Chronique

NIGHTMARE - ONE NIGHT OF INSURRECTION / AFM Records 2011

Pour fêter leurs 30 ans de carrière, nos Grenoblois ont décidé de le faire sur scène, et pour que le plus de monde puisse en profiter, ils le sortent en Cd et Dvd. Voici donc le récit de ce show à la Française.

Une petite intro histoire de se mettre dans l'ambiance, le public se fait entendre, puis débarque la heavy « Eternal witer » qui avec son mid tempo étonne en début de concert. Par contre niveau son c'est très brut, voire même un peu trop et ça vient gâcher les espoirs. Cru et mal étagé (la voix de Jo Amore semble lointaine) tout en manquant cruellement de puissance, ne rend pas hommage à ce que donne le groupe sur scène. Vraiment dommage. Avec « Wicked white demon » on envoie la sauce à grand coup de métal racé. Tout comme un « Heretic » qui déboite. Il est encore plus dommage que les titres sont taillés pour la scène et qu'avec un meilleur son, ça donnerait 100 fois mieux.
Un petit « Legion of the rising sun » vient compléter le tableau. On peut constater aussi que le groupe a privilégié ses derniers albums pour ce live (peut-être pour ne pas faire doublon avec son dernier opus live). « Secret rules » poursuit tout en constatant que ce sacré Jo arrive sans difficulté à reproduire ses performances vocales de premier ordre.
Place à l'excellente « Queen of love and pain » qui alourdie le show avec un brin de mélodie bien sentie. Par contre sur scène elle emballe moins (peut-être trop complexe pour ce milieu-là.). Montée en puissance pour l'énorme « Three miles island » qui envoie des pieds et qui avec un son digne de ce nom t'aurait décroché la mâchoire !! Vous allez vous demander "et le public! Il a pas parlé du public, ce con!", et bien c'est parce qu'on l'entend quasi pas, il est des plus discret, sauf pendant un « Cosmovision » qui voit Jo haranguer ses fans pour lui venir en aide.
« The wind of sin » reprend le matraquage de gueule de plus belle, pour notre grand plaisir puis « Target for revenge » fait retomber la pression avec un mid tempo grandiloquent fort bien exécuté, car de se côté-là le groupe est au top !
Avec « The gospel of judas » on remet du rythme dans cette ambiance malsaine à souhait ! Tout ceci ce termine avec un « Watchtower » parfait même si la voix black est très lointaine et étouffée.
Ah putain de son !!

Conclusion : Nightmare pour ses 30 ans nous aura pondu un live cruellement mis à mal par un son indigne du groupe ! Dommage car la setlist, même si elle est très actuelle, envoie et le groupe semble en grande forme. Bref un anniversaire manqué de peu.
 
Critique : Guillaume
Note : 6/10
Site du groupe :
Vues : 5003 fois