Chronique

MAGIC KINGDOM - SYMPHONY OF WAR / Limb music 2010

Cela faisait six ans que l'on attendait ce troisième album de notre génie belge Dushan Petrossi, qui intronise son nouveau chanteur Olaf Hayer. Alors qu'est-ce que Dushan nous a préparé pour cet opus qui aura été dur à réaliser?

On part sur les chapeaux de roue avec « Symphony of war ». Un titre très speed sur lequel Olaf est en terrain conquis. On est assez proche d'un Dyonisus entremêlé d'un Luca Turilli pour les orchestrations et le refrain. Un bon morceau des plus efficace qui d'emblée met d'accord. Avec « We rise » on ne ralentie pas le rythme et on poursuit sur des terres guerrières hostiles. Le refrain retrouve bien le style Magic Kingdom !
« Million sinners world » est toujours aussi speed, ce qui ne dérange en rien au vu du plaisir que l'on prend à l'écoute de ses brulots de speed dévastateur saupoudré de néoclassique incendiaire. Il faut dire que le duo Dushan / Olaf est plutôt réussit. On monte d'un cran avec « Evil magicien » et ses huit minutes de fou. Un morceau plus progressif et guerrier qui donne l'eau à la bouche à chaque écoute. Que dire de plus que "ouf quel moment intense !! "
« In the name of heathen gods » reprend sur des airs plus classiques avec un refrain des plus convenu mais bon, on se laisse prendre au jeu car le groupe y croit. Quelques bruits d'épées qui croisent le fer pour introniser un « Monte Cristo » speed à souhait. On peut dire que pour cet album là Dushan n'avait pas l'intention de ralentir le rythme à un moment ou à un autre !! Peu importe ça tue et c'est bien là l'important !! Intro guerrière pour « I'm a lionheart » qui continue dans la même veine pour un super morceau bien mis en évidence par un Olaf fort convainquant.
Belle intro des plus néoclassique pour la ballade « Sleeping beauty » sympa mais pas extra non plus. Je trouve que la voix d'Olaf ne sied pas très bien à cette ballade symphonique. Après cette tentative 'ratée', « No mercy for the enemy » reprend les excès de vitesse et là on retrouve du Magic Kingdom à 100%. Dommage que par moment ça sente un peu trop le réchauffé.
On termine avec « Unholy abyss » qui ne va pas baisser de rythme. Toujours aussi soutenue elle relève un peu le niveau par rapport aux deux dernières réalisations. Son refrain enjoué est fort plaisant.

Place maintenant au deuxième cd avec le Metallic Tragedy Chapter 2 - The Holy Pentalogy, suite du précédent album, une suite de 35 minutes coupé en cinq parties, qui débute sur l'intro symphonique « Through The Sea Of Ice - Quest For The Holy Light », de toute beauté avec ses chœurs, puis « Before The Apocalypse - War Of The Black Angels » prend le relais. Une longue pièce de dix minutes qui voit l'arrivée de plusieurs voix (lyriques, extrêmes) sur un mid tempo travaillé et fort plaisant qui nous garde éveillé de bout en bout.
Après un tel moment « At The Gates Of The Last Mystic Dragon Land » calme quelque peu nos ardeurs durant une jolie intro qui se transforme en un essai entre métal épique et extrême, avant que « Resurrection Of The Wizard - With The Gods Of Egypt On Our Side » ne vienne à nous. Un sublime interlude oriental qui impressionne avant la dernière partie « Tournament Of Hell ». Un début très cinématographique qui rappelle le dernier Ep de Rhapsody of fire, puis continue dans une sorte de métal lourd et sombre, presque du Nile, avant de bien sur retrouver les clichés du speed convenus mais efficace ! Une très belle suite que voici qui mérite toute notre attention !

Conclusion : après six longues années d'absence Magic Kingdom revient très fort avec cet opus bien plus speed que ses ainés mais pas dénué d'intérêt bien au contraire !! Dushan change de registre mais pas de classe. A découvrir si vous aimez le speed dévastateur !
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 4861 fois