Chronique

VOODOO CIRCLE - BROKEN HEART SYNDROME / AFM Records 2011

Alex Beyrodt est de retour avec son projet solo (ça sent mauvais pour Silent Force ça !), pour son deuxième essai. Après une plutôt bonne surprise même si elle manquait de personnalité voyons voir où notre guitariste va nous mener.

On attaque d'entrée très fort avec un « No solution blues » qui décape bien. Très bonne nouvelle David Readman a rempilé et apporte son talent (non négligeable) aux compos. Musicalement on lorgne vers un hard rock blues plutôt speed qui fait son petit effet. Après ce fort bon début « King of your dream » enchaine sur un mid tempo bien plus soft. Quelque part Voodoo circle a trouvé une personnalité même si celle-ci n'a rien de révolutionnaire.
La basse prend place pour « Devil's daughter » qui rappelle Deep Purple. Une fois n'est pas coutume l'exquise voix de Mr Readman apporte beaucoup de chaleur. Un titre calme au refrain un peu plus énervé qui passe bien. C'est bien de constater que le groupe s'est éloigné du Néo classique pour aller vers le blues. « This could be paradise » reprend du bon rythme et sonne assez Pink Cream 69 (écoutez le refrain). Toujours aussi sympathique mais il manque toujours des petits plus pour se démarquer !
« Broken heart syndrome » arrive et sonne comme le titre Facing the animal d'Yngwie J Malmsteen : Déstabilisant ! La suite est agréable et on se laisse prendre au jeu même si malgré tout on ne cesse de relever les défauts. Sans baisser les bras «  When destiny call » débarque pour nous donner un hard blues rythmé au refrain mélodique efficace.
Avec l'intro de « Blind man » on plonge en plein Little wings de Jimi Hendrix. Une très jolie ballade qui fait son effet (merci David !), même si la désagréable impression de déjà entendu harcèle. On envoie des pieds avec un « Heel the pain » très mais alors très 70's !! Une petite sucrerie agréable qui donne du baume au cœur.
Intro ambiante pour «  The heavens are burning ». Rythme rapide, chant posé, tout cela sonne très 80's et te fait bouger ton petit cul comme un possédé ! Voilà un des très bons moments de cet opus. « Don't take my heart » est le blues par excellence, un bien bon titre qui pulse fort et te donne le sourire. On pourrait presque penser que le meilleur est à la fin !
On calme le jeu avec un « I'm in heaven » qui passe fort bien avec son côté docile très Fm. Avec un bon point. On termine sur un « Wings of fury » qui porte bien son nom. Un vent de folie souffle sur cette dernière pièce pour nous asséner une gifle histoire d'y revenir !

Conclusion : avec ce deuxième album Alex apporte à son Voodoo Circle la personnalité qu'il voulait. Dommage que malgré ses efforts ça manque d'intérêt même si les compos sont dans l'ensemble très bonnes. Peut-être que le troisième sera le bon.
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 5300 fois