Chronique

IRON FIRE - TO THE GRAVE / Napalm Records 2009

Sur le papier cela pourra ravir les fans de power metal burné. Je cite : « To The Grave est une pièce à posséder pour les fans de Manowar, Hammerfall et Dragonfroce – une célébration pour tous les guerriers d’acier ». Alléchant ?! Personnellement je me méfis maintenant car ces groupes au combien innovateurs à leurs débuts tournent maintenant en rond.

Aussi, c’est avec un peu de réticence que je me lance dans l’écoute de cet album à la pochette intéressante : un Odin tout en armure bravant l’épée de la victoire sur les cranes et les étendards endommagés.
Bon ; pour le côté Hammerfall je suis à 200% d’accord. La musique se colle parfaitement à l’image de Joacims Cans et Oscar Dronjak. Une musique guerrière, des chœurs et des mélodies que l’on découvre sans difficultés tant ce domaine a déjà été revu encore, et encore. Par contre Martin Steene nous offre une bonne performance vocale.

Au niveau des titres des chansons on retrouve l’originalité alléchante de Manowar : Kill For Metal – The Battlefield – The Kingdom – Hail To Odin – The Demon Master. Heureusement que sur le plan musique il y a quand même plus d’originalité et de hargne. Ici les riffs fusent et il n’y a pas de temps mort. Seuls quelques (et peu nombreux) chansons passe dans un univers mid tempo mais tout en gardant des refrains burnés histoire de ne pas mettre trop d’eau dans la soupe ce qui pourrait la rendre amer.
Ici tout le côté dynamique et enthousiasmant de la musique est gardant pour nous plonger dans une bataille musicale entre puissance et passages presque épique. Quand au côté Dragonforce… on le cherche encore. Peut être la comparaison avec leur premier album « Valley Of The Damned » avec des chansons barbares et tranchantes comme c’est le cas ici.

Track liste : The beats from the blackness / Kill for metal / To the grave / The battlefield / Cover the sun / March of the immortals / The kingdom / Frozen time / Hail to Odin / Dooms riders / Ghost of vengeance / The demon master

Conclusion : un bon album est ici délivré par Iron Fire. Certes ce n’est pas innovant mais c’est bien fait et ce n’est pas rébarbatif. Ce qui est agréable car dans ce style même les grands comme Manowar ou encore Hammerfall arrivent à s’auto-parodier ! Un effort non négligeable pour Iron Fire
 
Critique : Lionel
Note : 7.5/10
Site du groupe : Site officiel d'Iron fire
Vues : 4863 fois