Chronique

SONATA ARCTICA – DON’T SAY A WORD / Nuclear Blast 2004

Encore une fois, nos jeunes et bons finlandais de Sonata Arctica nous proposent un single de mise en bouche avant leur futur album « Reckoning Night » prévu pour octobre. Et, sur ce single, on peut dire qu’ils sont très fashion du fait que sur les quatre titres présents, deux sont des exclusivités qui ne paraîtrons pas sur l’album : vive les vaches à lait. Mais quand on aime, on ne compte pas (enfin un peu quand même).
C’est parti pour découvrir cette bouchée qui succède le « Winterheart’s guild ».
L’épée est sortie de suite avec le titre track « Don’t Say a Word » qui reste dans la lignée de l’album précédent, avec des chœurs, une rythmique plus lente que sur les hits des deux premiers albums. Un Tony qui a un chant plus posé, ce qui ne sera pas à négliger pour les concerts. Une présence du synthé un plus importante, et toujours ces superbes solos de fous de Jani… ‘ashes to ashes and dust to dust’ .
Le deuxième titre se nomme « Ain’t Your Fairytale » , morceau plus speed et entraînant se ramenant plus sur une période « Silence » avec un refrain énergique, tous comme les rythmiques guitare / basse / batterie ; et des solos biens cools, des chœurs appuyant la voix de Tony.Le titre à retenir de ce single.
Le troisième titre est une cover de Depeche Mode « World In My Eyes », où dès le début Tony s’égosille, pour suivre le rythme plutôt lent de la chanson, avec une rythmique bien heavy. Un morceau assez plat et répétitif pas très attractif.
Le quatrième et dernier titre est une cover (encore) de Vanishing Point « Two Minds One Soul » , morceau bien speed et puissant, déjà plus attractif que la cover précédente. Mais l’intérêt de cette chanson, je ne le voit pas. Un titre exclusif composé par nos finlandais aurait été un choix plus judicieux, car deux covers en bonus, c’est un peu light voire inintéressant.
Un single de mise en bouche, sans grand intérêt sauf pour les purs fans de Sonata Arctica.
 
Critique : Lionel
Note : 7/10
Vues : 5415 fois