spéciale pour le bassiste Mike Duda : énorme !!!) seul notre ami Blackie semble sans foutre et donne l’impression de simplement être là pour jouer alors que le public n’a d’yeux que pour lui heureusement cela s’estompe un peu avec le temps.

Après ce début tonitruant WASP entame 2 chansons de leur dernier opus (néon god part 1 the rise chroniqué ici même) la sublime ballade « what i’ll never find » et l’énorme « sister sadie » avant d’entamer un autre morceau (désolé je ne le connais pas) avec un Blackie sans sa gratte qui grimpe sur son micro et se retrouve à plus de 2 mètres au dessus du public c’est impressionnant ! Décidément quel charisme notre rock star de Blackie qui décide de nous achever avec un « i wanna be someboby » d’outre tombe qui donne droit à un pogo monumental qui impressionne le groupe qui nous prend pour des fous (cool).
Petite entracte WASP quitte la scène un instant avant de retrouver Blackie en solitaire sa BC Rich en main et entame un medley ballade avec « the idol / the titanic ouverture/ sleeping (in the fire) » puis tout le monde revient pour finir (et oui) sur « blind in Texas) qui nous donne droit à un petit karaoké.

Bon voilà c’est fini ce fut court mais intense un très bon moment en compagnie d’un grand groupe.
Mais pas la peine d’attendre de voir le groupe ou d’avoir un autographe le groupe ne descendra pas avant 1 h30 plus tard pour une signature pour les fans warriors qui sont restés.
Les rocks stars sont intouchables !!!!

p.s merci monsieur Blackie pour cette attitude irrespectueuse envers ton public qui je te le rappelle te fait vivre: God Damned You & SHAME ON YOU !!!! Cela sera sans oublier de remercier l’équipe de S34 qui tout au long de la soirée en aura bavé avec les dires et les actions de Blackie & WASP !
 
Critique : Guillaume
Date : 2005-11-23 16:50:07
Vues : 1082 fois