Chronique

NOX - BLOOD, BONES AND RITUAL DEATH / Listenable Records 2010

N’étant pas adepte de ce style musical qu’est l’extreme death metal, c’est avec les oreilles grandes ouvertes et avec curiosité que je me plonge dans l’univers de ce combo néerlandais créée en 2003. Après un premier album sorti en 2007, place maintenant à un EP.

L’album débute par un titre introductif « The place of crossing » qui arrive de façon sombre mais bien mélodique avec un riff répétitif historie d’alourdir le tout. Immédiatement avec « Blessed in the hand that destroy » ça blast sévère. Niveau chant, pas de surprise, on n’y comprend rien. Une voix gutturale sur une musique boostée à fond. Un titre qui musicalement tourne un peu en rond. « From hell to worse » sort le grand jeu. La double pédale se fait défoncer, et le rythme se met dans la même lignée que le morceau d’avant : agressivité, énergie, et cris gueulards.
« Psalm 333 »… ou pourquoi pas 666. Pour contredire certainement. On continue à tout dévaster sur son passage et à faire vaciller les têtes dans tous les sens. Pour « Darkness Undying » nous avons droit à quelques breaks dans le morceau ce qui donne un poil plus d’originalité à la ligne musicale. Les solos se différencient un peu plus et ça fait du bien. Intro plus ‘mélodique’ pour « Procession of blood » qui rappelle la musique de mariage mais version morbide. Pourquoi pas ?! Un final instrumental un peu répétitif, comme l’intro.

Conclusion : un EP qui me laissera perplexe. Certes je ne suis pas fan de ce style, mais le côté trop répétitif niveau musical est lassant. D’un autre côté, la production est bonne, et les musiciens donnent leurs tripes.
 
Critique : Lionel
Note : 5/10
Site du groupe : Site de Listenable Records
Vues : 4836 fois