Chronique

FUNERAL FOR A FRIEND - WELCOME HOME ARMAGEDDON / Roadrunner Records 2011

Avec un tel titre d’album, on peut dire que nos gallois sont dans la mouvance des actualités et ce malgré le fait involontaire des choses. Car entre le séisme au Japon et ses conséquences, et les problèmes en Afrique du nord… le terme Armageddon est bien choisit ! La pochette représente d’ailleurs parfaitement ce phénomène de radioactivité, ou du moins une des conséquences possible liée à ce phénomène.

En dehors de ces faits historiques et réels, penchons nous maintenant sur cette nouvelle rondelle qui survient deux ans après leur best-of célébrant les dix ans du groupe, mais aussi sur une période incertaine due à un changement de line-up.
Niveau production, on garde les mêmes, à savoir le producteur Romesh Dodangoda (Bullet for my Valentine, Kids in glass houses) pour garder ce dynamisme propre au groupe.
Pour ce qui est des compos, seuls deux titres seront calmes. Il s’agit tout simplement de l’intro « This side of brightness » et de la power-ballade « Medicated ». Pour le reste, rien à voir on évolue toujours dans la veine punk rock avec des titres qui dans l’ensemble sont pas mal. On remarquera par exemple le titre « Sixteen » frais et dynamique, que les plus jeunes ou teens se raviront d’écouter et d’headbanguer sur son rythme entrainant. Non pas que les autres ne le soient pas attention.
En parlant du reste, on notera une alternance au niveau des parties chants, avec des titres où la voix est plus poussée et agressive, s’opposant à d’autres où le chant clair domine mais où les notes vont plus haut ! Un mélange percutant qui agrémente une musique virile tout en gardant un brin de mélodies.
Niveau défonce, le titre « Broken foundation » serait un bon exemple avec ce côté ‘Bullet for my Valentine’ niveau influences : rythme endiablé, mélange de voix claire et gutturale, sur fond mélodique et batterie martelée.

Conclusion : Funeral For a Friend revient avec un album dynamique, rempli de bons titres mais qui sur la longueur parait un long du fait de son côté un peu linéaire niveau des compos.
 
Critique : Lionel
Note : 7/10
Vues : 5009 fois