Chronique

MEGADETH - THE SYSTEM HAS FAILED / SANCTUARY BMG 2004

Mes frères et mes soeurs réjouissez vous MegaDave est de retour, 2 ans après son terrible accident qui a du le retirer du métier, il revient avec ce ‘system has failed’ là où il avez laissé ses fans.
De très gros changements de line up ont eu lieu mais rassurez vous Dave Mustain est Megadeth et des les premières notes de «black mail the universe » on se rend bien compte que l’ami a les crocs.
Un titre dans la plus pure tradition qui fait oublier le passage à vide des ‘risk’ et ‘a world need a hero’ gros riff assassin, solo de tueur et chant énervé cela débute bien. Et on poursuit. « die dead enough » commence calmement guitare sur un fond de synthé puis le riff très Megadeth un titre plus mid tempo avec des passages aériens, heavy et un bon solo en duo avec Chris Poland (oui celui des premier album). « Kick the chain » ferait penser à du Annihilator : une chanson bien speed qui rappelle les épopées ‘rest in peace’ ‘countdown to extention’ une grosse partie solo de gratte (ben oui 2 ans sans pouvoir branler le manche ça doit être dur) toujours bien interprétée. Un des gros morceau de l’album « the scorpion » assez heavy avec un bon refrain mélodique une chanson qui change un peu de style mais qui reste diaboliquement du Mustain.
Et on continue avec « tears in the vial » est son riff galopant un titre très proche des meilleurs compos de ‘youthanasia’ une chanson rafraîchissante mélodique mais qui n’oublie pas non plus d’être heavy, pour preuve sa fin accélérée : terrible. Petite interlude guitaristique heavy avec ce « i knew jack » qui enchaîne « back in the day » avec un riff très maidenien, on se rappelle il y a 18 ans en arrière quand le grand rouquin est arrivé. Finissant sur une mélodie sympatoche.
« something i ‘m not » heavy fait musique américaine pas forcément le meilleur morceau de l’album, un peu trop répétitif à mon goût. Passons.Ah c’est mieux avec « truth be told » ; il débute calmement, une ballade aérienne mais un refrain tonitruant avec une voix nerveuse puis on se calme couplet lent, refrain ravageur et une fin diabolique une accélération accompagnée d’un solo de tueur sûrement le meilleur morceau de l’album.
« of mice and men » refrain à capella, riff heavy, un bon début qui se transforme en une chanson mid tempo, mélodique encore une fois rien à dire sur l’interprétation.Deuxième interlude guitaristique très heavy narrée de paroles guerrières pour « shadow of deth » un putain de bon riff qui nous amène sur la dernière chanson de l’album « my kingdome come » un titre lourd et énervé : ça sent la frustration et le haine. Dave crache ses paroles et nous assomme par une fin sèche.
Conclusion un bien bon opus de Megadeth à comparer au grand ‘Countdown To extention’ ‘Youthanasia’ ou même ‘Criptic Writing’ Dave Mustain a réussit son paris, il revient plus fort que jamais, et en attendant de revoir tout ce beau monde sur scène profitez au maximum de cette galette.
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe : site officiel de Megadeth
Vues : 4641 fois