Live Report

AFTER FOREVER - 16.02.06 Rockstore (Montpellier)

 
Je commencerai ce report en m’excusant car en prenant l’autoroute en direction de Lyon (l’habitude :P), j’ai perdu une heure et arrive en retard au concert.
Je me dis qu’avec ce retard et le fait que ce soir quatre groupes sont de la partie, je risque d’être très mal placé, surtout pour les photos. Faux ! Quelles ne furent pas ma surprise, ma joie puis ma frustration de me rendre compte que le Rockstore n’est pas rempli et que je me retrouve au premier rang sans jouer des coudes. C’est tout de même incroyable que quatre groupes (dont After Forever et Nightmare) ne fassent pas sold-out à Montpellier ! Après l’on s’étonne que les groupes ne passent plus dans le Sud, il n’y a jamais de fumée sans feu et comme pour beaucoup d’autres groupes, Lyon risque de devenir la seule ville « sudiste » lors des tournées (comme ça, je n’arriverai pas en retard ;) ). Enfin bref, ceci est un autre débat, revenons à notre concert.

Come dit plus haut, mon retard ne me permettra d’assister qu’aux deux dernières chansons de Mystria. Le groupe officie dans un registre heavy metal et le chanteur lorgne vers du Rob Halford. Le tout sonne donc forcément Judas Priest, mais de plutôt bonne qualité. Des fans apprécient beaucoup et le groupe sera bien acclamé pour un groupe de toute première partie. Dommage d’avoir raté le set entier.


Place maintenant aux Roumains de Magica. Une prestation correcte, mais pas non plus transcendante. Parmi les bons points de leur set : leur musique tout simplement. Beaucoup plus agressive et entraînante que sur album, le guitariste s’éclate et il ne manque un je-ne-sais-quoi pour que le public ne se lache complètement et adhère à la prestation du groupe. Peut-être un peu plus de charisme de la chanteuse, surtout sur les parties vocales. Quand la miss ne chante pas, elle essaye tant bien que mal de faire participer l’assistance, mais dès qu’elle prend le micro, l’entertaining disparaît totalement. Dommage car Ana aura vraiment assuré ce soir et sa voix aura été impeccable. Mentions spéciales toutefois à une superbe Bittersweet nightshade et à la jolie reprise Nemo de Nightwish.

On hisse des grands panneaux à l’effigie de The Dominion Gate, le dernier album en date de Nightmare, et nous voilà prêts à accueillir les Grenoblois. J’avais déjà vu le groupe en 2004, lors de la tournée Metallian (avec les mêmes After Forever d’ailleurs) et j’étais ressorti de leur show avec une impression mitigée. C’est pourquoi, ce soir, j’attendais beaucoup du groupe. La part belle est faite à leur dernier et très bon opus, avec quatre morceaux. Et c’est vraiment une bonne chose tant ces titres sont biens sur cd et excellents sur scène. Ca c’est du heavy ! D’ailleurs, le groupe a enfin trouvé une set list parfaite, je le répète en partie grâce aux extraits de The Dominion Gate. Ne pas oublier non plus, les célèbres et devenus incontournables Cosmovision et Mind matrix schizophrenia. A noter également sur ce dernier, l’intrusion sympa de Andre et Bas (respectivement batteur et guitariste d’After Forever) qui reprendront le refrain et partageront (videront !) leurs bières avec les membres de Nightmare en train de jouer ! Niveau entertaining, Jo et Yves étaient en super forme. Jo était très en voix, ainsi qu’Yves d’ailleurs, qui en plus de ses parties de basse, aura performé (et c’est une nouveauté il me semble) des vocaux intéressants. Alex et Franck, quant à eux, nous ont offerts de belles parties rythmiques ainsi que des soli efficaces, enfin David, derrière ses fûts, aura assuré de poignes de maître et tiendra bien la route sur la bonne reprise d’Iron Maiden (cf.set list). Mission accomplie donc pour Nightmare ce soir. Qu’on se le dise, la France a SON groupe de heavy !

Set list Nightmare :
1. Intro
2. Trust a crowd (Waiting For The Twilight)
3. Heretic (The Dominion Gate)
4. Secret rules (The Dominion Gate)
5. Messenger of faith (The Dominion Gate)
6. Cosmovision (Cosmovision)
7. Invisible world (Power Of The Universe)
8. Mind matrix schizophrenia (Silent Room)
9. Power of the universe (Power Of The Universe)
10. The watchtower (The Dominion Gate)
11. Aces high (cover Iron Maiden)

Nightmare met donc After Forever dans de très bonnes conditions pour débuter son show. Tour à tour, les musiciens investissent la scène sur l’intro Enter, Andre commençant déjà à nous chauffer et nous faire réagir. Floor, bien entendu, arrive en dernière sous les acclamations d’un public déjà tout acquis à la cause du groupe. Evidemment, l’accent est mis sur le dernier et très bon album des Hollandais, à savoir Remagine. On commence d’ailleurs avec pas moins de quatre extraits (dont l’intro) qui permettront de bons headbanguings dans le public. Les morceaux, certes différents, de Remagine sont vraiment très efficaces sur scène et sont très entraînants. Contrat rempli donc pour la tant redoutée épreuve live de nouveaux morceaux.
Le public, même peu nombreux, répondra tout de même très présent tout au long du concert. Les lights seront suffisantes (les teintes pourpres et vertes colleront très bien au show), mais le stromboscope insupportable. Le son s’améliorera au fur et à mesure de la soirée, le chant de Floor restant quand même plus en retrait. Enfin, niveau scène, peu de choses à relever, ormis le ventilateur de Floor, les quatre synthés (plus un portable) de Joost et les toiles en backdrop frappées des initiales du groupe. Sobre, mais suffisant.
La prestation du groupe est impeccable. Sander et Bas supers complices sur leur duels guitaristiques, Luuk discret mais efficace, Joost énergique et entraînant, Andre très en forme et Floor bien en voix et surtout toujours aussi hypnotisante. Quel charisme, quelles vocalises, quel charme, quels mouvements aguicheurs. Forcément le public (masculin en majorité, je l’accorde) n’avait d’yeux que pour elle. A noter, une reprise de Metallica (cf. set list) chantée par Bas de fort belle manière et qui ravira un public avide de lourdes rythmiques, comme sur le très death Yield to temptation. Autre bonne surprise, le tubesque single Being everyone repris par une assistance ravie ! Du côté des petits regrets (par rapport aux autres dates), l’absence de la cover de Final countdown d’Europe, de Face your demons et également, mais c’est un regret personnel, de Only everything que j’adore. La faute n’étant pas du côté du groupe mais plutôt de l’audience réduite de ce soir. Car comme noté en ouverture de ce live report, je doute de la prochaine venue du groupe en terres sudistes. Mais bon, pour finir sur une note plus positive, la sympathie et la naturelle disponibilité du groupe après le concert est à la fois rassurante, agréable et très appréciée ! La Hollande, l’autre pays du metal ;)

Set list After Forever :
1. Intro : Enter (Remagine)
2. Come (Remagine)
3. Boundaries are open (Remagine)
4. Living shields (Remagine)
5. My pledge of allegiance # 1 (Decipher)
6. Beyond me (Prison Of Desire)
7. Attendance (Remagine)
8. For whom the bell tolls (cover Metallica)
9. Strong (Remagine)
10. Monolith of doubt (Decipher)
11. Yield to temptation (Prison Of Desire)
12. Being everyone (Remagine)
13. Forlorn hope (Decipher)

14. Digital deceit (Invisible circles)
15. Follow in the cry (Prison Of Desire)
 
Critique :
Date : 2006-02-20 14:14:07
Vues : 848 fois