Chronique

RAINTIME - PSYCHROMATIC / Lifeforce records 2010

Les Italiens de Raintime nous reviennent avec leur troisième album intitulé « Psychromatic ». Après deux albums qu’avait adoré votre serviteur (« Tales From Sadness » et « Flies & Lies »), le groupe peut-il réussir la passe de trois ? Réponse ci-dessous.

Tout d’abord, à la vue de la pochette de ce « Psychromatic », cela ne saute pas aux yeux qu’il s’agit d’un album de Raintime. En effet, le combo nous avait habitués à plus… recherché. Cette fois-ci, ils se la jouent sobre, rappelant sur certains points la pochette du « Death Magnetic » des Cavaliers de l’Apocalypse.
Mixé et produit par Logan Mader (Machine Head, Gojira, Soulfly), Raintime entend bien s’imposer, de gré ou de force, sur la scène mélo-death. D’une certaine manière, ils ont réussi leur pari.

J’émettrai en effet des réserves car cet album ne pourra pas faire l’unanimité. D’un côté, certains apprécieront le côté uniforme de cet opus tant sur le chant que sur le son en général ; pendant que d’autres (comme moi) regretteront une aseptisation latente. Un peu comme le « Unia » de Sonata, comparé à « Ecliptica » ou « Silence » ; ce « Psychromatic » souffre à mes yeux de l’originalité (mix de heavy speed avec du mélo-death) que procurait ses deux prédécesseurs.
Traduction de mes dires avec un « Turned up and down » plutôt bon, mais beaucoup trop électro à mon goût.
Evidemment, on peut trouver son compte car cet opus regorge de morceaux intéressants tels que « I want to remember », sorte de « Everytime I die » de Children of Bodom, ou encore « Fire ants », « Fake idols » ou « One day » énergiques à souhait. Ce dernier titre nous fera regretter toutefois que Claudio n’utilise pas plus souvent son chant death.
Et ce n’est pas « Nothing but a mistake » qui me contredira, une petite bombe qui explose aux oreilles en grande partie grâce au double chant de l’Italien.
A côté de cela, certains tracks ne marqueront pas tellement esprit, tel « Shift » ou « Buried in you / Walk on actor » un peu mou du genou.

Tracklist :
« Fire ants »
« Turned up and down »
« Never ending stairway »
« Nothing but a mistake »
« I want to remember »
« Shift »
« Fake idols »
« Beaten roads »
« One day »
« Buried in you / Walk on actor »

Conclusion :
Un bon album de Raintime que voilà, mais peut-être pas assez exceptionnel pour sortir du lot. Quand je parle de lot, je parle à la fois des deux précédents opus des Italiens, mais également de la scène mélo-death en général. Les fans risquent d’avoir un sentiment mitigé après son écoute. En effet, ce « Psychromatic » est de bonne facture, mais moins accrocheur et/ou original que ses prédécesseurs.
 
Critique : Secret Sfred
Note : 7/10
Site du groupe : Myspace officiel du groupe
Vues : 5007 fois