Chronique

METALIUM - GROUNDED CHAPTER VIII / Massacre records 2009

Les Allemands revient comme un coucou suisse nous délivrer inlassablement leur nouvelle aventure. Ce 8eme album succède à deux bonnes dernières prestations. Allons vérifier si cela ce confirme.

On débute sur un premier titre « Heavy metal » très Manowar dans son esprit avec un jolie 'If you don't like it : Fuck You !!' scandé par Henning Basse et c'est partie pour de la bastonnade en règle. On peut noter, déjà pas intro (bonne chose) et aussi une musique plus viril (si, si) Metalium a évolué ! Le speed devient un gros power puissant avec un Henning plus robuste (sans jeu de mot sur son physique). Comme quoi tout arrive. Morceau plus lourd avec « Light of day » qui marque encore plus franchement le nouveau virage abordé par le groupe. Un très bon mid tempo rythmé sur lequel Henning retrouve sa façon de chanter. On peut dire que cette évolution sied à merveille au groupe qui gagne en puissance sans perdre en crédibilité.
La bastonnade reprend de plus belle avec « Play the fee ». Malgré son couplet calme cette chanson ne fait pas dans la dentelle et arrache tout sur son passage. Du pur Metalium qui voit un Mr Basse luter dans ses hauteurs si caractéristique ! Après ça un énorme « Pharaos slavery » lourd comme la mort débarque et te file une putain de trique (amis de la poésie bonjours). Heavy de chez heavy avec quelque orientation orientale, voilà un pur bijou à mettre à leur actif ! Comme à son agréable habitude Henning est tout bonnement époustouflant même si sa voix semble avoir perdue.
« Crossroad overload », à la dure tache d'être la suite. Evoluant sur un titre rythmé Metalium réussit à passer le cap. Pas le titre le plus inspiré mais l'efficacité elle est plus qu'au rendez vous ! Simple et accrocheur. Du pur Metalium qui speed à 100 à l'heure c'est possible avec « Falling into darkness » qui se rapproche le plus du vieux répertoire. De quoi te décapé un chauve avec un refrain énorme, où là on peut bien constater la perte de voix d'Henning!
Un petit « Alone » au début a cappella puis ce poursuit dans une veine des plus habituels pour un résultat fort convainquant. De bien bonne mélodie pour embaumé le tout et voilà un très bonne surprise de cet opus ! Place à la ballade toujours très réussit chez eu, avec « Borrowed time », qui même si elle se veut bien plus puissante garde son charme, de plus le refrain est fort jolie, tout en douceur: Une petite réussite, fort agréable.
Le speed revient sans réserve avec la tonitruante « Once loyal » qui arrachera les cervicales de tout bon headbanger qui se respect. Rien d'original mais que du bon ! On termine notre aventure avec un « Lonely » plutôt méchant qui te file le frisson. Du bon gros power Allemand à la Primal Fear, qui nous accueil pour ce final de fort belle manière. Encore de la preuve du talent rester intact chez Metalium après 10 ans d'existence (et oui déjà !!)

Conclusion : Metalium poursuit son chemin contre vent et marée avec toujours de sérieux atout. Un 8eme album fort réussit avec une petite touche de nouveauté fort concluante. Et bien il semblerait que le groupe soit réellement de retour aux affaires et c'est tant mieux!
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 4858 fois