Chronique

GRAVE DIGGER - THE CLANS WILL RISE AGAIN / Napalm records 2010

Les vétérans Allemands sont de retour, pour nous bercer de leur bon vieux heavy métal fédérateur. Après le départ de Manni Smith et de Thilo Herman notre combo prend les choses en main et revient armé d'un nouveau six cordiste Axel Ritt vers les hautes terres d'Ecosse, pour nous conter une énième aventure guerrière.

Une intro à la cornemuse nous accueille tout en nous rappelant de très bons souvenirs et dès l'entame du riff de « Paid in blood » on headbange comme des fous. Malgré les changements survenus, le fossoyeur a toujours la patate et la niaque !
« Hammer of the scots » déboule à fond les ballons et t'arrache les cervicales. Je me répète mais même si le groupe n'évolue pas, son métal fait toujours autant mouche ! Avis de forte tempête en live !! Ouf je suis vidé. Après une telle tornade « Highland farewell » arrive gavé de cornemuse pour un métal celtique racé du plus bel effet. Chris Boltendahl, de sa voix si caractéristique, nous livre ses récits avec une hargne retrouvée.
Un bon gros mid tempo déboule à nos oreilles pour « The clan will rise again ». Ça permet de calmer un peu l'auditeur mais pas de le faire débander, car cette petite comptine envoie du lourd ! Un petit plus concernant notre remplaçant qui s'en sort fort bien avec de bon petit solo et des riffs en béton armé ! Pour ceux qui avaient peur de s'endormir « Rebels » reprend les chevauchés speed, même si à mon avis ce n'est pas le meilleur titre de l'album. Seul le refrain gavé de chœurs est une merveille.
« Valley of tears » se lance dans un métal plus festif qui là devait encore faire bel effet sur scène. On retrouve presque une énième jeunesse à nos papys métaleux : quel bonheur ! Un début calme entame « Execution » on pense à une ballade plaintive mais que nenni, la guitare se fait mordante et c'est repartie pour une leçon de métal 80's.
Un piano inquiétant nous arrive pour « Whom the god love », puis Axel nous prend à la gorge de son riff assassin. Voilà un mid tempo sanglant qui te met une de ces gifles !! Après ce massacre en règle « Spider » prend le relai pour un speed toujours aussi vif et acharné. Bon il est vrai que ça manque un peu de surprise mais ça déboite trop sa mère pour s'en plaindre !
Un interlude « The piper McLeod » très folklorique vient se caler avant que l'armada ne reprenne sur un « Coming home » bienvenu. Du pur métal qui fait un bien fou ! Le refrain est cette fois-ci en forme d'hymne avec d'énormes chœurs, cornemuse et ambiance festive !!
On se termine par un « When rain turn to blood » qui annonce la couleur. Une ballade bien mélancolique annonciatrice de fin apocalyptique après une bataille bien saignante !

Conclusion : et bien qui va arrêter Grave Digger de nous combler album après album ? Voilà un nouvel exemple de toute la force du groupe qui malgré ses 30 ans d'existence tue toujours autant !! A écouter très vite !!
 
Critique : Guillaume
Note : 8.5/10
Site du groupe :
Vues : 4839 fois