Chronique

WITHIN TEMPTATION - THE UNFORGIVING / Sony Music 2011

Il aura fallu patienter presque 4 ans, et deux albums live pour avoir enfin le nouvel album studio de Within Temptation. On excusera ce retard, Sharon ayant été enceinte. Fini les excuses. Premier changement pour le groupe : la pochette. On oublie les photos de Sharon et on passe cette fois-ci dans un registre complètement différent : le comics. Un dessin haut en couleurs, en images et en qualité.

Pour ce qui est de l’album, il débute avec « Why not me », une intro narrée et mélodique, nous lance sur « Shot in the dark ». Aucune surprise au début de ce titre : intro lente, une Sharon à la voix posée et des orchestrations. Du Within traditionnel, avec une bonne montée au moment du refrain. Par contre avec « In the middle of the night » on se voit projeté dans un nouveau registre musical pour le groupe : du heavy mélodique. La musique fuse, la ligne de basse accrocheuse et Sharon se lance dans un registre plus technique car le débit niveau paroles est bien plus rapide. Une bouffée d’air frais. Juste après, c’est « Faster » qui fait son apparition. A noter qu’il a été choisit comme premier single. L’ensemble est une musique mélodique mais à l’ambiance lourde et pénétrante, mais un poil trop formatée pour la vente. Quoi qu’il en soit le titre reste bien sympathique.
Pour ce qui est de « Fire and ice », ce titre pose un break. Une pseudo ballade avec une intro piano/chant appuyée par des arrangements en fond avec la bien évidente montée en puissance à la moitié de la chanson. Au tour maintenant du titre qui est pour moi le plus puissant de l’album : « Iron ». On attaque immédiatement sur un gros riff heavy, une nappe de clavier quasi épique et un groupe qui est en osmose. Un registre plus vivant qui nous catapulte dans un nouvel univers musical qui siée parfaitement au groupe. Et quelle baffe sur le refrain : Monstrueux tout simplement !

On fait retomber l’adrénaline avec « Where is the edge », un morceau plus proche des standards du groupe. Les mélodies sont là, agrémentées d’un mid-tempo avec une Sharon qui monte au moment du refrain. On notera le petit effet électronique rajouté sur la voix de Sharon qui donne un effet un peu futuriste. « Sinéad » débute avec douceur et lenteur avant de nous plonger dans un morceau de power pop entraînant. Guitare acoustique, mélancolie, c’est ce qui caractérise « Lost ». Une nouvelle ballade, qui fera en très certainement vibrer plus d’un et d’une sur scène. On remonte en intensité avec « Murder ». Ambiance plus sombre, et lourde, une Sharon à la voix déterminée et une batterie martelée sèchement sur un rythme posé. Quelques chœurs viennent se pointer après le refrain, on imagine la mise en scène lors des concerts.
« A demon’s fate » se présente avec puissance et de belle façon. Des cris étouffés et la voix douce et claire de Sharon reprend le dessus pour nous plonger dans une ambiance détonante. Un des meilleurs titres du disque. Pour finir cet album, le groupe nous propose « Stairway To The Skies », le Heaven étant déjà pris (ndlr : c’était facile). Un mid tempo où la encore le groupe nous prouve que dans le registre harmonies, envolées et intensité, ils sont vraiment à l’aise !

Conclusion : Un album qui marque le renouveau du groupe. Certes il y a toujours des titres traditionnels à Within, mais la grande ligne musicale de cet album est bien plus agressive et vivante que les précédents, ce qui est une très bonne chose et ouvre des nouveaux horizons au groupe.
 
Critique : Lionel
Note : 9/10
Site du groupe : Site de Within Temptation
Vues : 5659 fois